Danielle Page

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Danielle Page
Image illustrative de l’article Danielle Page
Danielle Page, lors de l'Open LFB 2013
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de la Serbie Serbie
Naissance (31 ans)
Colorado Springs
Taille 1,86 m (6 1)
Situation en club
Club actuel Uniqa Sopron
Poste ailière
Carrière universitaire ou amateur
2004-2008 Université du Nebraska
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2008

2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
Sun du Connecticut

Dunav
ASA Jerusalem
Zalaegerszeg
Challes-les-Eaux
Lyon
Basket Landes
Basket Landes
Bourges
UNIQA Sopron
UNIQA Sopron
2

?
?
18[1]
11,8
10,3
12,0
13,3
11,3[2]
?
?

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Danielle Page, née le à Colorado Springs (Colorado), est une joueuse américaine de basket-ball évoluant au poste d'ailière.

Biographie[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'université du Nebraska, elle signe en tant qu'agent libre avec le Sun du Connecticut[3], franchise où elle dispute trois rencontres pour une moyenne de deux points et deux rebonds par rencontre.

Au club hongrois de Zalaegerszeg, elle compile 29 minutes de temps de jeu, 18 points, 56,1% d’adresse à 2 points, 9,2 rebonds, et 1,9 interceptions[1].

Après une saison passée à Challes-les-Eaux, le club disparaît du haut niveau après avoir échoué à négocier sa fusion avec Lyon. Alexia Plagnard, Sara Chevaugeon, Mistie Mims et Danielle Page rejoignent Lyon après le renoncement de Challes[4].

Après une troisième place accrochée avec Lyon en 2013, elle quitte le club pour rejoindre Basket Landes après avoir été proche de signer à Montpellier[5].

Lors de la saison 2013-2014, elle est sacrée meilleure joueuse étrangère du championnat[6]. Bourges finit en tête de la saison régulière.

Elle est engagée par le champion de France Bourges pour la saison LFB 2015-2016[7], mais n'y reste qu'une saison (soit 5 ens en France) après y avoir remporté l'Eurocoupe 2015-2016[8]. Engagée avec UNIQA Sopron pour la saison 2016-2017, elle doit y renoncer car blessée au genou[9].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Naturalisée serbe début 2015, elle fait ses débuts lors du championnat d’Europe 2015, poussant l'intégration jusqu'à apprendre l'hymne national serbe[10]. Elle conduit la Serbie au titre européen en battant la France en finale du l'Euro sur le score de 76 à 68, ce qui permet au pays d'être directement qualifié pour les Jeux olympiques de Rio[11]. Elle déclare : « Les joueuses ont été d’une gentillesse extrême et m’ont super bien accueilli (...) Il y a un an, je n’aurais jamais imaginé être ici, avec la Serbie et surtout une médaille d’or autour du cou... mais maintenant que je l’ai je suis remplie d’émotions (...) Je ne peux pas parler pour la coach mais oui moi ça m’a aidé de connaître les joueuses françaises et leur façon de jouer[12]. »

« Quand tu regardes les Jeux olympiques enfant, tu en rêves. C'est le pinacle du sport. Au lycée, tu te dis qu'il n(y a pas un pour cent de pou cent de chance d'y aller. Mais quand coach Maljkovic m'a appelé, les étoiles du rêve ont commencé à scintiller devant moi. C'est un rêve que je ne savais même pas avoir[13]. » La Serbie obtient sa qualification pour les Jeux de Rio où elle affronte son pays d'origine en phase de poules[13].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « LFB - Transferts: Danielle Page, Mélanie Plust et Anaël Lardy viennent compléter l'effectif 2011-2012 », Site de Challes (consulté le 13 mai 2011)
  2. « Danielle Page », Ligue féminine de basket (consulté le 10 mai 2016)
  3. « Danielle Page bio », sur wnba.com (consulté le 13 mai 2011)
  4. « Lyon (LFB) : Mims, Plagnard, Page et Chevaugeon s’engagent officiellement », Catch & Shoot, (consulté le 7 août 2012)
  5. « Danielle Page à Basket Landes ! », Catch & Shoot, (consulté le 16 mai 2013)
  6. a et b « Dumerc, Page et Ayayi MVP », Ligue féminine de basket, (consulté le 17 avril 2014)
  7. « L’effectif du Tango Bourges Basket pour la saison 2015 – 2016 », tangobourgesbasket.com, (consulté le 3 mai 2015)
  8. Syra Sylla, « Transferts LFB : Danielle Page quitte Bourges pour Sopron », ladyhoop.com, (consulté le 9 août 2016)
  9. Thibaut Lasser, « Euroligue : Danielle PAGE (Sopron) absente jusqu’à la fin de saison », postup.fr, (consulté le 27 octobre 2016)
  10. (en) Mark Woods, « Page Turns To Serbian Pride », FIBA, (consulté le 21 juin 2015)
  11. a et b Arnaud Dunikowski, « La France en argent », FFBB, (consulté le 28 juin 2015)
  12. Marion Darnet, « Ça m’a aidé de connaître les Françaises », Ladyhoop, (consulté le 30 juin 2015)
  13. a et b (en) Luke Decock, « Old rivalry resumes under adopted flags — DeCock », newsobserver.com, (consulté le 10 août 2016)
  14. Vincent Thiollière, « LES BLEUES ÉCHOUENT AU PIED DU PODIUM », bebasket.fr, (consulté le 21 août 2016)
  15. Thibaut Lasser, « Trophée des Champions : La passe de deux pour Bourges », postup.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  16. « EUROCUP : LE TITRE POUR BOURGES ! », bebasket.fr, (consulté le 16 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :