Dominique Colas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colas.
Dominique Colas
Dominique Colas (cropped).jpg
Dominique Colas lors du colloque international « Sortir du communisme, changer d'époque » organisé par Fondapol en partenariat avec la Fondation Robert-Schuman, le 4 novembre 2009.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Dominique Colas, né le 14 août 1944 à La Baule en France, est un politologue français, professeur agrégé de science politique à l'Institut d'études politiques de Paris (IEP). Il est depuis 2014 professeur émérite à Sciences po et chercheur au CERI.

Il a contribué à la théorie politique notamment en travaillant sur la notion de "société civile", qu'il relie à celle de fanatisme, et à l'histoire du communisme spécialement en consacrant trois ouvrages à Lénine et au léninisme.Il s'interroge sur la faiblesse de la société civile en Europe de l'Est après la fin du communisme. Dans le domaine des idées politiques il a donné des ouvrages et des textes sur la nation, sur la citoyenneté et sur la race. Enfin il a réfléchi sur les questions de la sexualité et a écrit sur des problèmes d'iconographie.

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Mignet à Aix-en-Provence, au lycée Thiers à Marseille et au lycée Henri-IV à Paris, Dominique Colas obtient une licence puis un diplôme d'études supérieures (DES) de philosophie à la Sorbonne en 1967, sous la direction de Jean Wahl, puis un DES de science politique à l'université Paris 1 en 1972.

Il soutient en 1980 un doctorat d'État en science politique sous la direction de Maurice Duverger[1],[2]. Sa thèse s'intitule La théorie du parti révolutionnaire chez Lénine et ses implications politiques et il en tire un ouvrage. Dominique Colas obtient en 1981 l'agrégation de science politique.

Activités[modifier | modifier le code]

  • Professeur de philosophie dans l'enseignement secondaire de 1970 à 1981, au lycée technique et moderne de Saint-Quentin, dans l'Aisne, puis au lycée Guillaume Apollinaire de Thiais.
  • Enseignant en 1976 et 1977 au département de psychanalyse de l'Université de Vincennes.
  • Professeur à l'université de Nancy II de 1981 à 1990.
  • Professeur à l'université de Paris IX de 1990 à 1995.
  • Depuis 1995 : Professeur de science politique à l'IEP de Paris. Il succède à Hélène Carrère d'Encausse comme directeur du cycle supérieur d'études soviétiques et est-européennes, qui comprend un DEA et un doctorat. En 1990, à la suite de la chute du Mur de Berlin, la formation change d'intitulé. En 2004, elle est à nouveau transformée du fait du passage au système LMD. La formation existe toujours en tant que spécialité (Russie-CEI) au sein de la mention Politique Comparée du Master recherche. Elle se poursuit par un programme doctoral. À Sciences Po, Dominique Colas enseigne l'histoire des idées politiques, la sociologie politique et assure plusieurs enseignements sur l'Europe de l'Est et la Russie. Il anime un séminaire doctoral avec son collègue Georges Mink. Devenu professeur émérite il enseigne à la PSIA de Sciences po, notamment la théorie politique de la guerre et sur la Russie.
  • Professeur au Collège universitaire français de Moscou et Saint-Pétersbourg de 1994 à 1996.
  • Il est membre de la Commission paritaire de Sciences Po entre 1996 et 1999, qui est présidé par Richard Descoings
  • Chercheur au Centre d'études et de recherches internationales, FNSP-CNRS.
  • Directeur des Cahiers Anatole Leroy-Beaulieu.
  • Membre du conseil scientifique du Centre franco-russe de sciences sociales et humaines de Moscou.
  • Membre du conseil scientifique du CEFRES (Prague).
  • Membre du conseil scientifique de l'EHESS (2000-2004).

Lors de sa carrière Dominique Colas a dirigé un nombre important de thèses dont plusieurs ont donné lieu des ouvrages, par exemple les thèses d'Astrid von Busekist, d'Alexandra Goujon, d'Amandine Regamey, d'Alexandra Ionescu, de Ioulia Shukan, de Sarah Fainberg, d'Anna Lebedev, de Gabrielle Chomentowski, d'Adeline Braux, de Thorniké Gordadzé ou de Frédéric Lambert. Il a été pendant deux sessions membre du jury de l'agrégation de science politique, une agrégation du supérieur.

Il a été pendant plusieurs années membre du CNU en science politique

Il a été invité dans de nombreuses universités étrangères au Japon, aux États-Unis, en Russie, en Chine.

Il a été un des membres de la direction de l'Association for the Study of Nationalities et a organisé pour elle avec Sciences po deux conférences internationales à Sciences Po en 2001 et 2008, cette dernière sur Empires et nations.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Dominique Colas[modifier | modifier le code]

  • Principes du léninisme. La théorie du parti révolutionnaire et ses implications politiques, Paris, 1980, 2 tomes, 650 p.
  • Freud et les éditions  Payot, Payot, 1989, comprenant D.Colas, "Freud lecteur de De Saussure".
  • Citoyenneté et nationalité, Gallimard, coll. « Folio Histoire », 2004.
  • Le Léninisme. Philosophie et sociologie politiques du léninisme, Paris, PUF, 1982, 296 p. (version condensée et remaniée de sa thèse d'État) ; 2e édition augmentée, PUF, « Quadrige », 1998.
  • Textes constitutionnels soviétiques, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1987.
  • Lénine et le léninisme, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1987.
  • Le Glaive et le Fléau. Généalogie du fanatisme et de la société civile, Éditions Grasset, 1991. Traduit en roumain et en anglais (Stanford University Press)
  • La Pensée politique, Larousse, 1992.
  • avec François Châtelet, Olivier Duhamel, Évelyne Pisier et Pierre Bouretz, Histoire des idées politiques, PUF, 1993.
  • Sociologie politique, PUF, 1994 ; 2e édition avec une introduction inédite, PUF, « Quadrige », 2002. Traduit en géorgien, en russe, en roumain et en portugais
  • Textes constitutionnels français et étrangers, Larousse, 1994.
  • Les Constitutions de l'URSS et de la Russie, 1900-1993, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1997.
  • Dictionnaire de la pensée politique. Auteurs. Œuvres. Notions, Larousse, 1997.
  • avec Anne Gazier, Georges Mink, Jean-Christophe Romer, Gérard Wild, Anatoli Vichnevski, L'Europe post-communiste, PUF, 2002.
  • Races et racismes de Platon à Derrida. Anthologie critique, Plon, 2004.
  • Daniel Borrillo et Dominique Colas, L’homosexualité de Platon à Foucault : Anthologie critique, Paris, Plon, (ISBN 978-2259197656)
  • Lénine, Fayard, 2017

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'État de Droit. Travaux de la mission sur la modernisation de L'État, PUF, 1987.
  • L'État et les corporatismes. Travaux de la mission sur la modernisation de L'État, PUF, 1988.
  • avec Claude Emeri, Droit, Institutions et systèmes politiques, Mélanges en l'honneur de Maurice Duverger, PUF, 1988.
  • avec Claude Emeri et Jacques Zylberberg, Nationalité et citoyenneté. Perspectives en France et au Québec, PUF, 1990.
  • Oleg Kharkhordin et Dominique Colas, How to Do things with Publics, Cambridge Scholars Publishing, 2009

Participation à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • "Logique et structure du discours sur la nation de De Gaulle et des communistes (1940-1946)" in Courtois et Lazar, Cinquante ans de passion française. De Gaulle et les communistes, 1991.
  • "De l'absence de société civile sous le communisme à sa faiblesse dans le post-communisme" Sous la direction de Stéphane Courtois, Le jour se lève : l'héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005, Mayenne, Éditions du Rocher, coll. « Démocratie ou totalitarisme », , 493 p. (ISBN 978-2268057019)
  • "LA « SOCIETE CIVILE »  : UN SPECTRE QUI HANTE L’EUROPE COMMUNISTE ET POST-COMMUNISTE" in Stéphane Courtois (dir.), Sortir du communisme, changer d'époque, PUF, septembre 2011

Principaux articles et entrées dans des dictionnaires[modifier | modifier le code]

  • "Lénine, la "révolution culturelle" et les paysans"" préface à Lénine, Mieux vaut moins, mais mieux (1923), éditions de l'éclat, 2014
  •  « La Grammaire politique de l'Occident » , en préface à Aristote, Constitution d'Athènes, Xénophon,  Constitution  de Sparte,Gallimard,  « Tel » 1995.
  • Platon, Aristote, Augustin, Thomas d'Aquin, Voltaire, Rousseau, Kant, in Mossuz-Lavau, Jeanine, Dictionnaires des sexualités, Robert Laffont, 2014
  • "Les enseignements de la transition soviétique" in Espoirs et défis des révolutions arabes. Mondes. Les Cahiers du Quai d'Orsay, no 8, automne, 2011, Grasset ; traduit en anglais sous le titre :  "The post-soviet transition : lessons for the Arab World" dans le même numéro  : The Arab Revolutions: Hopes and Challenges.
  • "Rousseau, Jean-Jacques", "Garnier, Francis" in François Pouillon (éd), Dictionnaire des Orientalistes de langue française, 2012
  • "Maria Spiridonova. Révolutionnaire ou hystérique". in L'Histoire. La Folie d'Erasme à Foucault, avril 2011
  • "Ideology" in Bertrand Badie, Dirk Berg-Schlosser et Leonardo Morlino, International Encyclopedia of Polical Science, Sage, 2011
  • "Légitimité", "race", "république" in Dictionnaire De Gaulle sous la direction de Andrieu,  Braud et Piketty, Bouquins, Laffont, 2006
  • "Anomie et légalité : les origines de la science politique chez Platon et Aristote" in  La Sociologie Durkheimienne : tradition et actualité. A Philippe Besnard,  in memoriam. Textes et études réunis par Massimo Borlandi et Giovanni Busino. Revue Européenne des sciences sociales. Cahiers Vilfredo Pareto, Droz, Genève, Paris, T. XLII, 2004, no 129.
  • "Bourdieu entre Weber et Bachelard" in Studia Politica. Romanian Political Science Review, vol. V,  no 4, 2005
  • "La Sociologie politique" in La Sociologie française contemporaine, (dir. J.-M. Berthelot), PUF, 2000 (Ouvrage traduit en russe)
  • "Alexiandre Soljénitsyne : l'Archipel du Goulag", in F. Châtelet, O.Duhamel et E. Pisier, Dictionnaire des Œuvres politiques, P.U.F. , "Quadriges", 2001 (4e édition de cet ouvrage)
  • "Claude Lefort, L'invention démocratique. Les limites de la domination totalitaire" in F. Châtelet, O.Duhamel et E. Pisier, Dictionnaire des Œuvres politiques, P.U.F. , "Quadriges", 2001 (4e édition de cet ouvrage)
  • "Conseillisme", Douma", "Lénine", "Marx", "parti unique", in Dictionnaire du vote, sous la direction de Pascal Perrineau et Dominique Reynié, Préface de Réné Rémond, PUF, 2001
  •  "La dictature démocratique et la démocratie populaire. Oxymore et pléonasme dans les usages de démocratie chez quelques marxistes " 
  • Mots,   Année  1999  Volume  59  Numéro  59  p. 27-46  http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mots_0243-6450_1999_num_59_1_2546
  • "LE VOYAGE EN RUSSIE SOVIÉTIQUE DE BERTRAND RUSSELL", HERMÈS, 1990, 7 [1]
  • « Mauss, le congrès de Tours, et le bolchévisme », janvier 1998,  (Cahiers Anatole Leroy-Beaulieu  n°1)
  • « Marx et le marxisme » in Raynaud, (Ph.) et Rials, (S.), Dictionnaire de philosophie politique, PUF, 1994
  • "Que  reste-t-il du léninisme ? " in Marc Ferro (dir.) L'Etat de l'URSS, La Découverte, 1993

« La Constitution de Sparte » de Xénophon » in F. Châtelet, O.Duhamel et E. Pisier, Dictionnaire des Oeuvres politiques, P.U.F. , 3e éd. 1995

  • « Physiologie de la critique. Sciences sociales et publicité littéraire » in Traverses, automne 1993
  • "Autorité", "Etat", "légitimité",  "société civile" in Duhamel (O.), Mény (Y.), Pisier (E.), Dictionnaire constitutionnel, PUF, 1992  
  • "Science et différence, la question des droits de l'homme en anthropologie", in F. Borella (dir.) Les Valeurs de la Révolution devant la science actuelle, P.U.N.  1990
  • "L'Etat et les partis politiques", "La société civile" in 50 Idées qui ébranlent le monde. Dictionnaire de la Glasnost sous la direction de Y. Afanasiev et M. Ferro, en français Éditions Payot Paris, en russe édition Progress, Moscou, 1989.
  • "Lénine et la révolution française" in Vovelle (M.), L'État de la France sous la Révolution, La Découverte, 1988.
  • "Questions d'organisation de la social-démocratie russe de R. Luxemburg" in Châtelet (F.), Duhamel (O.) et Pisier (E.),  Dictionnaire des Oeuvres politiques, P.U.F. , 1986.
  • "Le despotisme pédagogique du président Schreber", Critique, janvier 1975
  • "Mentira Pedagogica e Sexualidade Infantil em Kant", Ornicar ? Publicacao do Colégio Freudiano do Rio de Janeiro, 8, 1976
  • "Lénine la politique et l'hystérie" in Critique, juin 1976
  • "Sartre et le gauchisme", Magazine littéraire, septembre 1977
  • "Lénine tayloriste", Critique, mars 1977
  • "Les bolchéviks peuvent-ils ne pas prendre le pouvoir ?" in Les Temps modernes, octobre 1977
  • "Marxistes russes et allemands," Critique, mars 1978
  • "L'hystérique et la révolution russe," Ornicar ? Analytica, 1980
  • "Fanatisme, hystérie et paranoïa : le prophétisme camisard" in Les Temps modernes, septembre 1980

Blog de recherche[modifier | modifier le code]

« Les images du globe dans l’espace public », sur Blogs.sciences-po.fr (consulté le 15 juillet 2018)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le jury figurent Hélène Carrère d'Encausse, Évelyne Pisier, Alain Besançon et Claude Lefort.
  2. SUDOC 083643982

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]