Pierre Guenancia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Guenancia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Pierre Guenancia, né le [1], est un philosophe français, spécialiste de la pensée de Descartes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (promotion 1970), agrégé de philosophie, il soutient dès 1975 une thèse sur la physique pascalienne sous la direction de Jean-Toussaint Desanti[2]. Après avoir longtemps enseigné dans les classes préparatoires littéraires du Lycée Carnot, il reste à Dijon en intégrant le département de philosophie de l'Université de Bourgogne, où il est nommé professeur des universités en 2001 [3].

A partir de mai 2018, il dirige avec Frank Burbage, doyen de l'Inspection générale de philosophie, le groupe d'experts chargé de la rédaction des nouveaux programmes de philosophie des classes terminales au sein du Conseil supérieur des programmes[4]. Le projet de programme, présenté officieusement le 20 mars 2019, supprime les notions suivantes : la conscience, l’inconscient, la perception, autrui, le travail, le réel, la démonstration, l'interprétation, le vivant, la matière et l'esprit, le droit, les échanges, le devoir, le bonheur. La proposition introduit en revanche l'étude de la métaphysique, de « l'idée de Dieu » et de la responsabilité[5].

Néanmoins le CSP désavoue Pierre Guenancia en constituant son propre programme, qui contient d'ailleurs des notions que Guenancia avait supprimées. Il déplore publiquement ce désaveu et regrette l'ajout d'auteurs « illisible[s] pour un lycéen » et du trop grand nombre de notions, « laissant chacun les associer n'importe comment et dans n'importe quel sens »[6].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Du vide à Dieu. Essai sur la physique de Pascal, collection « Algorithme », Éditions François Maspéro, Paris, 1976.
  • Descartes et l'ordre politique. Critique cartésienne de l'ordre politique, collection « Philosophie d'aujourd'hui », Presses universitaires de France, Paris, 1983 ; nouvelle édition, collection « Tel », Gallimard, 2012.
  • Descartes : Bien conduire sa raison, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard / Littératures » (no 294), , 128 p. (ISBN 2-07-053370-0)
  • L'Intelligence du sensible. Essai sur le dualisme cartésien, collection « NRF Essais », Gallimard, Paris, 1998.
  • Lire Descartes, collection « Folio », Gallimard, Paris, 2000.
  • Le Regard de la pensée. Philosophie de la représentation, collection « Fondements de la politique », Presses universitaires de France, Paris, 2009.
  • Descartes, chemin faisant, collection « Encre marine », Les Belles Lettres, Paris, 2010.
  • Divertissements pascaliens, Hermann, Paris, 2011.
  • Liberté cartésienne et découverte de soi, collection « Encre marine », Les Belles Lettres, Paris, 2013.
  • La Voie des idées. De Descartes à Hume, collection « Une histoire personnelle de la philosophie », Presses universitaires de France, Paris, 2015.
  • La Voie de la conscience : Husserl, Sartre, Merleau-Ponty, Ricœur , collection « Une histoire personnelle de la philosophie », Presses universitaires de France, Paris, 2018.

Références[modifier | modifier le code]