The Decemberists

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Decemberists
Description de cette image, également commentée ci-après

The Decemberists en live au Sasquatch! Music Festival en 2006.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock indépendant, baroque pop[1]
Années actives Depuis 2000
Labels Kill Rock Stars, Capitol Records
Site officiel decemberists.com
Composition du groupe
Membres Colin Meloy
Chris Funk
Jenny Conlee
Nate Query
John Moen
Anciens membres Jesse Emerson
Ezra Holbrook
Rachel Blumberg

The Decemberists est un groupe de rock indépendant américain, originaire de Portland, dans l'Oregon. Le nom The Decemberists vient de la rébellion non réussie des décabristes contre le tsar Nicolas I. Rattaché à la nébuleuse Indie, le style musical des Decemberists, plutôt folk, se définit par les instruments (violon, banjo, accordéon) utilisés à côté du trio classique basse-batterie-guitare.

Côté influences, le groupe a une passion pour Morrissey[2], mais aussi pour Siouxsie and the Banshees[3], et les mélodies pop de R.E.M. et XTC[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation (2000–2002)[modifier | modifier le code]

The Decemberists se forment en 2000 après le départ de Colin Meloy de son groupe Tarkio à Montana, et son emménagement à Portland, dans l'Oregon. Il y rencontre Nate Query, qui le présentera à Jenny Conlee (ils jouaient ensemble dans le groupe Calobo) et les trois enregistrent un film muet ensemble. Ils empruntent le nom de The Decembrists ; Meloy explique que leur nom invoque la {{citation|tristesse et la mélancolie}= du mois de décembre[5]. L'EP 5 Songs, le premier du groupe, est auto-publié en 2001. Les membres jouent à plusieurs reprises dans une chambre d'hôtel McMenamins la nuit avant de récolter des fonds suffisants à l'enregistrement d'un premier album. ils financeront une cassette démo et les cinq chansons (à l'exception de Apology Song) qui sont enregistrées en deux heures.

Kill Rock Stars (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Après avoir sorti leur album, Castaways and Cutouts, au label Hush Records, le groupe signe au label Kill Rock Stars. Après avoir réédité Castaways, Her Majesty the Decemberists est publié en 2003. En 2004, le groupe enregistre The Tain, uen chanson de 18 minutes basées sur Táin Bó Cúailnge. Leur denrier album chez Kill Rock Stars s'intitule Picaresque.

En mars 2005, le groupe partage un clip sur BitTorrent, l'auto-produit 16 Military Wives (de Picaresque)[6]. Le même mois, leur équipement et leur caravane leur sont dérobés[7] ; les fans donneront les fonds nécessaires pour racheter le matériel manquant. Le groupe reçoit aussi de l'aide de la part de Lee Kruger, the Shins, The Dandy Warhols, et autres. C.F. Martin & Company leur offrent des guitares 6 à 12 cordes. En début avril, la police découvrira leur caravane et une moitié de leur équipement à Clackamas, mais les instruments et leur équipement ne seront jamais retrouvés[8].

The Crane Wife (2005–2008)[modifier | modifier le code]

Le , Meloy révèle à Pitchfork sa signature avec le label Capitol Records, et un futur album avec les producteurs Tucker Martine et Chris Walla (de Death Cab for Cutie) en avril 2006[9]. Leur premier album chez Capitol, The Crane Wife, est publié le 3 octobre 2006[10]. Cette sortie s'accompagne d'une performance le même jour au Late Night with Conan O'Brien, où ils jouent O Valencia!. En 2006, The Crane Wife est élu par les auditeurs de NPR, meilleur album de l'année[11]. En novembre 2006, le groupe encourage ses fans de créer une vidéo pour le single O Valencia! du groupe avec un écran vert. Dans son programme diffusé sur Comedy Central, Stephen Colbert lance un défi parodique appelé le green screen challenge[12].

The Hazards of Love (2009)[modifier | modifier le code]

The Hazards of Love est publié le chez Capitol Records sous Red Light Management (Jason Colton et Ron Laffitte)[13]. Il est publié en avance sur iTunes le 17 mars 2009. La chanson The Rake's Song publié avant la sortie de l'album sur le site web de The Decemberists. L'album est produit par Tucker Martine[14].

Le 9 février 2009, the Decemberists annoncent dans une lettre ouverte aux fans la première partie de la tournée A Short Fazed Hovel 2009 qui démarre le 19 mai à Los Angeles au Hollywood Palladium. Le 14 août 2009, the Decemberists joue à Pittsburgh, Pennsylvanie, au Benedum Center. Le 19 septembre 2009, The Decemberists joue un lottery show[15] au Terminal 5 de New York. Ils y jouent notamment July, July!, Yankee Bayonet (I Will Be Home Then), The Tain I-V, Annan Water, The Crane Wife 3 et The Island/Come and See/The Landlord's Daughter/You'll Not Feel the Drowning[16],[17],[18].

The King Is Dead et pause (2010–2011)[modifier | modifier le code]

The Decemberists temrine sa tournée et enregistre un nouvel album. Le 4 septembre 2010, le groupe ouvre pour Neko Case et en tête d'affiche, Bob Dylan, le premier jour au Bumbershoot Arts and Music Festival de Seattle, WA. Ici, ils annoncent l'enregistrement d'un nouvel album et y joue trois de ses chansons. The King Is Dead est publié le 14 janvier 2011, avec Peter Buck de R.E.M. contribuant à l'instrumentation de trois chansons. Colin Meloy affirme ensuite que R.E.M. a été une inspiration pendant l'enregistrement et l'écriture de l'album[19]. Down by the Water, une chanson issue de l'album, est publiée sur le site web du groupe le 2 novembre. The King Is Dead débute premier du Billboard 200. Il s'inspire de genres comme la country, le blues, et l'Americana[20].

La tournée Popes of Pendarvia World Tour de The Decemberists en soutien à The King Is Dead commence avec un concert le 25 janvier 2011 au Beacon Theatre de New York[21]. La tournée, qui passe par l'Europe et l'Amérique du Nord, finit le 26 août au McMenamins Edgefield de Troutdale, dans l'Oregon[22]. Pendant la tournée, le 3 mai, The Decemberists annonce que Jenny Conlee est attiente d'un cancer du sein[23] et qu'elle ne participera pas à la fin de la tournée le temps qu'elle se fasse soigner[24]. Meloy annonce pendant la tournée Popes of Pendarvia une pause de plusieurs années.

What a Terrible World, What a Beautiful World (2014–2015)[modifier | modifier le code]

La pause de Meloy se termine le , date à laquelle le groupe annonce deux concerts au Portland's Crystal Ballroom, leur premiers en trois ans, où ils joueront Castaways and Cutouts, dans son intégralité[25],[26]. Le 24 avril, ils jouent dans l'émission Parks and Recreation[27].

Le 3 novembre 2014, Make You Better, premier single issu du nouvel album des Decemberists, est publié[28]. Leur septième album, What a Terrible World, What a Beautiful World, est publié[29],[30]. En soutien à l'album, The Decemberists participe aux Jimmy Kimmel Live! et Conan, puis embarque dans une tournée européenne. AUne tournée nord-américaine commence le 21 mars 2015[31]. Le 9 octobre 2015, The Decemberists publie un EP cinq titres enregistré pendant les sessions de What a Terrible World, What a Beautiful World, Florasongs[32].

Offa Rex (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Un album collaboratif, The Queen of Hearts, avec Olivia Chaney, est publié sous le nom de Offa Rex chez Nonesuch Records le 14 juillet 2017. L'album comprend des reprises de chansons traditionnelles et folk britanniques des années 1970. Une tournée américaine suit entre juin et août 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles et EP[modifier | modifier le code]

  • 2001 : 5 Songs EP
  • 2004 : Billy Liar (CD single)
  • 2005 : The Tain EP
  • 2005 : 16 Military Wives (single)
  • 2006 : Picaresqueties EP
  • 2006 : Connect Sets
  • 2007 : Live from SoHo EP (exclusif à iTunes)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brian Wise, « Segue From ‘Gigi’ to Geek-Chic Rock », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Tasha Robinson, AV Club, "The Decemberists’ Colin Meloy", 31 mars 2009.
  3. (en) Pitchforkmedia, Decemberists interview Colin Meloy, 15 septembre, 2006; "The Last Beat of My Heart", It's one of my favorite Siouxsie and the Banshees songs
  4. (en) Pitchforkmedia, interview Brian Howe, 30 October, 2006
  5. (en) Gene Armstrong, « On Behalf of Orangina: The Decemberists perform their dramatic, literary alt-rock, with orangina soda in tow », Tucson Weekly, (consulté le 10 octobre 2006).
  6. (en) « Rockers Flex BitTorrent's Muscle »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Wired News, .
  7. (en) « Decemberists Shipwrecked By Pirates », CMJ,
  8. (en) Hunt, Pete. Thieves Who Took the Decemberists' Gear. Willamette Week.
  9. (en) Exclusive: The Decemberists Sign to Capitol Records. Pitchfork.
  10. (en) Chris Boutet, « The Decemberists Tell Tales of Heart • Interviews • », Exclaim.ca (consulté le 18 mars 2012).
  11. (en) « All Songs Considered », NPR (consulté le 20 juillet 2011).
  12. (en) Dave Maher, « Video: Stephen Colbert Vs. The Decemberists », Pitchfork Media, (consulté le 28 juin 2007).
  13. (en) « The Hazards of Love (The Decemberists, cover art) at Decemberists.com » [PDF], Capitol Records, .
  14. (en) Austin L. Ray, « Decemberists' Colin Meloy talks Hazards of Love :: Music :: News :: Paste », Pastemagazine.com, (consulté le 20 juillet 2011).
  15. (en) « Decemberists playing 'By Lottery' in NYC & other new dates », Brooklynvegan.com, (consulté le 20 juillet 2011).
  16. (en) « The Decemberists Lottery Show w/ Laura Veirs - September 21, 2009 - New York, NY », Rockscope (consulté le 20 juillet 2011)
  17. (en) « The Decemberists & Laura Veirs w/ lotto master John Wesley Harding @ Terminal 5 in NYC - pics & setlist », Brooklynvegan.com, (consulté le 20 juillet 2011).
  18. (en) « The Decemberists Concert Setlist at Terminal 5, New York on September 19, 2009 », setlist.fm (consulté le 20 juillet 2011).
  19. (en) Eric Thurm, « Watch Colin Meloy, Ben Gibbard, and Peter Buck Perform R.E.M.'s "You Are The Everything" », The A.V. Club (consulté le 26 février 2013).
  20. (en) Meatto, Keith The Decemberists in January – A Review of The King is Dead. Frontier Psychiatrist.
  21. (en) « The Decemberists Reveal 2011 Tour, Play Montreal, Toronto »
  22. (en) « tour-archive », Decemberists (consulté le 18 mars 2012)
  23. (en) « Jenny Conlee Diagnosed With Breast Cancer »
  24. (en) « Decemberists keyboardist Jenny Conlee diagnosed with breast cancer »
  25. (en) « The Decemberists Announce First Headlining Concert in 3 Years - Rolling Stone », Rolling Stone (consulté le 14 janvier 2015).
  26. (en) « The Decemberists Returning for Benefit Show », Billboard (consulté le 14 janvier 2015).
  27. (en) « The Decemberists are also going to be on Parks And Recreation », Avclub.com (consulté le 14 janvier 2015).
  28. (en) « Spotify », Play.spotify.com (consulté le 14 janvier 2015)
  29. (en) « : New beautiful record out in January! », Carsonellis.com (consulté le 14 janvier 2015)
  30. (en) « "Make You Better" (Trailer) - The Decemberists », Decemberists.com (consulté le 14 janvier 2015).
  31. (en) « The Decemberists: Tour Dates », Decemberists.com (consulté le 7 avril 2015)
  32. (en) « New EP, florasongs, Coming October 9th », Decemberists.com (consulté le 7 juillet 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]