Consonne post-alvéolaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Une consonne post-alvéolaire, ou plus brièvement une post-alvéolaire, désigne, en phonétique articulatoire, une consonne apicale dont le lieu d'articulation se situe au niveau de la jonction entre les alvéoles de la mâchoire supérieure et le palais dur.

Il en existe plusieurs séries selon la forme que prend la langue lors de l'articulation.

  • Les palato-alvéolaires sont réalisées avec une langue convexe et renflée en forme de dôme, avec une palatalisation modérée.
  • Les alvéolo-palatales sont également réalisées avec une langue bombée, plus proche du palais que pour une palato-alvéolaire, ce qui produit un degré inférieur de palatalisation.
  • Les rétroflexes sont réalisées avec la langue retroussée vers l'arrière, très concave, il n'y a pas de palatalisation.

Il existe également des clics post-alvéolaires.

Les fricatives sibilantes articulées dans la région post-alvéolaire sont traditionnellement qualifiées du terme de chuintantes.

Le français comporte les fricatives palato-alvéolaires [ʃ] (à l'initiale de « chat ») et [ʒ] (à l'initiale de « jus »).

Palato-alvéolaires de l'API[modifier | modifier le code]

Article détaillé : consonne palato-alvéolaire.
Position de la langue pour une fricative palato-alvéolaire.

L'alphabet phonétique international recense les palato-alvéolaires suivantes :

API Description Exemple
Langue Orthographe API Signification
ʃ Fricative palato-alvéolaire sourde Français chat ['ʃa]
ʒ Fricative palato-alvéolaire voisée Français jeu ['ʒø]
t͡ʃ Affriquée palato-alvéolaire sourde Anglais church ['t͡ʃɜːt͡ʃ] église
d͡ʒ Affriquée palato-alvéolaire voisée Anglais gin [d͡ʒɪn] gin
ʃʼ Fricative éjective palato-alvéolaire

Alvéolo-palatales de l'API[modifier | modifier le code]

Article détaillé : consonne alvéolo-palatale.
Position de la langue pour une fricative alvéolo-palatale.

L'alphabet phonétique international recense les alvéolo-palatales suivantes :

API Description Exemple
Langue Orthographe API Signification
t͡ɕ Affriquée alvéolo-palatale sourde Mandarin [t͡ɕi55ŋ] capitale
d͡ʑ Affriquée alvéolo-palatale voisée Polonais więk [d͡ʑviɛj̃k] son
ɕ Fricative alvéolo-palatale sourde Mandarin [ɕi55ŋ] étoile
ʑ Fricative alvéolo-palatale voisée Polonais źle [ʑ] mal
ɕʼ Fricative éjective alvéolo-palatale sourde

Rétroflexes de l'API[modifier | modifier le code]

Article détaillé : consonne rétroflexe.
Position de la langue pour une rétroflexe.

Les symboles représentant les rétroflexes sont similaires à ceux utilisés pour les alvéolaires et s'en différencient par un « hameçon » dirigé vers la droite.

L'alphabet phonétique international recense les rétroflexes suivantes :

API Description Exemple
Langue Orthographe API Signification
ʈ Occlusive rétroflexe sourde Hindî टैक्सी [ʈɜːksiː] taxi
ɖ Occlusive rétroflexe voisée Suédois nord [n̪ʊɖ] nord
ʂ Fricative rétroflexe sourde Mandarin 上海 [ʂɑ51ŋxɑi35] Shanghai
ʐ Fricative rétroflexe voisée Mandarin [ʐə51n] personne
ɽ Battue rétroflexe voisée Japonais 腹切り [haɽa.kiɽi] hara-kiri
ɻ Spirante rétroflexe voisée Tamoul தமிழ் [tæmɪɻ] tamoul
ɭ Spirante latérale rétroflexe voisée Suédois Karlstad [kaɭ.stɑːd̪] Karlstad
ɳ Occlusive nasale rétroflexe voisée Hindî गणेश [gaɳeç] Ganesh
t͡ʂ Affriquée rétroflexe sourde Mandarin [t͡ʂ55ŋ] milieu
d͡ʐ Affriquée rétroflexe voisée Malgache dridra [d͡ʐid͡ʐə̥] ulcère
ʈʼ Occlusive éjective rétroflexe sourde
ʂʼ Fricative éjective rétroflexe sourde

Clics post-alvéolaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : clic post-alvéolaire.

Les clics post-alvéolaires sont une famille de consonnes à clic que l'on trouve uniquement en Afrique, principalement dans les langues khoïsan, ainsi que dans le langage rituel damin d'une tribu aborigène d'Australie.

Le symbole dans l'alphabet phonétique international représentant l'articulation antérieure de ces sons est la lettre point d’exclamation ǃ. Il doit être combiné à un second symbole représentant l'articulation postérieure pour figurer un son réel de la parole. Les clics post-alvéolaires attestés comprennent :

  • [k͡ǃ] ou [ǃ͡k] clic post-alvéolaire vélaire sourd (peut aussi être aspiré, éjectif, affriqué, etc.)
  • [g͡ǃ] ou [ǃ͡g͡] clic post-alvéolaire vélaire voisé (peut aussi être soufflé, affriqué, etc.)
  • [ŋ͡ǃ] ou [ǃ͡ŋ] clic post-alvéolaire vélaire nasal (peut aussi être sourd, aspiré, etc.)
  • [q͡ǃ] ou [ǃ͡q͡] clic post-alvéolaire uvulaire sourd
  • [ɢ͡ǃ] ou [ǃ͡ɢ] clic post-alvéolaire uvulaire voisé (généralement prénasalisé)
  • [ɴ͡ǃ] ou [ǃ͡ɴ] clic post-alvéolaire uvulaire nasal

Le symbole ressemble à un point d'exclamation, mais ce n'en est pas un : il s'agit en fait du symbole du clic dental avec un point souscrit, l'ancien diacritique pour les consonnes rétroflexes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]