Enric Mas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mas.
Mas Nicolau est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Mas ; le second, maternel, souvent omis, est Nicolau.
Enric Mas
TdB 2014 - Enric Mas.jpg
Enric Mas lors du Tour de Bretagne 2014
Informations
Nom de naissance
Enric Mas NicolauVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
ArtàVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2012Sepelaco
2013-2015Specialized-Fundación Alberto Contador
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

Enric Mas Nicolau est un coureur cycliste espagnol, né le à Artà. Il est membre de l'équipe Quick-Step Floors. Il est annoncé comme un futur grand grimpeur par l'ancien coureur Alberto Contador, après après avoir remporté le Tour de Savoie Mont-Blanc et terminé deuxième du Tour du Val d'Aoste en 2016. Il confirme les attentes en remportant une étape et en terminant deuxième du Tour d'Espagne 2018 à 23 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enric Mas est le cousin de l'ancien coureur Antonio Colom, qui est également son entraîneur[1].

Débuts cyclistes et carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Originaire de l'île de Majorque, il est membre de la Fondation Contador, créée par Alberto Contador.

En 2012, il est sacré champion d'Espagne du contre-la-montre juniors. En septembre, il participe aux championnats du monde sur route dans la province de Limbourg aux Pays-Bas. Dans sa catégorie, il se classe 34e de la course en ligne[2].

En 2014, alors espoir première année, il livre une prestation remarquée lors de la Course de la Paix espoirs, épreuve de l'UCI Europe Tour réservée aux coureurs de moins de 23 ans. Sous les couleurs d'une sélection espagnole, il prend la troisième place de la dernière étape et termine meilleur jeune et quatrième du classement général[3]. Deux mois plus tard, il se classe troisième du Tour de Palencia, compétition du calendrier national espagnol[4].

Début 2015, Enric Mas est invité au stage de la formation WorldTour Tinkoff-Saxo organisé en Sicile. Il y côtoie ainsi les coureurs et stars de cette équipe, dont Alberto Contador et Peter Sagan[5]. Son directeur sportif de la Fundación Contador, Rafael Díaz Justo, estime qu'il est le meilleur grimpeur espagnol de sa génération[6]. Au cours de cette saison, il obtient de bons résultats sur les courses du calendrier national espagnol. Auteur de plusieurs places d'honneur, il se classe notamment 2e du Tour de Palencia, 7e de la Santikutz Klasika et 8e du Tour de Castellón. Lors du Tour de la Bidassoa, il remporte la troisième étape et monte sur la deuxième marche du podium final, à seulement une seconde du vainqueur colombien Steven Calderón[6]. Au mois d'août, il participe au difficile Tour de la Vallée d'Aoste (26e).

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 2016, il décide de partir à l'étranger en signant avec la formation Klein Constantia, filiale de l'équipe professionnelle Etixx-Quick Step[7]. Pour sa dernière année espoirs, il s'illustre sur les courses par étapes. Il gagne le Tour de l'Alentejo, le Tour de Savoie Mont-Blanc et se classe deuxième du Tour de la Vallée d'Aoste.

En 2017, il est promu avec deux de ses coéquipiers dans l'équipe principale, Quick-Step Floors[8]. Il fait ses débuts avec Quick-Step, et dans le World Tour, à l'occasion du Tour Down Under. Il est le mieux placé de l'équipe au classement général, à la 26e place[9]. Au cours de cette saison, il se classe deuxième du Tour de Burgos et termine le Tour d'Espagne, son premier grand tour, à la 71e place.

En 2018, il remporte à 23 ans la sixième étape du Tour du Pays basque et se classe sixième et meilleur jeune de l'épreuve. Il aborde le Tour d'Espagne comme leader de l'équipe Quick-Step, où il vise un top 10. Très régulier tout au long de l'épreuve, il monte en puissance et progresse au classement général lors de la dernière semaine. Il remporte l'avant-dernière étape, une arrivée au sommet de la Gallina en Andorre. Il termine deuxième de la Vuelta derrière Simon Yates et s'affiche comme l'un des grands espoirs espagnols[10].

Profil[modifier | modifier le code]

Enric Mas est classé comme un grimpeur dès sa carrière en espoirs[6]. Selon Alberto Contador, Mas a le profil pour être performant sur les grands tours en raison de ses caractéristiques de grimpeur, d'aptitudes en contre-la-montre mais aussi d'une faculté de récupération qu'il juge « impressionnante »[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 181e[11]
UCI Europe Tour 624e[12] nc[13] 330e[14] 247e[15]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vélo Magazine du 28 septembre 2018
  2. (en) « 2012 » 79th World Championships Road Race Junior Men (WC) », sur procyclingstats.com
  3. « Espagne : Enric Mas meilleur jeune chez les jeunes », sur directvelo.com,
  4. (es) « Vuelta Palencia: Estévez la etapa, y Benito, la vuelta », sur ciclo21.com,
  5. « Enric Mas con el Tinkoff-Saxo de Contador y Sagan »
  6. a b et c (es) « Excelente Enric Mas en Bidasoa, segundo y vencedor de la Regularidad », sur biciciclismo.com,
  7. Pierre Moncorgé, « Talent du Monde : Enric Mas », sur directvelo.com,
  8. « Rémi Cavagna néo pro en 2017 », sur lequipe.fr, (consulté le 19 juillet 2016)
  9. (es) « Enric Mas es el mejor del Quick-Step en Australia », (consulté le 24 janvier 2017)
  10. a et b Jean-Baptiste Duluc, « Tour d'Espagne - Mas, le futur se conjugue déjà au présent », sur eurosport.fr,
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :