Eustache du Bellay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Du Bellay.
Eustache du Bellay
Biographie
Décès
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Paris
Autres fonctions
Fonction religieuse
Cf. article
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Eustache du Bellay fut le successeur de Jean du Bellay comme évêque de Paris et doyen commendataire de l'abbaye de Saint-Maur de 1551 à 1563.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eustache du Bellay est le 6e fils de René, seigneur du Bellay et de son épouse Marquise de Laval. Il est conseiller au Parlement de Paris. Il est pourvu d'un nombre considérable de bénéfices ecclésiastique : chanoine et trésorier de l'église d'Angers, grand archidiacre de celle de Paris, curé-archiprêtre de l'église Saint-Séverin de Paris, prieur de Notre-Dame de Louye, de Saint-Clément de Maillé et d'Allones, abbé de Notre-Dame de Charmoie, de Notre-Dame de Noyers dans le diocèse de Tours, de Saint-Maur-sur-Loire dans le diocèse d'Angers, de l'abbaye de l'Aumône au diocèse de Chartres...

Pressenti pour être évêque du Mans il est désigné comme évêque de Paris en succession de son parent Jean du Bellay le 16 mars 1551. Il est consacré le 15 novembre de la même année. Il gouverne son diocèse avec beaucoup de sagesse, montre un grand zèle au concile de Trente, pour soutenir les droits de l'épiscopat, s'opposa à l'introduction des jésuites en France, et publie des statuts synodiaux en 1557. Il reçoit la succession de son neveu François-Henri du Bellay et substitue la seigneurie du Bellay à l'un de ses autres neveux René. Il meurt le 4 septembre 1565, à Bellay en Anjou, après s'être démis de son évêché en 1563[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Honoré Fisquet, La France Pontificale (Gallia christiana), « Diocèse de Paris » p. 363-372.

Source[modifier | modifier le code]