Charles Larmore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Larmore
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Charles Larmore (né le [1]) est un philosophe moral américain. Défenseur d'une position réaliste en morale, il a été particulièrement connu à la suite de sa critique de John Rawls, qui reconnaîtra la pertinence de ses attaques. Larmore qui maîtrise la langue française a publié certaines de ses œuvres directement dans cette langue, contribuant ainsi à faire connaître ses positions en France.

Diplômé en 1972 de Harvard, puis de Yale en 1978, Larmore a également étudié à l'école normale supérieure en France de 1972 à 1973 et, de 1976 à 1977, à l'université de Münster en Allemagne. Il est actuellement[Depuis quand ?] professeur à l'université Brown, et a enseigné pendant 20 ans à l'université Columbia.

Charles Larmore a reçu en 2004 le Grand prix de philosophie de l'Académie française.

Œuvres en français[modifier | modifier le code]

  • Modernité et morale, PUF, 1993
  • Les pratiques du moi, PUF, 2004
  • Débat sur l'éthique. Idéalisme ou réalisme (avec Alain Renaut), Grasset, 2004
  • Dernières nouvelles du moi (avec Vincent Descombes), PUF, 2009

Œuvres en anglais[modifier | modifier le code]

  • Patterns of Moral Complexity, Cambridge University Press, 1987
  • The Morals of Modernity, Cambridge University Press, 1996
  • The Romantic Legacy, Columbia University Press, 1996
  • The Autonomy of Morality, Cambridge University Press, 2008

Étude sur Charles Larmore[modifier | modifier le code]

  • Claude Romano (éd.), Du moi à l'authenticité. La philosophie de Charles Larmore, Paris, Mimésis, 2017.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]