Discussion:Wi-Fi

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Compatibilité des OS de type UNIX avec la norme Wi-Fi[modifier le code]

Je me demande ce que viens faire ce paragraphe dans l'article. Je ne trouve pas ça pertinent du tout. Cela semble hors propos par rapport au contenu de l'article. De plus, les OS libres supportent très bien le wifi maintenant sauf pour certains matériels particuliers qui ne proposent pas de drivers appropriés.

De plus le Wi-fi n'est pas une norme mais une marque, la norme c'est le 802.11. De plus, Mac OS X est un OS de type Unix, mais il n'est pas mentionné.

Je suggère de supprimer ce paragraphe.

Edit: En fait, ce paragraphe confond le problème de l'implémentation de la stack wi-fi et la norme 802.11 dans ces OS avec le problème du support de divers matériels wifi qui necessite des drivers adaptés. Ce sont 2 problèmes différents. Je supprime ce paragraphe.

Solsticedhiver (discuter) 25 février 2015 à 13:48 (CET)

D'accord avec la suppression de ce paragraphe qui contenait des infos datées et obsolètes. Abaca (discuter) 25 février 2015 à 21:35 (CET)

Genre[modifier le code]

J'utilise (personnellement) le masculin pour parler du Wi-Fi (LE Wi-Fi) or j'ai constaté à plusieurs reprises dans la presse et sur les écriteaux de certains commerces l'utilisation du féminin (LA Wi-Fi). Je ne suis pas spécialiste mais je pense qu'il serait intéressant de trouver la réponse à cette énigme...

Le Larousse dit que Wi-Fi est masculin, et l'ARCEP l'utilise au masculin aussi dans ses communiqués. Mais de nombreuses personnes l'utilisent au féminin par analogie avec la Hi-Fi. Indépendamment des sources d'autorités je pense que le féminin est incorrect : la Hi-Fi est féminin car c'est un raccourci pour la "chaîne Hi-Fi", et donc Wi-Fi devrait être masculin car il s'agit d'un raccourci pour le "réseau Wi-Fi". Lorsque l'on ne parle pas du réseau lui-même il faut le préciser comme dans les expressions le "routeur Wi-Fi" ou la "borne Wi-Fi". --Fgouget (discuter) 28 février 2017 à 11:03 (CET)

Norme IEEE 802.11[modifier le code]

Je crois qu'il serait souhaitable de scinder cette page en un article sur Wi-Fi et un autre sur la norme IEEE 802.11.

La wikipédia Anglaise a déja obtée pour ce schéma qui est plus juste. Si "le nom de la norme se confond avec le nom commercial Wi-Fi", c'est deux choses que nous ne pouvons pas amalgamer dans Wikipédia.

J'attends vos avis. persathion 4 mar 2005 à 16:38 (CET)

J'ai juste changé le nombre de canaux disponibles (en France) avec la norme 802.11b. Ce nombre varie suivant les pays, l'ART a libéralisé tous les canaux depuis quelques temps (que je ne saurais donner avec précision).

Modulation[modifier le code]

Dans la norme 802.11g, on utilise deja la modulation OFDM. Dans l'article on croit que c'est une nouveauté pour la norme 802.11n..à préciser

Attention ASFI n'est pas la traduction de WIFI.[modifier le code]

ASFI (Accès Sans Fil à Internet) est la traduction litérale de WIA (Wireless Internet Access). donc les technologies WIFI et Wimax qui permettent l'accès à internet sans fil font partie des ASFI. Aindi ASFI n'est pas la traduction de WIMAX pas plus que de WIFI. Le WIFI permet de relier des équipements mais pas forcément d'accéder à internet.

Suite à l'erreur de lecture d'un journaliste qui a repris une recommandation de la commission générale de terminologie et de néologie relayée par le journal officiel du 5 mai 2005 tout le monde a cru que la commission avait fait un eccès de zèle. Hé bien non, pas cette fois !

commentaire dans l'article : |ASFI : faux ! c'est une rumeur qui s'est répandue, mais la Commission de terminologie a affecté ASFI pour un Wifi particulier, celui qui permet la connexion à internet dont je ne me souviens plus le nom...|

Wi-Fi n'est pas « Wireless fidelity »[modifier le code]

Dans cet article (en anglais), Phil Belanger, un membre fondateur de la « Wi-Fi Alliance » explique qu'en fait Wi-Fi ne veut rien dire. (Ce n'est pas un poisson d'avril) Olivier Mengué |  1 avril 2006 à 15:18 (CEST)

+1. Si quelqu'un sait comment changer le nom d'un article... Il faudrait aussi supprimer presque tout le 1er paragraphe qui explique en long, en large et en détail que "WiFi = Wireless Fidelity" avec même une traduction en "Français"...

Voilà, la modification est faite... le lien officiel est donc Wi-Fi. Un "grand merci" à toutes ces personnes qui écrivent des légendes urbaines dans les articles sans prendre la peine de les vérifier. Je remercie tout particulièrement la personne qui a eu l'idée de faire la première modification de nom de l'article. Comme Wi-Fi peut être écrit de beaucoup de manières différentes, on se retrouve avec plusieurs dizaines de double redirections. J'en ai corrigé une partie, mais ne comptez pas sur moi pour passer trois heures à toutes les faire... The SpaceFox 15 avril 2006 à 21:43 (CEST)

encyclopédie et technique[modifier le code]

Cet article est trop technique pour une encyclopédie... Il faurdait au minimum un résumé de deux paragraphes au début qui n'utilise pas de termes techniquesJohn Mullen 7 janvier 2007 à 06:03 (CET)


impact sanitaire / téléphone portable[modifier le code]

Bonjour. Un téléphone portable allumé, même s'il n'est pas en communication, n'envoie-t-il pas (lui aussi) périodiquement des ondes au relai pour signaler sa présence (si l'on peut dire, désolé d'être si naïf) ? De plus nous baignons presque partout dans les ondes envoyées par les relais, non ? Quelle est leur puissance ? Merci Tchai 28 août 2006 à 23:36 (CEST)

Sauf erreur, le téléphone émet en communication ou lorsqu'il se synchronise avec une station de base, c'est-à-dire à l'allumage et lors d'un changement de cellule (typiquement quand on se déplace). En dehors de ça il ne signale pas régulièrement sa présence. Donc dire "qu'en règle générale, un téléphone ne transmet des informations que pendant un appel" est un peu flou mais pas trop faux.Maraichin 15 mars 2007 à 14:08 (CET)

Si il ya des trames de signalisation envoyées très souvent (plusieurs par secondes voire une toutes les 126ms je sais plus exactement) pour retrouver le téléphone lors d'un appel. GTR 23 mair 2007 @ 15:14

C'est exact. Tant que le téléphone est allumé et à proximité d'une station de base, il émet des trames régulièrement pour maintenir le lien. Maraichin (d) 19 mars 2010 à 01:05 (CET)

le roaming en wifi[modifier le code]

Si on lit cet article on croit que la norme 802.11f permet le roaming. Ce qui est faux. La norme 802.11f etait un essai. Cette norme est mise à la retraite depuis fevrier 2006, voir http://grouper.ieee.org/groups/802/11/Reports/802.11_Timelines.htm (chercher "administratively withdrawn" dans la page). Actuellement, les seules manières de faire du roaming en wifi est d'utiliser des solutions propriétaires, non documentées. Il faudrait peut-être le signaler dans la page.

Hum ça me parait possible logiciellement sans interruption à condition d'avoir deux dispositifs wifi sur la machine? Enfin ce n'est qu'une idée tordue qui n'est pas notable et donc n'a pas sa place dans l'article... w7a 26 juillet 2008 à 20:29 (CEST)

Décroissance de la puissance du signal[modifier le code]

D'après l'article "la puissance du signal est déjà fortement atténuée (inversement proportionnelle au carré de la distance : P = 1 / D^2)." Mais une puissance n'est pas homogène à l'inverse du carré d'une distance, voir ici pour l'unité : http://fr.wikipedia.org/wiki/Watt Je ne connais pas les lois de décroissance de la puissance mais celle-ci est fausse (en tout cas écrite telle quelle), un spécialiste pour éclaircir ça ? (il manque sûrement juste une constante)


je ne suis pas spécialiste mais le therme proportionnel ne signifie pas "présence d'une constante" ?

Piste : On constate bien que l'atténuation est inversement proportionnel au carré de la distance à l'émetteur. Il y a de nombreux autres facteurs qui entrent en jeu. Par exemple, la longueur d'onde (L). Plus la fréquence est faible (f=1/L), plus l'atténuation sera élevée. On a donc une puissance reçue qui vaut Pr=k * Pe * (1/FD)^2 = k * Pe * (L/D)^2 (à quelques facteurs prêts qui dépendent de l'environnement. Généralement, on se place à fréquence constante (autour des 2GHz pour le Wifi), d'où la seule distance qui varie.


Précisions sur la puissance du WIFI [Par Sylvain RAILLARD] :

Sur le site de l'ARCEP sont puibliées les normes de puissance (PIRE) pour le WIFI pour la France, à savoir une puissance maximum de 100 mW (0.1 W) , ce qui est très faible (en comparaison, la puissance d'un téléphone mobile peut atteindre 2 W en GSM900.) Voir sur le site de l'ARCEP à l'adresse suivante : http://www.arcep.fr/index.php?id=9272


Effet sur la santé[modifier le code]

Je suis scandalisé de constater la partialité ahurissante du paragraphe concernant l'effet sur la santé du WiFi.

Le rapport BioInitiative est bien cité, tous les arguments des "anti-WiFis" sont bien là, et aucun argument "pro-WiFi" n'est présenté. Lisons-nous là une propagande ou un article encyclopédique ?

Faut-il rappeler que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a réalisé une étude et a conclu que l'exposition prolongée aux ondes du WiFi ne présente aucun risque pour la santé ? Va-t-on nous expliquer que l'OMS est à la solde du lobby des opérateurs mobiles ? Je cite leur conclusion : "Compte tenu des très faibles niveaux d'exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n'existe aucun élément scientifique probant confirmant d'éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé".

De même pour le Journal of Health Physics, la Fondation Santé et Radiofréquences, l'AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail), etc. Ils concluent tous à l'innocuité du WiFi : pas de danger. On peut lire sur le site Web de l'AFSSET : "Malgré un très grand nombre d'études réalisées aussi bien sur des cultures cellulaires in vitro que sur des animaux in vivo depuis plusieurs années, les chercheurs n'ont pu prouver l'existence de manière sûre et reproductible d'effets qui ne seraient pas dus à un échauffement créé par l'absorption des microondes, et qui posséderaient un réel impact sanitaire."

Concernant les risques d'accumulation des ondes WiFi lorsqu'il y a de nombreux AP, l'école Supélec a publié en décembre 2006 une étude sur les champs électromagnétiques produits par des équipements WiFi, en mesurant notamment l'effet de l'accumulation de nombreux équipements WiFi à proximité les uns des autres : leur conclusion est que les limites légales sont très loin d'être atteintes, et que l'accumulation des AP n'a pas de conséquence lorsque les points d'accès WiFi sont espacés de plusieurs mètres, ce qui est toujours le cas dans la pratique (il n'y a donc pas lieu d'avoir peur du point d'accès du voisin).

L'Agence de protection de la santé au Royaume-Uni rappelle qu'une personne assise à proximité d'un hotspot Wi-Fi pendant un an reçoit la même dose d'ondes qu'une personne qui utilise son téléphone portable pendant 20 minutes.


Même le rapport BioInitiative, que certains présentent comme la preuve irréfutable du danger du WiFi, admet qu'il n'y a aucune preuve de nocivité du WiFi. L'objectif du rapport (qui est très intéressant et bien conçu) est avant tout d'inviter les autorités à redéfinir la réglementation concernant les micro-ondes et les champs électromagnétiques à ultra-basse fréquence (dus aux lignes à haute tension notamment) pour prendre en compte les effets non calorifiques (non dus à la chaleur) de ces ondes. Ils invitent à la précaution, mais ils conservent bien à l'esprit que le GSM a une puissance d'émission bien plus élevée que le DECT, lui-même plus élevé que le WiFi : bref, ne mélangeons pas toutes les technologies radio, le WiFi a déjà une puissance tellement faible que même si l'on suivait les recommandations de ce rapport, cela n'aurait pas de conséquences sur le WiFi.

Bref, c'est la culture de la peur, et l'amalgamme à tout va. Si vous êtes d'accord, je souhaite corriger cet article, non pas pour taire les arguments des "antis", mais au moins pour que l'on puisse entendre la voix des "pros" (largement majoritaires, notamment dans la communauté scientifique, et pourtant curieusement occultés ici).

Note: je viens de lire la version anglaise de cette page. Il est piquant de constater que les anglais ne citent que les arguments "pro-WiFi". Pour essayer d'être plus objectifs que nos amis anglais, on pourrait choisir de citer toutes les études, pro ou anti-WiFi. Cela reflèterait ainsi à peu près l'état actuel du consensus scientifique, à savoir que 90% des études sont "pro-WiFi" et les 10% anti invitent surtout à la précaution sans apporter de preuve de la nocivité du WiFi. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Aureliengeron (discuter), le 15 avril 2008 à 14:49..

Bonjour Aurélien.
Merci pour ton message. Je suis entièremebnt d'accord avec toi ; un article de Wikipédia ne doit contenir que des informations sourcées, et sourcées avec les rapports et études les plus fiables et les plus reconnues.
Cordialement. –MaCRoEco [oui ?] 15 avril 2008 à 20:01 (CEST)
Merci pour ton soutien ! Voilà, c'est fait, je me suis permis de corriger cette section sur la santé, pour les raisons expliquées ci-dessus. On me reprochera sans doute d'avoir beaucoup élagué, mais il me semblait vraiment qu'il n'y avait aucun intérêt à donner la liste de toutes les bibliothèques sur terre où le WiFi a été interdit: si la mairie de Paris décide de débrancher le WiFi dans ses bibliothèques, cela n'engage qu'elle, et ne répond en aucune manière à la question de l'effet du WiFi sur la santé. De même, il me semble totalement admis aujourd'hui par toutes les études scientifiques (rapport BioInitiative inclus) que le WiFi n'a strictement aucun effet calorifique (et l'on voit mal comment cela pourrait en être autrement avec une puissance rayonnée maximum de 0,1 Watt). Il me semble donc qu'il était totalement inutile de préciser que la fréquence de 2,4 GHz du WiFi est celle de résonnance des molécules d'eau et que l'apport de chaleur est donc plus important que pour d'autres fréquences. Si vous pensez qu'il faut le préciser tout de même, alors il faut également préciser que toutes les études sont unanimes sur l'absence d'effet calorifique, rapport BioInitiative inclus. Or, la section est déjà assez longue, il tous ces rajouts me semblent allonger excessivement l'article.
Deuxième point: le rapport BioInitiative est le fer de lance des associations qui militent contre l'installation d'antennes relais GSM ou de réseaux WiFi dans les lieux publics. On pourrait donc m'accuser de dénaturer le propos du rapport en présentant une version édulcorée (ou même faussée) de ses résultats (j'ai lu sur certains forums de discussion que le rapport BioInitiative "prouvait" la dangerosité du WiFi) : pourtant, j'ai bien lu la synthèse de ce rapport (traduction française, 24 pages assez intéressantes) et il me semble clair que le rapport est loin d'être aussi virulent que ce que l'on dit en ce qui concerne le WiFi. Il concernent avant tout les antennes relais GSM et les lignes à haute tension.
A mon sens, comme je l'ai expliqué dans l'article, ce rapport indique qu'il existe des effets biologiques des ondes à des puissances beaucoup plus faibles que les limites imposées par les normes de sécurité nationales et internationales. L'objectif principal des auteurs de ce rapport me semble être d'inciter à ce que les normes de sécurité radio soient mieux adaptées et que certains paramètres actuellement négligés soient pris en compte (modulation radio, effets cumulatifs, etc.). Ceci me parait tout à fait louable, à condition bien sûr que leur étude soit confirmée par d'autres études scientifiques (un unique rapport n'est jamais suffisant, même s'il est bien fait et qu'il émane de scientifiques sérieux... comme cela semble être le cas ici, pour ce que je peux en juger). Mais les auteurs du rapport précisent bien 1) qu'il n'y actuellement aucune preuve de nocivité et 2) que pour le WiFi, le risque est sans doute très limité. La puissance du WiFi est parmi les plus faibles des technologies à microondes (GSM, DECT...) et les auteurs du rapport ne l'ignorent évidemment pas, et en conséquence leur avertissement est tout à fait modéré pour le WiFi: ils invitent à la modération, mais en aucun cas ne "tirent la sonnette d'alarme" (je parle uniquement du WiFi, bien sûr).
Aureliengeron (d)
Mes modifications ont été annulées. Pourriez-vous préciser ce qui vous semble mauvais dans mes ajouts et corrections?
  • ajouter la liste des études qui concluent à l'innocuité du WiFi (dont une étude de l'OMS, par exemple!), et qui sont actuellement passées sous silence, sans la moindre justification possible.
  • retirer la liste des bibliothèques qui ont démonté leur réseau WiFi. Je pense que cette liste n'a aucun intérêt (à la rigueur, le fait que l'Allemagne l'ait interdit dans toutes ses bibliothèques est important, mais savoir que deux bibliothèques l'ont interdit au Canada, je trouve que cela n'a pas le moindre intérêt). Mais si l'on décide de conserver cette liste "négative", alors il faudrait rajouter la liste "positive" des hôpitaux qui ont choisi d'installer un réseau WiFi, par exemple. Je trouve que ça allonge inutilement cet article sur le WiFi.
  • Enfin, je ne veux pas occulter le rapport Bioinitiative, qui est le principal argument "anti-WiFi". Au contraire, j'ai voulu détailler ses conclusions. Toutefois, il est parfaitement erroné de dire que le rapport prouve la dangerosité du WiFi, comme expliqué plus haut.
  • En revanche, je n'aurais sans doute pas dû enlever la référence à l’Agence européenne pour l'environnement et à son invitation à appliquer le principe de précaution : sur le coup, j'ai pensé que c'était redondant avec le rapport BioInitiative puisque l'AEE a écrit une partie de ce rapport, mais à la réflexion c'est bien une information différente, et il faut effectivement la conserver.
Aureliengeron (d)
Rebonjour,
J'ai lu les principes fondateurs de la Wikipedia, et je pense ne pas les trahir avec mes modifications. Au contraire, je crois corriger une section qui ne respectait pas ces principes. Je cite:
* "Un article qui ne produit pas de nouvelles affirmations brutes, mais néanmoins qui fait une synthèse sans équivalent par ailleurs de travaux existants, est de fait une recherche originale, donc je crois que nous ne devrions pas la publier." Les sources de cette section "risque sanitaire" sont justes, mais leur juxtaposition sert un point de vue très minoritaire.
* "Il faut noter que ce n'est pas parce que de tels travaux peuvent être inclus, qu'ils doivent l'être. Par exemple les nombreuses hypothèses minoritaires sur la disparition des dinosaures ne sont sans doute pas acceptables dans un article extrêmement généraliste comme l'article « Dinosaure ». On pourra cependant imaginer qu'elles fassent chacune l'objet d'un chapitre dans « Extinction du Crétacé »". Le point de vue selon lequel la technologie WiFi présente un risque pour la santé est actuellement très minoritaire, et à mon sens devrait faire l'objet d'un article à part, comme il est suggéré pour les théories "originales" concernant l'extinction des dinosaures.
* "Sur un sujet donné, un article doit présenter toutes les informations pertinentes (faits, analyses, enjeux, raisons, références, liens...) nécessaires pour qu'un lecteur intéressé par le sujet puisse se faire une opinion éclairée de l'ensemble de la problématique." Manifestement, en ne présentant aucune des études qui concluent à l'innocuité du WiFi sur un sujet qui fait débat, l'article ne respecte pas le principe de neutralité de point de vue.
* "Il faut une règle supplémentaire pour ces situations, c'est la Wikipédia:Neutralité de point de vue, qui revient à dire : dans un sujet polémique, on ne prétend pas présenter la « vérité », on se contente de présenter les termes de la polémique (ce que disent les uns et les autres, et pourquoi)." Dans mes modifications, je me propose de présenter les deux points de vue, malgré le fait que le point de vue "anti-WiFi" est ultra-minoritaire (dans la communauté scientifique en tout cas, beaucoup moins aux yeux du grand public, étant donnée l'influence des médias).
Bref, j'attends vos commentaires ! A défaut, je me permettrai de rétablir mes corrections.
Aureliengeron (d) 22 avril 2008 à 11:09 (CEST)
Bonjour Aureliengeron. La réponse vous est fournie dans votre page de discussion. Je vous encourage vivement à créer un article sur ce thème en y incluant d'autres technologies du sans fil. Cordialement, GLec (d) 22 avril 2008 à 12:47 (CEST)
Bonjour GLec,
J'ai commencé à écrire ce nouvel article, et au milieu de la rédaction je me suis demandé si un tel article n'existait pas déjà: c'est le cas, apparemment: Pollution électromagnétique semble être parfaitement adapté, non?
Je propose donc de modifier cette section "risque sanitaire" pour renvoyer simplement vers cet article. Qu'en pensez-vous?
Aureliengeron (d) 29 avril 2008 à 09:40 (CEST)
Aurélien,
La rigueur scientifique implique de ne pas confondre "on n'a pas prouvé de danger" avec "on a prouvé qu'il n'y a aucun danger". Or, la plupart des publications que vous citez n'ont en effet pas permis de prouver l'existence d'un danger, mais aucun de leurs auteurs ne niera la possibilité qu'un danger existe néanmoins. La science évolue constamment et il ne faut pas exclure qu'un danger existe mais que nous soyons pour l'heure incapables de le quantifier.
Ce qui semble être votre conviction ne doit pas interférer dans le rôle de l'encyclopédie qui doit être de montrer l'état de la science sans en interpréter les résultats de manière hasardeuse.
Térence Glauser (discuter) 7 mars 2014 à 08:31 (CET)

Bonjour,

je suis, de mon côté, scandalisée à l'inverse de lire que l'OMS "a réalisé une étude et a conclu que l'exposition prolongée aux ondes du WiFi ne présente aucun risque pour la santé" alors qu'elle a reconnu les ondes des hyperfréquences comme "potentiellement cancérigène" (groupe 2B). comme cette reconnaissance date de 2011, l'article n'est peut-etre simplement pas à jour ? voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_canc%C3%A9rog%C3%A8nes_du_groupe_2B_du_CIRC liste des éléments classés cancérogènes par l'OMS (on y trouve bien le WIFI)

ou encore http://www.robindestoits.org/Exposition-professionnelle-aux-radiofrequences-Base-de-donnees-de-l-OMS-14-01-2004_a362.html http://www.robindestoits.org/OMS-Base-de-donnees-EMF-Champs-electromagnetiques-Dec-2006_a600.html http://www.robindestoits.org/Liste-des-possibles-cancerogenes-du-groupe-2B-du-CIRC-OMS-03-06-2011_a1264.html (même si le côté engagé du site peut-être discuté, ils fournissent des liens externes interessants)

Et je ne suis pas d'accord pour le côté "ultra-minoritaire" des anti-wifi dans la littérature scientifique : c'est tout le contraire : les médias sont pro-wifi et la littérature scientifique majoritairement anti-wifi, avec des impacts biologiques prouvés (vascularisation du cerveau, modifications hormonales). voir liens ci-dessus.

Et pour être moi même sensible, le wifi est pire que le portable : bien que la puissance soit extremement faible, les effets sont insupportables. bien sur cette dernière remarque est personnelle et sort de l'objectivité de l'article.

Lilipad2 (d) 31 octobre 2012 à 20:52 (CET)

Bonjour, sur le paragraphe :

" Au Canada, deux universités (Université de LakeHead et Université de l'Ontario) en ont interdit l'installation[réf. nécessaire]. En France, cinq bibliothèques parisiennes ont débranché leurs installations Wi-Fi"

1) l'université LakeHead possède un réseau WiFi. Cette affirmation fait référence à une controverse datant de 2008 qui n'est plus d'actualité.

2) l'université de l'Ontario, laquelle ?

Ces deux affirmations ne sont donc pas fondées jusqu'à preuve du contraire.

3) En France, cinq bibliothèques parisiennes ont débranché leurs installation .. Lesquelles ? Ces affirmations me semblent inappropriées à défaut d'être sourcées. --eklipse 7 mars 2015 à 12:57 (CET)

802.11n[modifier le code]

J'ai corrigé une erreur dans l'article: il était écrit que le 802.11n émettait simultanément sur les fréquences 2,4 GHz et 5 GHz, alors qu'en réalité le standard 802.11n est simplement compatible avec les deux fréquences. D'ailleurs la plupart des adaptateurs 802.11n draft 2.0 disponibles actuellement sont simple-bande 2,4 GHz ou parfois simple bande 5 GHz (et dans ce deuxième cas, plusieurs sont couplés avec une deuxième radio 802.11b/g à 2,4 GHz, voire avec deux autres radios, l'une en 802.11b/g et l'autre en 802.11a, par exemple chez Colubris Networks). Par ailleurs, en cherchant sur le Web, il était écrit que Marvell serait bientôt le premier à proposer un adaptateur 802.11n agrégeant plusieurs canaux: je n'ai pas pu trouver de référence sur ce point, et cela me parait spéculatif. En revanche, on peut trouver que Broadcom fut le premier à produire une puce 802.11n, suivi de près par Marvell. Compte tenu du fait que le 802.11n a été conçu conjointement par Atheros, Broadcom, Intel et Marvell, et que leurs produits sont arrivés de façon assez rapprochée, je ne vois pas trop l'intérêt de citer lequel des quatre a été le premier à produire telle ou telle puce 802.11n. Aureliengeron (d) 1 mai 2008 à 13:27 (CEST)

D'accord avec vous Aureliengeron pour ces précisions. Ceci est bien distingué dans l'article IEEE 802.11n en section Présentation. Attention toutefois à l'utilisation du Web quand il s'agit d'aller chercher éventuellement du contenu coté fabricants... .GLec (d) 4 mai 2008 à 14:00 (CEST)

Ajout de la sous-section "Terrorisme"[modifier le code]

Bonjour Dsant. Vous avez fait un ajout non négligeable concernant une sous-section dans la section « Controverses, risques et limites » déjà bien pesante dans un article consacré à la technologie du Wi-Fi. Hors il se trouve que Wi-Fi qui est une marque désignant une famille de normes est relative à un support (media ou medium) ou moyen de transport (la voie des airs) de l'information d'un point à un autre (donc neutre) et ne concerne pas directement le Web. Je suis donc tout à fait d'accord avec Manuguf en ajoutant que votre sous-section semble déplacée ici. Si vous tenez malgré tout à votre ajout dans cet article, je vous invite donc à en discuter dans cette PDD prévue à cet effet. Cordialement, GLec (d) 8 août 2008 à 16:19 (CEST)

Concernant le nom Wi-Fi qui désigne erronément le terme "fidélité", puis-je suggérer que Fi désigne plutôt "Firmware".

Le terme entier WI-FI serait donc la contraction de Wireless Firmware.

--90.15.212.127 (d) 25 avril 2009 à 15:42 (CEST)

le ou la Wifi : mise au point[modifier le code]

Oui, les deux se disent, n'en déplaise à certains...

Google :

Si l'avantage est au masculin, l'usage du féminin est loin d'être négligeable : le rapport est de 60 %/40 % environ.

Il est donc clair, incontestable que l'usage n'est pas fixé (en tout cas, pas encore) sur le genre de ce mot. Par conséquent, il est non seulement normal, mais souhaitable, que nous signalions l'usage des deux genres en introduction de l'article. Nous n'avons pas à prendre parti : c'est le fameux principe de neutralité.

--Actarus (Prince d'Euphor) 15 mai 2010 à 15:47 (CEST)

Bonjour,
Si on suit votre logique, il faudrait donc par exemple modifier l'article concernant le mot "tentacule".
En effet, l'usage n'est pas non plus fixé concernant ce mot, puisqu'une recherche Google donne même l'avantage au féminin, tandis que les autorités de référence le considèrent comme étant masculin :
un tentacule : 24 300 résultats.
une tentacule : 26 000 résultats.
Pourtant dans ce cas précis, les deux genres sont effectivement cités dans l'article, mais malgré la majorité de l'usage à utiliser le féminin il est précisé que l'emploi de ce genre consistue une erreur.
En quoi le "respect de l'usage" et le "principe de neutralité" sont-ils différents dans ce cas précis que dans celui du mot "wi-fi" ?
Je précise que selon Larousse, le mot "wi-fi" est clairement masculin : Définition Larousse du mot wi-fi.
J'ajoute également qu'un grand nombre des résultats correspondant à la recherche "la wifi" sur google correspond à des questions posées sur des forums par des néophytes.
D'où cette question : l'objectif de Wikipédia est-il de colporter les croyances populaires en se basant sur le nombre de résultats Google, ou d'apporter des réponses sérieuses ?
79.85.107.63 (d) 19 mai 2010 à 17:55 (CEST)
Si l'article dit que l'utilisation du féminin pour tentacule est une erreur, malgré son utilisation très fréquente, il a tort. Tout ce qu'il peut dire, c'est que cet usage constitue une erreur selon tel ou tel (moi par exemple, je serais d'accord que c'est une erreur, mais ce n'est que mon opinion personnelle). Pour wi-fi, par contre, je ne suis pas du tout d'accord que c'est une erreur. Cela ne veut pas dire que le dictionnaire consulté se trompait : à l'époque de sa publication, le mot était peut-être utilisé seulement ou presque au masculin. Et peut-être aussi que le genre majoritairement utilisé diffère selon le sens exact de l'utilisation. Le nombre d'attestations Google est une référence comme une autre, et tout aussi sérieuse que les autres. Lmaltier (d) 13 juin 2010 à 19:41 (CEST)
Personnellement, je n’arrive même pas à comprendre qu’on puisse dire « le WI-FI ».
N’oublions pas qu’on dit « la Hi-FI », sans contestation possible.
Donc, en toute logique on devrait s'en tenir à « la Wi-Fi », point barre.
--Actarus (Prince d'Euphor) 16 juin 2010 à 09:44 (CEST)
Les liens cités ci-dessus et utilisés comme référence pour "la Wi-Fi" indiquent bien que l'usage favorise le masculin, à plus de 1000 contre 1 : 587'000 résultats pour "le wifi" contre 379 pour "la wifi". Considérant l'argument utilisé plus haut comme une erreur, et n'ayant jamais rencontré l'usage "la wifi" ou que ce soit, même dans la bouche d'un néophyte, je vais supprimer "la wifi". Si quelqu'un veut le remettre, il faudra trouver d'autres arguments. Matthieu Houriet (d) 27 juillet 2010 à 00:10 (CEST)
Attention ! C'est le chiffre en bas de la page qui compte, celui qu'on obtient sur la dernière page de recherche (quand on ne peut plus cliquer sur suivant) :
Pour s'en convaincre, il suffit de rester sur la première page, avec les résultats bruts, ce qui donne :
Par conséquent, je rétablis l'article comme il était.
--Actarus (Prince d'Euphor) 27 juillet 2010 à 01:47 (CEST)
My two cents. Je pense personnellement que ni "le", ni "la", ne sont corrects, puisque Wi-Fi, tout comme Ethernet, s'utilisent avant tout sans article. Personnellement, si je dis "le Wi-Fi", c'est un raccourci pour "le réseau Wi-Fi". Pourquoi ne pas commencer l'intro par "Wi-Fi est un protocole de communication sans fil ..." Je sais que ce n'est peut-être pas comme ça que le grand public en parle, mais cela pourrait résoudre le conflit actuel. Enfin ce n'est qu'une idée comme une autre. Cordialement, Freewol (d) 27 juillet 2010 à 09:55 (CEST)
Fait Je trouve les francophones bien compliqués. Nos voisins en. et de.Wikipédia ne s'embarrassent pas avec ce genre de subtilité qui peut occasionner la polémique. GLec (d) 27 juillet 2010 à 11:41 (CEST)

J'ai mis l'ajout d'Actarus en note car cela relève du détail (ou de la note) et n'introduit pas le sujet. De plus, placé en début d'article, ce n'est pas du tout encyclopédique d'autant que l'on cite un site Web. Amicalement, GLec (d) 27 juillet 2010 à 12:59 (CEST)

J'ai rectifié la modification de Freewol en termes de style et d'amener le sujet sachant somme toute que parmi les contributeurs qui sont intervenus le plus dans cet article en considérant le nombre d'éditions, je me situe en pôle position. D'accord avec Freewol pour son raccourci de la note à sa plus juste expression. GLec (d) 27 juillet 2010 à 14:15 (CEST) Comme le signifie à juste titre en.WP,Wi-FI est d'abord une marque et non la norme IEEE 802.11 et ses dérivées. Ce qui autorise ici quelque divagation vu que les articles consacrés aux normes IEEE 802 sont très techniques

Il faudrait que vous compreniez qu'une marque ne permet pas à des ordinateurs de communiquer, c'est un protocole qui le permet. Si vous voulez faire un article sur la marque Wi-Fi, très bien, mais ne mélangez pas tout. En même temps, ce n'est pas personnel, je pense que 90 % des contributeurs ne font pas la différence entre un mot et la chose qu'il désigne. Cordialement, Freewol (d) 27 juillet 2010 à 14:27 (CEST)
Nous somme ici dans une encyclopédie. Il faut donc dire la vérité ou ce qui est en termes de savoir référencé dans le moment. En fait, cet article tient lieu d'article général justement pour protéger les articles spécifiques et techniques qui en découlent. N'oublions qu'ici nous avons une section polémique d'importance intitulée « Controverses, risques et limites » qui n'existe pas heureusement dans l'article IEE 802.11. Et puis comme vous le savais, je suis l'un des contributeurs qui ont le plus contribué dans les articles consacrés aux normes IEEE 802 et déclinaisons. GLec (d) 27 juillet 2010 à 14:35 (CEST) Sachant que IEEE 802.11 est un ensemble de normes et non de protocoles. Faut pas tout mélanger quand même Sourire
Pourriez-vous arrêter cette complaisance très désagréable à mon encontre ? Ce que vous voulez faire s'appelle un article d'homonymie. Si vous n'êtes pas capable de le voir, je devrais m'en occuper, mais je trouve dommage de créer un article sur la marque Wi-Fi qui sera quasiment vide. Mais si cela peut vous empêcher d'écrire que Wi-Fi est une marque dans celui-ci ... Cordialement, Freewol (d) 27 juillet 2010 à 14:47 (CEST)
Il faut dire cela de manière sérieuse à en.WP dans la PdD de l'article équivalent. Et dans le domaine des « trademark » et des techniques de communications sans fil par le biais d'ordinateurs, nous n'avons pas de leçon à donner aux américains. Il faut donc suivre. Nous nous comprenons, Oui? GLec (d) 27 juillet 2010 à 14:57 (CEST) autrement dit, l'introduction de l'article est un peu squelettique mais pourrait être étoffée en se référant sur celle de en.WP. Ce qui éviterait d'avoir un titre de section nommé « Introduction » juste en dessous.
Bah je comprends surtout comment l'article est aussi mauvais avec un tel "contributeur principal" ... Si Wikipédia en anglais est tellement mieux, pourquoi ne contribuez-vous pas là-bas ? Cordialement, Freewol (d) 27 juillet 2010 à 23:46 (CEST)
Merci Freewol si vous pouvez faire mieux sans descendre l'article encore plus bas afin de ne pas nous ridiculiser face à ceux qui sont de là bas. Sourire GLec (d) 28 juillet 2010 à 02:20 (CEST)

Wi-fi étant un anglicisme et le genre sur les noms n'existant pas en anglais, il convient, d'après Académie française, de dire le Wifi. En effet, tout anglicisme doit-être utilisés au masculin, l'idéal étant de franciser ces mots. Doit-on dire un startup alors ?--2A02:1811:432:C700:1D3B:4561:2249:E3AE (discuter) 5 février 2016 à 16:54 (CET)

On peut dire une entreprise émergente. Golfestro (discuter) 25 octobre 2017 à 11:15 (CEST)
Donc, on peut dire Le ou La, ou ne pas mettre d'article ? Pas de problème pour utiliser le masculin, manifestement majoritaire, mais ajouter dans le RI (le nom est masculin) n'est pas tout à fait exact, et on peut vraiment s'en passer ! Je l'ai donc retiré en gardant la source Jmex (♫) 25 octobre 2017 à 11:04 (CEST)
Les sources et discussions précédentes sont claires : WIFI s’utilise au masculin. On peut le préciser dans le corps de l’article, mais effectivement dans le RI, c’est un peu lourd d’insister. Golfestro (discuter) 25 octobre 2017 à 11:15 (CEST)

Avec ou sans tiret[modifier le code]

Bonjour, ayant vu passer plusieurs modifications dans ma liste de suivi pour ajouter le tiret à des occurences de la forme wifi je viens de regarder et la version wifi est proposée par le Grand Robert. Si le genre du terme a été discuté ici il me semble que ce n'est pas le cas ici alors si vous avez des remarques à ce sujet n'hésitez pas. Symac (discuter) 14 novembre 2015 à 02:28 (CET)

Bonjour. Les 2 orthographes sont effectivement utilisés, mais l' organisme "Wi-Fi Aliance" qui donne la certification et la majorité des principaux constructeurs : TP-Link, Linksys, Cisco... (voir par exemple : The Fifth Generation of Wi-Fi) utilisent cet orthographe. Je pense donc que c'est celle qu'il faut privilégier, tout en citant les 2 orthographes en intro comme tu l'as fait. Cordialement. Abaca (discuter) 14 novembre 2015 à 11:05 (CET)