Denis Blanchette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denis Blanchette
Denis Blanchette
Denis Blanchette
Fonctions
Député de Louis-Hébert
à la Chambre des communes
Élection 2 mai 2011
Prédécesseur Pascal-Pierre Paillé
Successeur Joël Lightbound
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Québec
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Diplômé de Université Laval
Profession Analyste en informatique
Résidence Québec
Ne pas confondre avec le technicien de scène Denis Blanchette, décédé lors de l'attentat du Métropolis en 2012.

Denis Blanchette (né le [1] à Québec[2]) est un analyste en informatique et homme politique québécois. Il a été député de la circonscription électorale fédérale de Louis-Hébert à la Chambre des communes du Canada de 2011 à 2015, représentant le Nouveau Parti démocratique[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en sociologie et journalisme (B. ès arts – 1978) de l'université Laval et diplômé en informatique (AEC post-scolaire – 1983)[3]. De 1983 à 2011, il est analyste en informatique à l’emploi du gouvernement du Québec, occupant un poste de conseiller en veille stratégique pour le bureau du Dirigeant principal de l'information[3]. Il a entrepris (2005-2008) une scolarité de maîtrise en administration publique (option gestion) à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP)[3]. Ayant résidé toute sa vie dans la région de Québec, il est établi à Cap-Rouge depuis 1996 environ.

Politique[modifier | modifier le code]

Il est candidat du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Louis-Hébert à l'élection générale fédérale de 2006 et à celle de 2008, obtenant 9 % des votes lors de chacune[4].

Il est élu député néo-démocrate de Louis-Hébert lors de l'élection générale fédérale du 2 mai 2011, obtenant 39 % des votes[5],[4].

Depuis trois campagnes électorales, Denis Blanchette soulève la question de l'entretien du pont de Québec. À la suite de l'engagement du premier ministre Stephen Harper en 2005 devant la Chambre de Commerce et d'Industrie de Québec, il réclame des actions de la part des conservateurs[6].

Il a été porte-parole de la région de Québec au sein du cabinet fantôme du NPD de Thomas Mulcair[7].

À la Chambre des Communes, il était membre du comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires[2].

Il a été porte-parole adjoint du NPD en matière de Travaux publics et Services gouvernementaux d'avril 2012 à juillet 2013[2],[8].

Défait par le libéral Joël Lightbound lors de l'élections fédérales canadiennes de 2015, il devient ensuite président du Nouveau parti démocratique du Québec, émanation provinciale du NPD[9]. Il est le premier candidat à une élection du jeune parti lors de l'élection partielle d'octobre 2017 dans Louis-Hébert[10].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Louis-Hébert
Nom Parti Nombre
de voix
 % Maj.
     Geneviève Guilbault Coalition Avenir 12 091 51,04 % 7 658
     Ihssane El Ghernati Libéral 4 433 18,71 % -
     Normand Beauregard Parti québécois 3 852 16,26 % -
     Guillaume Boivin Québec solidaire 1 235 5,21 % -
     Sylvie Asselin Conservateur 976 4,12 % -
     Alex Tyrrell Vert 487 2,06 % -
     Denis Blanchette NPD Québec 319 1,35 % -
     Vincent Bégin Indépendant 215 0,91 % -
     Martin St-Louis Option nationale 61 0,26 % -
     Jean-Luc Rouckout Équipe autonomiste 18 0,08 % -
Total 23 687 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 52,4 % et 190 bulletins ont été rejetés.


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Jean-Pierre Asselin Conservateur +16 789, 27,19 %
     Caroline Pageau Bloc québécois +08 900, 14,41 %
     Joël Lightbound Libéral +21 516, 34,85 %
     (sortant) Denis Blanchette NPD +12 850, 20,81 %
     Andrée-Anne Beaudoin-Julien Vert +01 561, 2,53 %
     Stefan Jetchick Héritage chrétien +00128, 0,21 %
Total 61 744 100 %


Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Pierre Paul-Hus Conservateur +13 207, 21,84 %
     (sortant) Pascal-Pierre Paillé Bloc québécois +14 640, 24,21 %
     Jean Beaupré Libéral +08 110, 13,41 %
     Denis Blanchette NPD +23 373, 38,65 %
     Michelle Fontaine Vert +00996, 1,65 %
     Marie-Claude Bouffard Héritage +00143, 0,24 %
Total 60 469 100 %
Source : Élections Canada
Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix  % des voix
     (sortant) Luc Harvey Conservateur +16 343, 28,21 %
     Pascal-Pierre Paillé Bloc québécois +20 992, 36,23 %
     Jean Beaupré Libéral +13 669, 23,59 %
     Denis Blanchette NPD +05 403, 9,33 %
     Michelle Fontaine Vert +01 408, 2,43 %
     Stefan Jetchick Héritage +00119, 0,21 %
Total 57 934 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations générales », Denis Blanchette, page facebook
  2. a, b, c et d « Denis Blanchette — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada
  3. a, b et c « À propos de Denis Blanchette », sur le site du Nouveau Parti démocratique du Canada
  4. a et b Élections Canada, Résultats antérieurs, Louis-Hébert (Québec). Consulté le 10 mai 2012.
  5. Élections Canada, Élection générale de 2011, Résultats validés, Louis-Hébert
  6. TVA, 28 janvier 2014. Consulté le 10 février 2014.
  7. www.radio-canada.ca/regions/Quebec, 16 octobre 2012. Consulté le 10 janvier 2014.
  8. www.denisblanchette.npd.ca, 20 avril 2012. Consulté le 10 mai 2012.
  9. Déclaration du NPDQ, Directeur général des élections du Québec, consulté le 01 septembre 2017.
  10. « Les hostilités lancées dans Louis-Hébert en vue du scrutin du 2 octobre », Le Soleil, publié et consulté le 30 août 2017.

Sur les autres projets Wikimedia :