Consonne fricative latérale palatale sourde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La consonne fricative latérale palatale sourde est une consonne n'existant que dans peu de langues parlées. Elle n'a pas encore de symbole API pour l'instant.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voici les caractéristiques de la consonne fricative latérale palatale sourde :

  • son mode d'articulation est fricatif, ce qui signifie qu’elle est produite en contractant l'air à travers une voie étroite au point d’articulation, causant de la turbulence ;
  • son point d'articulation est dit palatal, ce qui signifie qu'elle est articulée avec le milieu ou l'arrière de la langue contre le palais rigide ;
  • sa phonation est sourde, ce qui signifie qu'elle est produite sans la vibration des cordes vocales ;
  • c'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche ;
  • c'est une consonne latérale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer sur les deux côtés de la langue, plutôt que dans le milieu ;
  • son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

Symbole[modifier | modifier le code]

Ce son n'a pas encore de symbole API. On peut le noter à l'aide de diacritiques pour former [ʎ̥˔]. Cependant, la « sangle » sur le symbole de la consonne fricative latérale alvéolaire sourde [ɬ] est parfois utilisée pour les autres fricatives latérales (c'est ainsi que le symbole de la consonne fricative latérale rétroflexe sourde a été inclus dans Unicode 6.0):

Le symbole de la consonne fricative latérale palatale sourde est le troisième en partant de la gauche.

En français[modifier | modifier le code]

Le français ne possède pas cette consonne.

Dans les dialectes français, cette consonne a été citée par G. Straka (in F. de La Chaussée [1]) en Auvergne, dans le mot-témoin "clé". Dans certains endroits, kl se prononce en "un seul mouvement du dos de la langue, fortement appuyée contre le palais, l'air s'écoulant latéralement (consonne palatale latérale sourde)".

Autres langues[modifier | modifier le code]

On le retrouve dans le dahalo (comme dans [ʎ̥˔aːbu] « feuille ») et dans le hadza (comme dans tla'a [cʎ̥˔aʔa] « suivre, rencontrer »).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François de La Chaussée, Initiation à la phonétique historique de l'ancien français, Lille, Klincksieck, , 251 p. (ISBN 2-252-02691-X), p. 69

Articles connexes[modifier | modifier le code]