Ann Wauters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wauters.

Ann Wauters
Image illustrative de l’article Ann Wauters
Lors de l’Open LFB 2014
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance (37 ans)
Saint-Nicolas
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 88 kg (194 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Turquie Université du Proche-Orient
Numéro 12
Poste Pivot
Draft WNBA
Année 2000
Position 1re
Franchise Rockers de Cleveland
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1995-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016
2016-2017
2017-2018

2000
2001
2002
2004
2007
2008
2009
2012
2016

2003
Osiris Aalst
Valenciennes
Valenciennes
Valenciennes
Valenciennes
Valenciennes
Valenciennes
CSKA Samara
CSKA Samara
CSKA Moscou
CSKA Moscou
CSKA Moscou
UMMC Iekaterinbourg
UMMC Iekaterinbourg
Ros Casares Valence
Galatasaray SK İstanbul
UMMC Iekaterinbourg
Villeneuve-d'Ascq
Royal Castors Braine
Galatasaray SK İstanbul
AGÜ Spor Kayseri
Univ. du Proche-Orient

Rockers de Cleveland
Rockers de Cleveland
Rockers de Cleveland
Liberty de New York
Liberty de New York
Silver Stars de San Antonio
Silver Stars de San Antonio
Storm de Seattle
Sparks de Los Angeles

Bichumi Samsung
-
11,2
13,8
20,9
14,1
16,8
16,5
12,4
15,6
18,7
17,7
17,8
09,8
13,0
14,6
09,5
04,4[1]
10,1[2]
?


en c.

06,2
09,8
11,2
06,3
13,7
14,7
12,9
09,6
1,4[3]

-
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : Belgique Belgique

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Ann Wauters, née le à Saint-Nicolas, Belgique, est une joueuse de basket-ball belge, évoluant au poste d’intérieure, quatre fois vainqueur de l'Euroligue féminine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts professionnels à Valenciennes où elle est quatre fois championne de France et remporte deux fois l'Euroligue. Nommée en 2018 dans le meilleur cinq des 20 ans de la Ligue féminine de basket, elle explique « Pour moi, c’est à l’USVO que tout a commencé. C’était un bon moment aussi pour les clubs français, qui jouaient des Final Four en EuroLeague. Je suis très contente que le public s’en souvienne. Même avec tous les titres que j’ai gagnés, ça reste quelque chose de spécial, la rivalité avec Bourges, les grandes joueuses etc. On avait créé une culture de bosseuses. On voulait la même chose et en plus, on pouvait le partager avec le public. Je n’ai jamais oublié[4]. »

Ann Wauters est devenue une intérieure dominante. Son rayonnement s’est confirmé en Russie auprès de Maria Stepanova et sur les parquets de la WNBA.

Elle stoppe prématurément sa saison 2010-2011 pour donner naissance à un enfant[5] et rejoint l'année suivante Ros Casares Valence[6].

Elle signe ensuite au Galatasaray SK pour la saison 2012-2013 [7].

En février 2013, le Storm de Seattle annonce qu'elle ne participe pas à la saison WNBA 2013[8].

En mars 2013, elle annonce arrêter sa carrière en équipe nationale de Belgique[9].

Après la défaite d'Iekaterinbourg en demi-finale de l'Euroligue, elle annonce son retour en Ligue féminine de basket à Villeneuve-d'Ascq pour la saison 2014-2015 : «  J’ai une famille maintenant, trois enfants (...) L’entraîneur, Fred [Dusart] m’a contactée. Il sait qu’on habite à Courtrai, à vingt minutes de là (...) Et puis, à Villeneuve, je vais pouvoir être un peu plus leader (...) À Ekaterinbourg, j’avais un plus petit rôle. »[10]. Dans le Nord, elle remporte l'Eurocoupe féminine 2015 avec 13,7 points et 6,7 rebonds de moyenne[11].

Au début de l'été 2015, elle manifeste son intention de jouer la saison suivante en Australie aux Canberra Capitals[11], puis participe ensuite avec l'équipe nationale belge au tournoi de basket 3x3 des Jeux européens 2015 à Baku. Mais à la fin de l'été, elle abandonne son projet australien pour des raisons familiales et signe avec le club belge qualifié pour l'Euroligue du Royal Castors Braine, pour son premier retour en club en Belgique depuis 1998[11]. Elle joue la saison WNBA 2016 avec les Sparks de Los Angeles.

Les Sparks remportent le titre de champion de la saison WNBA 2016[12].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle vit avec une autre femme Lot Wielfaert, ancienne basketteuse professionnelle, qu'elle a épousée en Belgique en 2007. Chacune a eu parallèlement un enfant en 2011[13]. Début 2013 Lot Wielfaet donne naissance à un second enfant[14].

Carrière[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

WNBA[modifier | modifier le code]

Autres ligues[modifier | modifier le code]

Coaching[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, elle est assistante d’Arvid Diels pour la Belgique au Mondial U19 féminin : « Depuis quelques années, je pense à devenir coach une fois ma carrière terminée. J’ai joué dans différentes équipes avec certaines des meilleures joueuses du monde et j’ai travaillé pour plusieurs coaches. Je veux maintenant partager cette expérience avec nos jeunes[16]. »

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ann Wauters », FIBA (consulté le 16 avril 2014)
  2. « Ann Wauters », basketlfb.com (consulté le 18 avril 2015)
  3. « Ann Wauters », WNBA (consulté le 10 octobre 2016)
  4. a et b Thibaut Bruck, « CÉLINE DUMERC ET ANN WAUTERS ÉLUES DANS LE CINQ MAJEUR DES 20 ANS DE LA LFB », bebasket.fr, (consulté le 9 février 2018)
  5. « Ann Wauters maman », basketfeminin.com, (consulté le 15 août 2011)
  6. « Gros recrutement à Ros Casares Valence autour d'Ann Wauters », basketfeminin.com, (consulté le 15 août 2011)
  7. « Ann Wauters Galatasaray Medical Park'ta », sur galatasaray.org,
  8. « Lauren Jackson and Ann Wauters to skip the WNBA season », Love Women's basketball, (consulté le 6 février 2013)
  9. (en) « Wauters Retires From National Team », FIBA Europe,
  10. Sandrine Arrestier, « Ann Wauters: «J’ai envie de jouer et d’être leader» », La Voix du Nord, (consulté le 16 avril 2014)
  11. a, b et c (en) Jānis Kacēns, « Castors Braine signs Belgian center Ann Wauters », Love Women's Basketball, (consulté le 2 septembre 2015)
  12. a et b (en) Jack Maloney, « Candace Parker, At Long Last, A WNBA Champion », wnba.com, (consulté le 23 octobre 2016)
  13. Jayda Evans, « Babies and basketball: Storm's Ann Wauters and her partner each had a baby a year ago », Seattle Times, (consulté le 15 avril 2014)
  14. « Ann Wauters maman », sports.be, (consulté le 15 avril 2014)
  15. le Volgaburmash Samara devient la section féminine du club omnisports du CSKA Moscou en 2007.
  16. Barbara, « Quand Ann Wauters évoque sa future reconversion », Ladyhoop, (consulté le 19 juillet 2015)
  17. « UMMC Ekaterinburg crowned Russian champions, Dynamo Kursk wins place in EuroLeague », Love Women's basketball, (consulté le 1er mai 2014)
  18. « Video: Sancho Lyttle buzzer beater gives Galatasaray 4th consecutive Turkish Cup », Love Women's basketball, (consulté le 6 janvier 2013)
  19. (en) « Villeneuve d'Ascq Claim Historic Title », FIBA, (consulté le 13 avril 2015)
  20. Thibaut Lasser, « Euro 2017 : La Belgique en bronze pour la première fois de son Histoire ! », postup.fr, (consulté le 26 juin 2017)
  21. « Ann Wauters, joueuse européenne de l'année », sur www.7sur7.be, (consulté le 23 mai 2010)
  22. « Tony Parker joueur européen 2007, Ann Wauters 2e », sur 7sur7,, 5 janvier 2008. (consulté le 23 mai 2010),

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :