Didier Franck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Didier Franck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Rédacteur en chef
Philosophie
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Distinction

Didier Franck, né le 7 mai 1947, est un philosophe français, spécialiste de philosophie allemande [1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1986 il soutient sa thèse Recherches phénoménologiques sur la chair et l'espace à l'université de Poitiers sous la direction de Jean-Luc Marion[3].

Il commence sa carrière universitaire à l'université de Tours, puis il est nommé professeur à l'université Paris X-Nanterre[4]. En 1984, il co-fonde avec Pierre Guenancia la collection Philosophie (qui devient rapidement une revue) aux Éditions de Minuit[2]. Il la dirige jusqu'en 1994, avant de laisser sa place à Claude Romano[5].

Il a également participé à la refondation des Archives Husserl de Paris 'à l'École normale supérieure[2],[6].

Son œuvre d'historien de la philosophie porte essentiellement sur Nietzsche, Husserl et Heidegger[6].

Hommage et distinctions[modifier | modifier le code]

Didier Franck a reçu en 2018 le Grand prix de philosophie de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Chair et corps, sur la phénoménologie de Husserl, Paris, Éditions de Minuit, 1981 et 1993.
  • Heidegger et le problème de l'espace, Paris, Éditions de Minuit, 1986.
  • Nietzsche et l'ombre de Dieu, Paris, collection Epiméthée, PUF, 1998.
  • Dramatique des phénomènes, Paris, collection Epiméthée, PUF, 2001.
  • Heidegger et le christianisme, Paris, collection Epiméthée, PUF, 2004.
  • Collaboration à l'ouvrage dirigé par J.-F. Mattéi, Heidegger et l'énigme de l'être, Paris, PUF, 2004[8].
  • L'un-pour-l'autre. Levinas et la signification, Paris, collection Epiméthée, PUF, 2008.
  • Le nom et la chose. Langage et vérité chez Heidegger, Paris, Vrin, 2017.
  • La constitution du temps, Paris, Vrin, 2020.

Traducteur[modifier | modifier le code]

  • De la phénoménologie d'Eugen Fink, Éditions de Minuit, 1975 et 1990.
  • La terre ne se meut pas de Husserl, Éditions de Minuit, 1989.
  • Notes sur Heidegger de Husserl, Éditions de Minuit, 1993.
  • Remarques sur Art-sculpture-espace, de Heidegger, Payot, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Franck, Didier (1947-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 51205-frfre (consulté le )
  2. a b et c « Fiche de Didier Franck », sur Les Éditions de Minuit (consulté le )
  3. Didier Franck, « Recherches phénoménologiques sur la chair et l'espace »,
  4. « Profil de Didier Franck », sur Paris X (consulté le )
  5. Claude Romano, « Dix ans de « philosophie » », Philosophie, vol. 80, no 1,‎ (ISSN 0294-1805, lire en ligne, consulté le )
  6. a et b « La biographie de Didier Franck », sur Première, (consulté le )
  7. « Didier FRANCK | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le )
  8. « Heidegger. L'énigme de l'être », sur PUF (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]