Départements français d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Premier Empire en 1812, incluant les 4 départements français de Catalogne.

Les départements français d'Espagne furent une organisation du territoire conquis par le Premier Empire français en 1812 en Catalogne.

Analogues aux autres départements français, leur annexion par la France ne fut jamais avalisée officiellement[1] et l'Empire les perdit dès 1814.

Historique[modifier | modifier le code]

Au déclenchement de la guerre d'indépendance espagnole, le général Guillaume Philibert Duhesme, qui franchit la frontière entre l'Espagne et la France le 9 février 1808 à la tête du Corps d’observation des Pyrénées-Orientales, fut le premier militaire désigné par Napoléon Ier pour occuper la principauté de Catalogne. Son gouvernement ne s’étendit pas au-delà de la ville de Barcelone et dura jusqu’en janvier 1810[2].

De mai 1810 à fin 1811, le maréchal Étienne Macdonald fut à la tête de l'armée Catalogne et laissa l’administration de Barcelone au général David-Maurice-Joseph Mathieu de La Redorte.

Macdonald est ensuite remplacé par le général de division Charles Mathieu Isidore Decaen qui allait devenir la principale autorité militaire et politique de la Principauté pendant l’annexion entre 1812 et 1813. Notons la formation par ce dernier de la compagnie des guides catalans.

Le premier décret du établit une nouvelle division territoriale qui est complété par celui du 2 février correspondant à l’organisation administrative et judiciaire et créer quatre départements ; le Ter, avec Gérone comme chef-lieu, et le Sègre, avec pour chef-lieu la petite bourgade de Puigcerdà, correspondant à l’intendance de la Haute-Catalogne, sont sous le commandement du baron de Gérando ; celui de Montserrat, chef-lieu Barcelone, et les Bouches-de-l’Èbre, avec Lérida comme chef-lieu, sont intégrés dans l’intendance de la Basse-Catalogne sous les ordres du comte Chauvelin. Le décret impliquait un remodelage territorial important avec la réunion de la Catalogne et de l’Andorre tandis que le val d'Aran était réuni au département de la Haute-Garonne tandis que l’enclave frontalière de Llívia était intégrée dans le département du Sègre[2].

La Catalogne est intégrée a l'Empire français qui alors compte 130 départements et 45 millions d’habitants et peut être comparé à la marche d'Espagne de l'Empire carolingien[2].

Les départements de Montserrat et des Bouches-de-l’Èbre sont constamment en état de guerre et se sont que peu affectés par les réformes françaises.

Départements de 1812[modifier | modifier le code]

Les départements d'Espagne, au nombre de quatre, furent créés le 26 janvier 1812[2] :

Ces quatre départements avaient un statut juridique incomplet car s'ils étaient annexés à l'Empire par un décret du 26 janvier 1812, ce décret n'a cependant jamais été publié au Bulletin des Lois de l'Empire français et n'a pas non plus été officialisé par un sénatus-consulte[1].

Au musée de Figueras (catalan Figueres), province de Gérone, est affichée une reproduction du journal Le Moniteur universel qui crée ces 4 départements.

Départements de 1813[modifier | modifier le code]

Le 7 mars 1813, les départements furent fusionnés afin de n'en former que deux :

Les territoires qu'ils administraient furent perdus par l'Empire en 1814 sans que la reconnaissance par la France de leur annexion soit officiellement avalisée. Les départements furent officiellement supprimés le 10 mars 1814.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir Les modifications intérieures et extérieures du Premier Empire.
  2. a, b, c et d L'Espagne en 1808 : Régénération ou révolution, Publications de l'Université de Provence, , 320 p. (lire en ligne), p. Luís Ferran Toledano González,«  Négociants et fanatiques. Les limites de la politique régénérationiste de Napoléon en Catalogne (1808-1814) », p. 91-120.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • SPLAF : page sur les départements de la Révolution et de l'Empire