Fabien Waksman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fabien Waksman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(39 ans)
Roubaix, Drapeau de la France France
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Mouvement
Musique contemporaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Site web
Distinctions
Prix André Caplet (Institut de France)
Prix de la SACEM
Œuvres principales
Mad-Sonata (2005)
Solar Storm (2009)
Le parfum d'Aphrodite (2011)
Protonic games (2012)
Europe, a Prophecy (2014)
Le baiser de la mort (2016)
Le rêve de Tzinacan (2018)

Fabien Waksman est un compositeur français né en 1980 à Roubaix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au conservatoire de Saint-Maur, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient les prix d'harmonie (classe de Jean-François Zygel), de contrepoint (classe de Jean-Baptiste Courtois), de fugue (classe de Thierry Escaich), d'orchestration (classe de Michèle Reverdy). Il étudie également l'orchestration avec le compositeur Guillaume Connesson.

En tant que compositeur, il a été très marqué par Claude Debussy dont la liberté et le pouvoir évocateur en fond son principal maître. On retrouve dans la musique de Fabien Waksman des couleurs orchestrales rappelant les ballets d'Igor Stravinsky, un sens du spectaculaire qui trouve sa source dans son admiration des opéras de Richard Strauss, un amour du lyrisme exacerbé et de la mélodie qu'il puise chez des compositeurs comme Béla Bartók ou Samuel Barber. Sa rythmique musicale est quant à elle fortement influencée par le hard rock des années 1990-2000 (Metallica, Guns'n Roses, Scorpions).

Sa première pièce pour orchestre, Solar Storm, est créée le 28 mars 2008 par le Royal Scottish National Orchestra dirigé par Stéphane Denève. La critique donne un écho très favorable[1]à cette oeuvre, à propos de laquelle Olivier Bellamy, dans Classica, parle de Fabien Waksman comme d'une nouvelle "étoile" de la musique française[2]. Orchestrateur, le festival Présences de Radio-France lui commande en 2009 l'orchestration d'une pièce pour piano à quatre mains d'Olivier Greif[3]. Stéphane Denève lui commande une nouvelle pièce pour grand orchestre, Le parfum d'Aphrodite, qui sera créé le 29 septembre 2011[4]. En 2012, il compose Protonic Games, commande de Radio France créée au Théâtre des Champs-Élysées par l'Orchestre national de France sous la direction de Daniele Gatti[5]. Il a composé en 2014 une œuvre pour chœur et orchestre, Europe a Prophecy [6], créée par le chef George Pehlivanian. En 2019, l'Orchestre National de France lui commande la musique d'un film de Charlie Chaplin, One A.M.

Conscient de l'importance d'ouvrir la musique aux publics jeunes et défavorisés, il s'associe au librettiste et metteur en scène Florent Siaud pour composer à la demande de l'Opéra National de Paris des opéras tels que L'Oiseau de Glace ou Epic Falstaff qui seront interprétés à l'opéra Bastille en 2012[7] et 2013[8] par des collégiens issus de quartiers difficiles. En 2017 c'est l'Orchestre National de Lyon qui lui commande l'opéra La Clé d'argent qui sera créé à l'Auditorium de Lyon par les musiciens de l'orchestre[9].

Fasciné par les cultures extra-européennes, L’orchestre de Paris et le chef Lionel Sow font appel à lui en 2018 pour la composition de Sumanga', vaste fresque vocale en 10 numéros inspirée du cycle de la vie, dont la substance sonore trouve sa source en des musiques de tradition orale du monde entier.

Passionné depuis l'enfance par la cosmologie, il collabore depuis 2016 avec l'astrophysicien Jean-Philippe Uzan avec qui il créé Le Baiser de la mort en 2016 au festival Les vacances de monsieur Haydn[10]. En 2019, ils travaillent ensemble sur un cycle de mélodie pour voix et piano en hommage à Stephen Hawking.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • One A.M. pour petit orchestre (2019)
  • Le rêve de Tzinacán pour violoncelle et orchestre à cordes (2018)
  • Protonic Games pour orchestre par deux (2012)
  • Le Parfum d'Aphrodite pour grand orchestre (2011)
  • Solar Storm pour grand orchestre (2009)
  • Le Tombeau de Ravel pour grand orchestre - Orchestration, musique d'Olivier Greif pour piano à quatre mains (2009)

Musique instrumentale et musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Le Baiser de la mort pour quatuor à cordes et piano (2016)
  • Tsukihime pour piano (2016)
  • Frozen in Time pour violoncelle et piano (2015)
  • Deux Rubaiyat pour violon et piano (2015)
  • Shibuya crossings pour flute, hautbois, clarinette, cor, basson et piano (2011)
  • Kaddish pour violoncelle ou violon solo (2011)
  • Solar Storm pour deux pianos (2009)
  • La plainte éternelle pour violon et piano (2006, révision 2019)
  • Mad-Sonata pour piano (2005, révision 2018)

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Sumanga' pour chœur à voix égales et harpe, d'après des musiques de tradition orale issues du monde entier (2018)
  • Pandore pour chœur mixte a capella, en collaboration avec Kaoli Ono - Texte de Niki de Saint Phalle (2018)
  • Le Livre de Taliesin pour chœur à voix égales et quatuor à cordes - Texte de Taliesin, poète gallois du VIe siècle (2017)
  • Europe, a Prophecy pour choeur à voix égales et orchestre par deux - Texte de William Blake (2014)
  • L'esprit de minuit pour voix et piano - Quatre mélodies - Texte de Aloysius Bertrand (2012)

Opéras[modifier | modifier le code]

  • La Clé d'argent pour chœur d'enfants, solistes et ensemble instrumental - Livret du compositeur d'après l'univers de H.P.Lovecraft (2017)
  • Epic Falstaff pour chœur d'enfants, solistes et ensemble instrumental - Livret de Florent Siaud d'après Shakespeare (2013)
  • L'Oiseau de Glace pour chœur d'enfants, solistes et ensemble instrumental - Livret de Florent Siaud (2012)
  • Aladdin ou la lampe merveilleuse pour chœur d'enfants, solistes et ensemble instrumental - Livret du compositeur d'après le conte des Mille et une nuits (2008)

Enseignement et pédagogie[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné notamment au conservatoire de Strasbourg, Fabien Waksman est nommé, à l'âge de 25 ans, à la tête de l'une des classes supérieures d'Harmonie[11] au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Comprenant l'étude de l'écriture comme école de composition, Fabien Waksman collabore avec divers artistes et enseignants du CNSMDP afin de donner la chance à ses étudiants de composer pour des spectacles vivants et de rencontrer des étudiants instrumentistes, chanteurs, danseurs ou metteurs en scène.

En 2010, les étudiants de la classe de Fabien Waksman ont ainsi composé un opéra entier dans le style de Mozart sur un livret peu connu de Da Ponte, La Capricciosa Corretta, dont la musique a été orchestrée par les élèves de Guillaume Connesson. Cet opéra a été donné le 23 mars 2011 au CNSMDP[12].

En 2013 ils ont élaboré un vaste arrangement orchestral des musiques de Stephen Sondheim, mis en scène par Vincent Vittoz et donné au Théâtre du Châtelet le 21 avril 2013[13]. En 2015 Ils écrivent la musique d'un nouveau spectacle mis en scène et interprété par les étudiants de Vincent Vittoz : les "10 minutes".

En 2014, 2017 et 2018, il s'associe avec la danseuse et professeure de danse contemporaine Sylvie Berthomé. Ses élèves collaborent ainsi avec des étudiants chorégraphes et leur écrivent une musique originale. Les spectacles seront donnés au CNSMDP lors des journées de la danse.

En 2016, dans le cadre du programme Opéra-université de l'Opéra National de Paris, ses étudiants composent en compagnie d'étudiants scientifiques de l'Université Pierre et Marie Curie la musique du spectacle L'Harmonie des sphères[14] s'inspirant des liens unissant musique et astrophysique. Le projet est parrainé par Fabien Waksman pour la section musique et l'astrophysicien Jean-Philippe Uzan pour la partie scientifique.

En 2019, ses étudiants participent à la composition des musiques du projet piano orchestra qui sera donnée le 7 avril 2019 à la Philharmonie de Paris[15].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2011 - Prix André Caplet de l'Institut de France
  • 2012 - Grand prix SACEM de la musique symphonique (jeune compositeur)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel du compositeur

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://entertainment.timesonline.co.uk/tol/arts_and_entertainment/music/article5907473.ece
  2. http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/SUR-SCENE/Des-Francais-en-Ecosse-Le-tournoi35563
  3. http://www.resmusica.com/article_7282_musique_symphonique_festival_presences_2009_paris_quatre_facettes_de_la_musique_d_aujourd_hui.html
  4. « The Royal Scottish National orchestra announces details of its 2011/12 season- MusicalCriticism.com (News) », sur www.musicalcriticism.com (consulté le 11 février 2019)
  5. http://sites.radiofrance.fr/chaines/formations/concerts/BEETHOVEN/index.php?IDA=3967
  6. programme des concerts de création http://www.timm2012.com/crbst_1.html
  7. « L'oiseau de glace '12 », sur www.florentsiaud.com (consulté le 11 février 2019)
  8. « Bicentenaire de Giuseppe Verdi - Epic Falstaff : une création #DMEO magnifiée par des élèves de 3e du Collège Gustave Flaubert », sur www.ac-paris.fr (consulté le 11 février 2019)
  9. « La Clé d'Argent », sur auditorium-lyon.com
  10. « le baiser de la mort festival les vacances de monsieur haydn »
  11. http://www.cnsmdp.fr/conservatoire/journal/numeros/Conservatoire68.pdf
  12. « La Capricciosa Corretta '11 », sur www.florentsiaud.com (consulté le 11 février 2019)
  13. « Stephen Sondheim - Atelier - Théâtre du Châtelet », sur Artistikrezo, (consulté le 11 février 2019)
  14. « L'harmonie des sphères », sur www.conservatoiredeparis.fr (consulté le 11 février 2019)
  15. « Piano Orchestra », sur Philharmonie de Paris (consulté le 11 février 2019)