Dark Was the Night

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dark Was the Night
Compilation de Red Hot Organization
par un collectif d'artistes
(voir la liste des titres)
Sortie
Durée h 10 min 35 s
Genre Rock alternatif, indie pop, indie rock, folk, folk rock, pop rock, country, world music
Format 2 × CD, 3 × vinyle LP[1], digital[2]
Auteur (voir la liste des titres)
Producteur Aaron et Bryce Dessner
du groupe The National
Label 4AD

Compilations par Red Hot Organization

Singles

  1. Knotty Pine / So Far Around the Bend
    Sortie :

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3.5 étoiles sur 5 [3]
Drowned in Sound 8/10 [4]
Gigwise (en) 3.5 étoiles sur 5 [5]
Music Feeds (en) 10/10 [6],[7]
Pitchfork Media 8.6/10 [8]
The Skinny (en) 5 étoiles sur 5 [9]
Robert Christgau A- [10]

Dark Was the Night est la vingtième compilation, sortie en 2009 par le label 4AD, au profit de la Red Hot Organization, une organisation caritative internationale (ONG) dédiée à la collecte de fonds pour la lutte contre le sida et à la sensibilisation au VIH.

Présentation[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Avec des enregistrements exclusifs de plusieurs artistes indépendants et une production d'Aaron et Bryce Dessner, du groupe de rock The National, la compilation est publiée le (international) et le (Amérique du Nord) en double CD, trois disques vinyle LP et en téléchargement numérique[11].

John Carlin, le fondateur de l'organisation Red Hot, est le producteur délégué de l'album.

Le titre de la compilation est dérivé de la chanson de Blind Willie Johnson Dark Was the Night, Cold Was the Ground (en français : Noire était la nuit, froid était le sol), morceau repris dans cet album par le Kronos Quartet.

Historique[modifier | modifier le code]

John Carlin et Aaron Dessner ont approché Martin Mills et Richard Russell de Beggars Group avec l'idée de cet album.

Leur sélection d'artistes est une tentative de « capturer cette renaissance musicale qui n'a peut-être pas l'impact culturel du grunge ou du punk, mais qui est tout aussi significative d'un point de vue culturel et créatif [...] ces artistes ne sont ni asociaux ni marginaux »[12].

Les racines folk américaines de la compilation sont reconnues dans le titre et illustrées par des pistes telles que la reprise de I Was Young When I Left Home, de Bob Dylan.

La production de l'album est axée sur le soutien à l'organisation Red Hot. Dessner explique que « beaucoup d'artistes ne prendraient pas l'argent [...] Beggars a accepté d'être vraiment transparent sur la façon dont il est conçu, de sorte que l'argent coule autant que possible vers le côté de la charité[12] ».

Pour le premier semestre 2009, la compilation a permis de récolter 668 358 dollars US pour la lutte contre le SIDA[13].

En , plus de 1,6 millions de dollars US sont levés[réf. nécessaire], une somme qui représente tous les profits des ventes mondiales. John Carlin a reconnu la raison du succès de cet album en déclarant que « Dark Was the Night a encapsulé l'esprit et la créativité d'une nouvelle génération de musiciens dont le travail a permis aux gens d'acheter l'album et de collecter des centaines de milliers de dollars pour lutter contre le sida »[14].

Le , 4AD et Red Hot produisent Dark Was the Night - Live, un concert commémorant le nouvel album de Red Hot. Le spectacle a lieu au Radio City Music Hall et présente plusieurs des artistes qui ont contribué à la compilation, y compris Dave Sitek, Dirty Projectors, Feist, My Brightest Diamond (en), The National, Sharon Jones et The Dap-Kings (en)[15],[16].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Disque 1 - This Disc
No Titre Auteur(s) Interprète Durée
1. Knotty Pine Dirty Projectors et David Byrne Dirty Projectors et David Byrne 2:23
2. Cello Song Nick Drake The Books featuring José González 3:54
3. Train Song Vashti Bunyan Feist et Ben Gibbard 3:02
4. Brackett, WI Justin Vernon Bon Iver 4:03
5. Deep Blue Sea Grizzly Bear Grizzly Bear 3:46
6. So Far Around the Bend The National The National et Nico Muhly 3:43
7. Tightrope Yeasayer Yeasayer 3:18
8. Feeling Good Anthony Newley et Leslie Bricusse My Brightest Diamond 3:54
9. Dark Was the Night Blind Willie Johnson Kronos Quartet 3:51
10. I Was Young When I Left Home Bob Dylan Antony avec Bryce Dessner 4:55
11. Big Red Machine Justin Vernon et Aaron Dessner Justin Vernon et Aaron Dessner 4:39
12. Sleepless Colin Meloy The Decemberists 7:54
13. Stolen Houses (Die) Sam Beam Iron & Wine 1:07
14. Service Bell Ed Droste Grizzly Bear et Feist 2:23
15. You Are the Blood Castanets Sufjan Stevens 10:14
Disque 2 - That Disc
No Titre Auteur(s) Interprète Durée
1. Well-Alright Britt Daniel Spoon 2:46
2. Lenin Arcade Fire Arcade Fire 4:06
3. Mimizan Zach Condon Beirut 2:43
4. El Caporal Jim James My Morning Jacket 3:33
5. Inspiration Information Shuggie Otis Sharon Jones & The Dap-Kings 4:06
6. With a Girl Like You Reg Presley Dave Sitek 3:27
7. Blood Pt. 2 (remix) Raymond Raposa Buck 65 feat. Sufjan Stevens et Serengeti 3:36
8. Hey, Snow White Dan Bejar The New Pornographers 4:26
9. Gentle Hour Peter Gutteridge Yo La Tengo 5:31
10. Another Saturday Stuart Murdoch Stuart Murdoch 2:56
11. Happiness Riceboy Sleeps Jónsi & Alex 8:37
12. Amazing Grace John Newton Cat Power et Dirty Delta Blues 3:34
13. The Giant of Illinois Brett and Rennie Sparks Andrew Bird 4:45
14. Lua Conor Oberst Conor Oberst et Gillian Welch 5:54
15. When the Road Runs Out Blonde Redhead et The Devastations Blonde Redhead et The Devastations 3:28
16. Love vs. Porn Kevin Drew Kevin Drew 3:57
Titre bonus (uniquement disponible sur la version digitale iTunes)[2],[17]
No Titre Auteur(s) Interprète Durée
15. Play the Game Queen Beach House 4:18
  • Note : Play the Game (de Queen) par Beach House est un titre bonus exclusif diffusé par iTunes, intercalé en quinzième piste sur That Disc.

Crédits[modifier | modifier le code]

Équipes technique et production

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dark Was the Night sur Discogs et Dark Was the Night sur MusicBrainz - Édition 3 × vinyle LP (4AD, 16/02/2009)
  2. a et b Écoute et téléchargement, « Red Hot Organization: Dark Was the Night », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 12 novembre 2017)
  3. (en) Heather Phares, « Red Hot Organization: Dark Was the Night - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 12 novembre 2017)
  4. (en) James Skinner, « Album Review: Various — Dark Was the Night / Releases », sur Drowned in Sound, (consulté le 12 novembre 2017)
  5. (en) Janne Oinonen, Gigwise (13/02/2009), « Various Artists - 'Dark Was The Night' (4AD) Released 16/02/09 - a mouth-watering feast of top-quality sounds... » (version du 4 avril 2012 sur l'Internet Archive)
  6. (en) Michael Carr, « Dark Was the Night - A Red Hot Compilation: Various Artists - Album Reviews », sur Music Feeds (consulté le 12 novembre 2017) (critique positive sans note)
  7. (en) Michael Carr, « Easy Star All Stars, Easy Star’s Lonely Hearts Dub Band », sur Music Feeds (consulté le 12 novembre 2017) (« Now I know I gave Dark Was The Night a 10/10 as well... »)
  8. (en) Scott Plagenhoef, « Reviws - Various Artists: Dark Was The Night », sur Pitchfork, (consulté le 12 novembre 2017)
  9. (en) Gillian Watson, « Various Artists: Dark Was The Night - Album review », sur The Skinny magazine, (consulté le 12 novembre 2017)
  10. (en) Robert Christgau, « Consumer Guide: Dark Was the Night », sur RobertChristgau.com, (consulté le 12 novembre 2017)
  11. (en) 4AD News (01/12/2008), « Dark Was The Night - full artist list, artwork and release date confirmed » (version du 28 juin 2009 sur l'Internet Archive)
  12. a et b (en) Jonathan Cohen, « Starry, Starry 'Night », Billboard, vol. 121, no 7,‎ , p. 29
  13. (en) 4AD - The National (26/10/2009), « Reveal Amount Raised For Charity From Dark Was The Night » (version du 1 janvier 2010 sur l'Internet Archive)
  14. (en) Paul Mitchell, « Dark Was The Night - A Chronicle », sur The Skinny, (consulté le 12 novembre 2017)
  15. (en) BrooklynVegan Staff, « Dark Was the Night @ Radio City Music Hall in NYC (Brightest Byrne Bon National Feist Projectors) – pics, review & setlist », sur Brooklyn Vegan, (consulté le 12 novembre 2017)
  16. (en) Bob Boilen, « 'Dark Was The Night' From Radio City Music Hall », sur NPR Music, (consulté le 12 novembre 2017)
  17. Dark Was the Night sur MusicBrainz - Édition sur support numérique inclus 1 titre bonus (4AD, 16/02/2009)
  18. (en) Dark Was the Night sur Discogs - Notes : « Background art and illustration by Gustave Dore taken from his illustrated version of John Milton's Paradise Lost. »

Liens externes[modifier | modifier le code]