Le Tout Nouveau Testament

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nouveau Testament (homonymie).
Le Tout Nouveau Testament
Réalisation Jaco Van Dormael
Scénario Jaco Van Dormael
Thomas Gunzig
Acteurs principaux
Sociétés de production Terra Incognita Films
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau de la France France
Genre Comédie noire
Durée 113 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Tout Nouveau Testament est un film en coproduction belge, luxembourgeoise et française, réalisé par Jaco Van Dormael, coécrit avec Thomas Gunzig et sorti en 2015, avec Pili Groyne, Catherine Deneuve, Benoît Poelvoorde et Yolande Moreau dans les rôles principaux[1].

Le film est présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2015[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que Dieu passe ses journées à rendre la vie des gens infernale, Ea, sa fille, souhaite punir son père pour son comportement. Pour libérer les humains de la peur de la mort, elle dévoile par SMS la date de décès de chaque individu et bloque l'ordinateur de Dieu, qui lui servait à manipuler les mortels. Elle part alors à la recherche de six apôtres pour écrire un « tout Nouveau Testament ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

  • Dans Charlie Hebdo, Gérard Biard a écrit que « [...] D'une manière générale, le plaisir palpable de tout le casting à se retrouver dans cet objet filmique inqualifiable, qui empile les scènes cultes [...] et où le sacrilège déconnant fraye avec le surréalisme et la fable existentielle, n'est pas pour rien dans le pied monumental que l'on prend à « lire » ce Tout Nouveau Testament qui enterre sans peine tous les précédents. »[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Van Dormael, Moreau, Poelvoorde : la crème du cinéma belge soutenue par Wallimage, Aurore Engelen, sur le site cineuropa.org, 19 février 2014.
  2. Le nouveau film de Jaco Van Dormael à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes, Gaëlle Moury, sur le site du journal Le Soir, 21 avril 2015.
  3. Gérard Biard, « Au commencement était le con », Charlie Hebdo, numéro 1231, mercredi 24 février 2016, page 12.

Liens externes[modifier | modifier le code]