Marie-Laure Garnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Laure Garnier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Tessiture
Soprano lyrique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Marie-Laure Garnier, née en à Kourou, est une soprano française, révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique 2021.

Elle forme avec Célia Oneto Bensaid le duo de musique de chambre Nitescence, récompensé de nombreux prix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en à Kourou, la jeune guyanaise[1] a été sensibilisée dès la maternelle à la musique par des musiciens intervenants en milieu scolaire qui lui ont immédiatement donné envie de faire de la musique[2].

Elle a d'abord pratiqué le tambour local, associé à des chants traditionnels guyanais, puis s'est adonnée dès l'âge de 7 ans à la flûte traversière, l'orgue et le piano. Sa professeure Laure de Bressy l'encourage à postuler au Conservatoire à rayonnement régional de Paris[3]. Elle s'y rend à l'âge de quatorze ans pour étudier la flute auprès de Madeleine Chassang[4]. Un an plus tard, en 2009, elle intègre la classe de chant lyrique de Malcolm Walker au CNSM de Paris, où son potentiel d'artiste lyrique est détecté, et où elle obtient un Diplôme d’Artiste Interprète ainsi qu’un Master de Musique de Chambre[5]

Il la conduira au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris à l'âge de 19 ans. Elle y obtient en sept ans un prix de chant, un master de musique de chambre et son diplôme d'artiste interprète[1]. En 2013, elle est nommée Révélation lyrique ADAMI en 2013, est lauréate de plusieurs concours, notamment de la Fondation Cziffra en 2015[5]. Au Concours Nadia et Lili Boulanger 2017, elle remporte le prix de la Mélodie Française aux côtés de la pianiste Célia Oneto Bensaid, ainsi que le Grand Prix lors de la première édition du concours Voix des Outremer en 2019 ou le prix de la révélation musicale du Syndicat de la Critique en 2022. Elle est également nommée Lauréate de l’Académie Orsay, Royaumont et Lauréate HSBC du Festival lyrique d’Aix-en-Provence en 2018[5],[3]

Lors de ses études, Marie-Laure Garnier s’est distinguée dans le rôle de La Cantatrice dans Reigen de Philippe Boesmans au Conservatoire National de Paris. Et c’est au Théâtre du Capitole de Toulouse qu’elle fait ses débuts dans les rôles de Gerhilde (Die Walküre, Wagner – sous la direction Claus Peter-Flor), Ygraine (Ariane et Barbe bleue, Dukas – sous la direction de Pascal Rophé) ou la Cinquième servante (Elektra, Strauss – sous la direction de Frank Beermann)[5].

Elle enregistre sur disque « Le Promenoir des amants » (Collection Académie Orsay-Royaumont), puis « Les Chants de l’âme » d’Olivier Greif, parus chez le label B.Records[5].

Elle est révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique 2021[5].

Prix[modifier | modifier le code]

Rôles[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • "Le promenoir des amants" chez B Records - 2018 - Collection Orsay Royaumont Live - Mélodies de Caplet, lieder de Schubert et Zemlinsky avec Célia Oneto Bensaid [7]
  • "Les Chants de l'Âme" chez B Records - 2020 - Collection Deauville Live - Mélodies de Olivier Greif et Thierry Escaich avec Philippe Hattat et Yan Levionnois[8]
  • "Alexandre Dumas et la musique" chez Alpha Classics - 2020 - Mélodies avec Karine Deshayes, Kaelig Boché, Raphael Jouan et Alphonse Cemin[9]
  • "Après Tristan" chez B Records - 2021 - Collection Miroirs Etendus Live - Lieder de Wagner avec l'ensemble Miroirs Etendus sous la direction de Fiona Monbet et Mélodies de Debussy avec Romain Louveau [10]
  • "Songs of Hope" chez NoMadMusic - 2022 - Mélodies françaises et Negro-spirituals avec Célia Oneto Bensaid[11]
  • "Charlotte Sohy, Compositrice de la Belle Epoque" chez La Boîte à Pépites - 2022 - Mélodies de Charlotte Sohy avec Célia Oneto Bensaid[12]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Benoît Fauchet, « Portrait : Marie-Laure Garnier, soprano », sur www.diapasonmag.fr,
  2. Biographie sur sa page personnelle.
  3. a et b Olyrix - Marie-Laure Garnier - Biographie.
  4. Opéra magazine — Jeune talent — Marie-Laure Garnier
  5. a b c d e et f « Marie-Laure Garnier », sur festival-saint-denis.com (consulté le )
  6. « Marie-Laure Garnier », sur CNLB (consulté le )
  7. Shindiri Studio, « B RECORDS | Le promenoir des amants » (consulté le )
  8. Shindiri Studio, « B RECORDS | Les Chants de l’Âme » (consulté le )
  9. « Alexandre Dumas et la musique », sur Outhere Music (consulté le )
  10. Shindiri Studio, « B RECORDS | Après Tristan » (consulté le )
  11. « Songs of Hope », sur NoMadMusic, (consulté le )
  12. « [SORTIE CD] Charlotte Sohy - Compositrice de la Belle Époque », sur Radio France (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]