Empousa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans la mythologie grecque, Empousa (en grec ancien Ἔμπουσα / Émpousa) est une créature fantastique, sorte de démon femelle. Elle a un derrière d'âne et des sandales de bronze, ou, selon certains, une jambe d'âne et une de bronze. Les Empouses prennent la forme de chiennes, de vaches ou de belles femmes et c'est sous cette dernière forme qu'elles séduisent les hommes et leur sucent leurs forces jusqu'à ce qu'ils meurent[1].

Mythologie[modifier | modifier le code]

Démythification[modifier | modifier le code]

Philostrate parle d'une « empuse », démon prenant l'apparence d'une femme pour séduire les jeunes hommes et les dévorer. Selon Sur la danse de Lucien de Samosate, Empousa était danseuse[2].

Évocations antiques[modifier | modifier le code]

Dans Les Grenouilles d'Aristophane, elle apparaît comme gardienne des Enfers : associée au cortège d'Hécate, elle peut prendre l'apparence d'une belle jeune femme mais aussi se métamorphoser en mulet, en bœuf ou encore en chien avec une jambe d'airain et une autre d'âne.

Évocations littéraires[modifier | modifier le code]

D'après Rick Riordan, au pluriel, empousa devient empousai. Ce sont les filles d'Hécate, déesse de la magie. Ces femmes sont représentées avec une jambe en bronze céleste et une jambe d'âne. Leur chevelure s'enflamme et elles se nourrissent de la chair et du sang de leurs victimes. La lamie et la mormolyce font partie des empuses.

Selon E. Rohde (Psyche, 1890-94), le démon de midi des auteurs chrétiens ne serait autre qu'une réincarnation d'Empousa.

Dans le film Nosferatu de Murnau, le navire qui amène le vampire à Wisborg s'appelle l'Empusa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Graves, Robert, Les Mythes grecs, Paris, Fayard, , 666 p. (ISBN 2213008205), p. 157
  2. Lucien de Samosate 2015, p. 662

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]