Expéditions polaires françaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des expéditions polaires françaises de 1848 à 1851. Archives nationales.

Les Expéditions polaires françaises (ou ExPé) était la structure qui organisait en France les expéditions de recherche scientifique pour l'Arctique et l'Antarctique de 1947 à 1992. Elle a été créée et animée par l'explorateur et ethnologue français Paul-Émile Victor.

L'Institut polaire français Paul-Émile-Victor poursuit de nos jours les missions des EPF.

Histoire institutionnelle[modifier | modifier le code]

Le drapeau des Expéditions Polaires Françaises, au Musée Paul-Émile Victor de Prémanon.

En 1946, Paul-Émile Victor convainc le gouvernement français d'organiser des expéditions scientifiques au Groenland (Arctique) et en terre Adélie (Antarctique). Les « Expéditions polaires françaises - Missions Paul-Émile Victor » sont créées officiellement le  ; le comité fondateur est composé de Robert Gessain, Raymond Latarjet, André-Frank Liotard, Michel Perez et Paul-Émile Victor. Ce dernier en assurera la direction jusqu'en 1976.

En janvier 1992, les Expéditions polaires françaises fusionnent avec la Mission de recherche des Terres australes et antarctiques françaises au sein d'un Groupement d'intérêt public (GIP), l'Institut français pour la recherche et la technologie polaires ou IFRTP qui deviendra ensuite l'Institut polaire français Paul-Émile-Victor (IPEV).

Une « association amicale des Expéditions polaires françaises » perpétue le souvenir de ces expéditions et de ses initiateurs.

Histoire des expéditions des EPF[modifier | modifier le code]

Calendrier des Expéditions polaires françaises de 1947 à 1955[modifier | modifier le code]

Le M29 Weasel utilisé lors des expéditions polaires.

1947[modifier | modifier le code]

  •  : début de l'organisation matérielle des Expéditions au Groenland et en Terre Adélie.
  •  : départ d'Yves Vallette pour participer comme observateur à l'Expédition antarctique australienne.

1948[modifier | modifier le code]

  •  : départ de André-Frank Liotard pour participer comme observateur à l'Expédition antarctique Britannique en Terre de Graham.
  •  : achat de l'ex-mouilleur de filet de la U.S. Navy. N° 48 à San Francisco.
  •  : départ de l'équipage formé et pris en charge par les Expéditions polaires françaises.
  •  : retour de André-Frank Liotard.
  •  : le navire est baptisé Commandant Charcot (décision du sous-secrétaire d'État à la Marine marchande).
  •  : retour de Yves Vallette.
  •  : départ de Rouen des membres et du matériel de la campagne préparatoire au Groenland, à bord du Force.
  •  : arrivée du Commandant Charcot à Saint-Malo et entrée aux chantiers "Mougin" et Basle" pour subir les transformations qu'exigeait son utilisation en tant que navire polaire.
  •  : prise en charge du navire par la Marine Nationale.
  •  : retour des membres de la Campagne préparatoire au Groenland à bord du Brandall
  •  : départ de Brest des membres et du matériel de la Campagne préparatoire devant la Terre Adélie à bord du Commandant Charcot.
    • Cette première campagne des Expéditions polaires françaises au Groenland de 1948, permet d'établir Port Victor et d'installer de premiers camps pour avancer vers le centre de l'inlandsis.

1949[modifier | modifier le code]

  •  : départ de Rouen des membres et du matériel de la campagne d'été 1949 et du premier Hivernage 1949-1950 au Groenland, à bord du Fjellberg.
  •  : retour à Brest des membres de la campagne préparatoire devant la Terre Adélie.
  •  : départ de Brest des membres de l'Expédition en Terre Adélie 1949-1951, à bord du Commandant Charcot
  • Retour à Paris des membres de la Campagne d'été 1949 au Groenland, à bord du Président - Houduce du Groenland à Terre Neuve et par un avion B. 24 de la S.A.T.I de Terre Neuve en France.
    • Cette deuxième campagne des EPF au Groenland de 1949, permet d'acheminer au centre de l'inlandsis, par chenillettes Weasels, une grande équipe qui, avec du matériel largué par avion, bâtit dans la glace une station d'hivernage souterraine.
    • L'hiver 1949-1950 est le premier hivernage d'une équipe de l'EPF (8 membres) au Groenland. Le seul précédent est l'expérience allemande de l'hiver 1930-1931, qui s'était terminée tragiquement (Groenland station centrale de Michel Bouché, Grasset, 1952).

1950[modifier | modifier le code]

  •  : départ de Rouen des membres et du matériel de la Campagne d'été 1950 et du deuxième Hivernage 1950-1951 au Groenland à bord du Hillvaag. À la suite d'une avarie (hélice brisée dans la glace), ce navire fut remplacé par le Force.
  •  : retour en France des membres du Premier Hivernage 1949-1950 au Groenland, à bord d'un avion islandais.
  •  : départ des membres et du matériel de l'Expédition en Terre Adélie 1950-1952 à bord du Commandant Charcot.
  •  : retour à Rouen des membres de la Campagne d'été 1950 au Groenland à bord du Polar-Björn.
    • L'hiver 1950-1951 est le deuxième hivernage des EPF (9 membres) au Groenland.

1951[modifier | modifier le code]

  •  : départ de S Sanvelian pour une campagne de sondages séismiques sur le Vatnajökull (Islande)
  •  : départ de Paris d'Alain Joset, à destination de l'Islande.
  •  : retour à Marseille d'une partie des membres de l'Expédition en Terre Adélie 1949-1951, par le Commandant-Charcot jusqu'en Australie, puis par le Mékong jusqu'à Marseille.
  •  : départ de Rouen des membres et du matériel de la campagne d'été 1951 au Groenland, à bord du Skalla-Björn.
  •  : retour à Brest des autres membres de l'expédition en Terre Adélie 1949-1951, à bord du Commandant-Charcot.
  •  : départ de Rouen des membres de l'Expédition en Terre Adélie 1951-1953, à bord du Tottam.
  •  : retour à Rouen des membres du deuxième hivernage 1950-1951 et de la Campagne d'été 1951 au Groenland, à bord du Polar-Star.

1952[modifier | modifier le code]

  •  : retour à Paris des membres de l'Expédition en Terre Adélie 1950-1952 (et des membres non hivernants de l'Expédition en Terre Adélie 1951-1953, à la suite de l'incendie de la Base de Port Martin), par le Tottam jusqu'en Australie, puis par avion.
  •  : départ de Paris pour Copenhague des membres de la Campagne d'été 1952 au Groenland.
  •  : départ de Paris pour le Groenland (côte NE) du gravimétriste J. Martin.
  •  : retour à Paris des membres de la Campagne d'été 1952 au Groenland.
  •  : retour à Paris de J. Martin, après liaison gravimétrique au Groenland (côte Ouest).
  •  : arrivée à Paris du matériel ramené du Groenland.
  •  : départ de Rouen du Tottam pour le rapatriement de l'Expédition en Terre Adélie.

1953[modifier | modifier le code]

  •  : retour à Paris d'une partie des membres de l'Expédition en terre Adélie 1950-1953, par le Tottam jusqu'en Australie, puis par avion.
  •  : retour à Marseille des autres membres de cette Expédition et du matériel, à bord du Mékong.
  •  : départ de Paris pour Copenhague des membres de la campagne d'été au Groenland 1953.
  •  : retour à Paris des membres de la campagnes d'été au Groenland 1953.
  •  : départ de Georges Schwartz pour participer à l'Expédition antarctique australienne en Terre de Mac Robertson.

1954[modifier | modifier le code]

  • L'année 1954 est consacrée au dépouillement, à la rédaction et à la publication des résultats. Participation à des réunions et congrès scientifiques internationaux.

1955[modifier | modifier le code]

  •  : départ de J. Martin pour une campagne de sondages séismiques sur des glaciers d'Islande.
  •  : retour à Paris de J. Martin par avion.
  •  : retour à Paris de G. Schwartz, après son hivernage avec l'Expédition antarctique australienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Bouché (préface de Paul-Émile Victor), Groenland station centrale, Grasset, 1952.
  • Pierre Dubard, Le Charcot en Terre Adélie, France-Empire, 1951
  • Jean Rivolier, Des Manchots et des Hommes, Arthaud 1964
  • Jean Rivolier, BOSS chien polaire, Gallimard 1955
  • Michel Barre, Blizzard Terre Adélie 1951 initiation à la solitude, tome 1 et 2, Julliard, 1953
  • Mario Marret, Sept Hommes chez les Pingouins, Julliard, 1954
  • Robert Pommier, Au-delà de Thulé sur la route des glaces, Amiot Dumont, 1953
  • Georges de Caunes, Imarra Aventures Groenlandaises, Hoëbeke 1998
  • Yves Vallette, Ceux de Port - Martin Pionniers de Terre Adélie, 1993
  • François Tabuteau, Yaka de Terre Adélie, Julliard, 1955
  • Bertrand Imbert, Le Grand défi des Pôles, Gallimard 1987 1re édition. (réédité)
  • René Merle, Hier en Terre Adélie, Le Hameau 1975
  • A. de Cayeux, Terre Arctique, Arthaud 1949
  • Claude Lorius, Antarctique Désert de Glace, Hachette 1981
  • Luc Marie Bayle, Le Voyage de la Nouvelle Incomprise, éd. Ozanne 1953
  • A. F. Liotard, Robert Pommier, Terre Adélie, Arthaud 1952
  • J. J. Languepin, Marcel Ichac, J. Masson, Paul-Émile Victor, Groenland, Arthaud 1951

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • de l'expédition de 1949 : Groenland, 20.000 lieues sur les glaces, réalisé par Marcel Ichac et Jean-Jacques Languepin.
  • Continent blanc de Jacques MASSON
  • ANTARCTIQUE Cerimes
  • ARCTIQUE Cerimes
  • Le Paradoxe des Empereurs de Pierre Jouventin
  • Quatre Saisons en Antarctique de Thierry Thomas et Pierre Jouventin
  • Journal d'un hivernant à la base Dumont d'Urville de Jonathan Zaccaria
  • La Vie des Français en Terre Adélie, de Jacques Ertaud (1976)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]