Fabien Waksman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabien Waksman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Mouvement

Fabien Waksman est un professeur d'harmonie et compositeur français né en 1980, à Roubaix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au conservatoire de Saint-Maur, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient les prix d'harmonie (classe de Jean-François Zygel), de contrepoint (classe de Jean-Baptiste Courtois), de fugue (classe de Thierry Escaich), d'orchestration (classe de Michèle Reverdy). Il étudie également l'orchestration avec le compositeur Guillaume Connesson. Il est le frère de Régis Waksman.

Enseignement et pédagogie[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné notamment au conservatoire de Strasbourg, Fabien Waksman est nommé, à l'âge de 25 ans, à la tête de l'une des classes supérieures d'Harmonie[1] au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, prenant la suite de la classe de Bernard de Crepy. Comprenant l'étude de l'harmonie comme école de composition, Fabien Waksman a fait écrire à ses élèves, au cours de l'année 2010, un opéra entier dans le style de Mozart sur un livret de Da Ponte, La Capricciosa Corretta, créé le 9 avril 2010, salle Fleuret.

Composition[modifier | modifier le code]

Fabien Waksman est l'auteur d'une Mad-Sonata pour piano, éditée chez Billaudot. En 2009, l'orchestre de Glasgow lui commande une œuvre d'orchestre, The Solar Storm, à laquelle la critique donne un écho très favorable[2]. À propos de cette œuvre, Olivier Bellamy, dans Classica, parle de Fabien Waksman comme d'une nouvelle "étoile" de la musique française[3]. Le chef d'orchestre Stéphane Denève, créateur de l'œuvre, évoque cette pièce d'orchestre dans une vidéo de l'orchestre de Glasgow[4]. Orchestrateur, le festival Présences de Radio-France lui commande en 2009 l'orchestration d'une pièce pour piano à quatre mains d'Olivier Greif[5]. En 2012, il compose Protonic Games, commande de Radio France créée au Théâtre des Champs-Élysées par l'Orchestre national de France sous la direction de Daniele Gatti[6]. Il a composé en 2013 une œuvre pour chœur d'enfants et orchestre sous le titre Europe a Prophecy [7]

Références[modifier | modifier le code]