Nouveau Parti démocratique du Québec (2014)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nouveau Parti démocratique du Québec
Image illustrative de l’article Nouveau Parti démocratique du Québec (2014)
Logotype officiel.
Présentation
Chef Raphaël Fortin[1]
Fondation 2017
Siège Montréal
Présidente Mona Belleau
Vice-Président André J. Martel
Positionnement Centre-gauche
Idéologie Social-démocratie, progressisme,féminisme
Site web lenpdq.org

Le Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ) est un parti politique provincial au Québec fondé en 2017. Son chef est Raphaël Fortin[2], élu en .

Le parti porte le même nom que le Nouveau Parti démocratique du Québec, le nom d'un parti politique de 1963 à 1995 au Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tentatives de relances[modifier | modifier le code]

Après le succès du Nouveau Parti démocratique fédéral au Québec lors des élections fédérales de 2011, certains envisagent de relancer sur la scène provinciale un Nouveau Parti démocratique du Québec qui soit à la gauche mais pas souverainiste[3]. En , Michelyne Chénard-St-Laurent, une ancienne militante du Parti réformiste, enregistre le « Nouveau Parti démocratique du Québec » auprès du Directeur général des élections du Québec[3]. En , le nom est récupéré par les néo-démocrates fédéraux par l'entremise de Chantal Vallerand, directrice générale du NPD du Canada[4]. En , le parti fédéral a laissé tomber l'idée, mais le projet a été repris par Pierre Ducasse, ex-lieutenant québécois de Jack Layton[5]. Même si Ducasse dirige le projet de façon autonome, il a cependant le soutien tacite du NPD fédéral.

Fondation du parti[modifier | modifier le code]

Le Directeur général des élections du Québec a officiellement reconnu le parti le [6]. Cette démarche fut entreprise sans lien avec le NPD fédéral[5], le militant néodémocrate de longue date Pierre Ducasse assumant alors le rôle de chef intérimaire.

Depuis, le nouveau parti s'organise. Il a participé à son premier scrutin en présentant un candidat, l'ancien député fédéral Denis Blanchette, lors de l'élection partielle dans la circonscription de Louis-Hébert, récoltant 1,3 % du vote. Il s'est également choisi un chef à la fin de 2017, dans l'optique de briguer les suffrages lors des élections de 2018.

La course à la chefferie a opposé Raymond Côté, ex-député fédéral de Beauport—Limoilou de 2011 à 2015, à Raphaël Fortin, candidat défait dans Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères en 2015 et dans Verchères—Les Patriotes en 2008[7]. Le vote a eu lieu le [8]. Raphaël Fortin est élu chef du parti[9],[10].

Le Nouveau Parti démocratique du Québec a été fondé sans liens avec le NPD du Canada.
Denis Blanchette a été candidat pour le parti en 2017.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux du Nouveau Parti démocratique du Québec
Élections Chef Sièges Voix Gouvernement Slogan[11]
Candidats Obtenus +/- Votes % +/-
2018 Raphaël Fortin
 
59 / 125 (47,2 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
en stagnation 0 22 863
 
0,57 %
 
 
en stagnation 7e Parti sans statut officiel Faire autrement maintenant
2022 Le parti ne présente aucun candidat

2018[modifier | modifier le code]

Le parti a présenté un premier candidat lors de l'élection partielle du dans la circonscription de Louis-Hébert en la personne de Denis Blanchette, ancien député fédéral de cette circonscription, celui-ci termine 7e avec 1,35 % des voix.

2022[modifier | modifier le code]

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook du parti, le chef, Raphaël Fortin, et le président par intérim du parti, Raymond Côté, annoncent que le parti ne présentera pas de candidats lors des élections de 2022[12].

Chefs[modifier | modifier le code]

Liste des chefs du Nouveau Parti démocratique du Québec
Chef Mandat
Pierre Ducasse (intérim)[13] 2016 - 2018
Raphaël Fortin 2018 - ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.ledevoir.com/politique/quebec/516329/le-nouveau-npd-quebec-s-apprete-a-se-choisir-un-chef
  2. https://www.journaldemontreal.com/2018/01/21/raphael-fortin-elu-chef-du-npd-quebec
  3. a et b Martin Croteau, « Le NPD veut récupérer son nom au Québec », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « NDP will run Quebec party in next provincial election: Mulcair », Glode and Mail,‎ (lire en ligne).
  5. a et b Guillaume Bourgault-Côté, « NPD-Québec: Pierre Ducasse prend la relève », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  6. Guillaume Bourgault-Côté, « Le NPD-Québec approuvé par le DGEQ », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  7. « La course au leadership du NPD-Québec se transporte à Gatineau », sur Le Droit.
  8. « Le NPD-Québec élira son premier vrai chef en janvier », sur Radio-Canada.
  9. « Le NPD-Québec a élu son premier chef », sur LaPresse.
  10. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1079425/election-raphael-fortin-chef-nouveau-parti-democratique-quebec
  11. François Cardinal, « La guerre des slogans », La Presse (Montréal), (consulté le ), B6
  12. « 𝐔𝐧𝐞 𝐚𝐧𝐧𝐨𝐧𝐜𝐞 𝐢𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭𝐚𝐧𝐭𝐞 𝐞𝐭 𝐥'𝐞𝐱𝐩𝐥𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐟 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐥𝐞𝐭 𝐚̀ 𝐩𝐫𝐨𝐩𝐨𝐬 𝐝𝐞 𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐝𝐞́𝐜𝐢𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐢𝐟𝐟𝐢𝐜𝐢𝐥𝐞 », sur https://www.facebook.com (consulté le )
  13. https://www.ledevoir.com/politique/canada/480582/un-pas-de-plus-vers-un-npd-quebecois

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens et documents externes[modifier | modifier le code]