Coupe du monde des voitures de tourisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe du monde FIA des voitures de tourisme
Description de l'image WTCR_logo.jpg.
Généralités
Sport compétition automobile
Création 1993
Autre(s) nom(s) FIA World Touring Car Cup (WTCR)
Organisateur(s) FIA
Eurosport Events - KSO
Éditions 4
Catégorie Tourisme
Périodicité Annuelle
Nations monde
Statut des participants Pilotes
Pilotes indépendants
Site web officiel fiawtcr.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Italie Gabriele Tarquini
Plus titré(s) Drapeau : Australie Paul Radisich (2)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Coupe du monde FIA des voitures de tourisme 2018

La Coupe du monde FIA des voitures de tourisme (en anglais : FIA World Touring Car Cup, ou WTCR) est un championnat de course automobile disputé de 1993 à 1995 et à partir de 2018. Il oppose des automobiles de grande production, dites de « tourisme », et était dans sa première version une coupe du monde annuelle pour les pilotes concourant dans les championnats de tourisme nationaux, alors que sa deuxième version est le résultat d'une fusion entre le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) avec une série concurrente, le TCR International Series.

Historique[modifier | modifier le code]

Première version (1993-1995)[modifier | modifier le code]

En 1993, avec la grande popularité de la catégorie Super Tourisme, la FIA décide d'organiser une coupe du monde annuelle pour les pilotes concourant dans les championnats de tourisme nationaux. La course de 1993 à Monza a été remportée par Paul Radisich sur Ford Mondeo devant l'Alfa Romeo de Nicola Larini, sans titre constructeur en jeu. Paul Radisich remporte la course l'année suivante à Donington sur Ford, le titre constructeur revenant à BMW. En 1995 au Paul Ricard, Frank Biela remporte l'épreuve sur Audi qui remporte aussi le titre constructeur. Une 4e course était programmée en 1996 sur le A1 Ring, mais fut annulée en raison d'un trop faible nombre d'engagés (10 seulement).

Retour en 2018[modifier | modifier le code]

Fin 2017, la FIA décide de fusionner le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) qui en est à sa 14e édition avec une autre série concurrente, le TCR International Series, pour former le WTCR, soit la Coupe du monde des voitures de tourisme. Le nom est une référence à la réglementation technique TCR, adoptée à l'occasion de cette fusion. Certaines caractéristiques du WTCC sont également incluse[1].

La création de cette coupe entraîne la disparition du TCR International Series et du championnat du monde des voitures de tourisme par fusion, ainsi que de la coupe d'Europe des voitures de tourisme (ETCC).

Format[modifier | modifier le code]

Le WTCR au Hungaroring en 2018.

Circuits et pays[modifier | modifier le code]

Le WTCR est disputé en majorité en Europe et en Asie, avec trois épreuves qui se déroulent en Chine, dont la dernière qui se dispute à Macao. La plupart des circuits visités sont totalement différents de ceux utilisés par la Formule 1.

Déroulement des épreuves[modifier | modifier le code]

26 voitures peuvent être engagées au maximum par des équipes privées, les constructeurs étant interdits. La priorité d'engagement est donnée aux équipes du WTCC et du TCR. Le format d'un week-end est aussi modifié : le samedi, une séance de qualifications et une course se succèdent. La journée du dimanche se rapproche du format alors en place en WTCC, avec une séance de qualifications et deux courses, la première proposant une grille inversé. Le barème de points est lui aussi changé.

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Barème des années 1990[modifier | modifier le code]

Les points pour la coupe du monde des voitures de tourisme étaient attribués dans les années 1990 comme ceci :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Points 40 30 24 20 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Barème actuel[modifier | modifier le code]

Les points pour la coupe du monde des voitures de tourisme sont décernés comme ceci :

Position[2] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Course 1[2] 27 20 17 14 12 10 8 6 4 2
Qualifications deuxième manche[2] 5 4 3 2 1
Course 2[2] 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1
Course 3[2] 30 23 19 16 13 10 7 4 2 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de la 1re Coupe du monde des voitures de tourisme
Édition Coupe du monde pilote Trophée constructeur Champion des nations
Saison Lieu Pilote Équipe Voiture Constructeur Voiture Nation
1993 Drapeau de l'Italie Monza Drapeau de la Nouvelle-Zélande Paul Radisich Drapeau du Royaume-Uni Ford Team Mondeo Ford Mondeo Non décerné Drapeau de l'Italie Italie
1994 Drapeau du Royaume-Uni Donington Drapeau de la Nouvelle-Zélande Paul Radisich Drapeau du Royaume-Uni Ford Team Mondeo Ford Mondeo Drapeau de l'Allemagne BMW BMW 318i Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1995 Drapeau de la France Paul Ricard Drapeau de l'Allemagne Frank Biela Drapeau de la France Racing Organisation Course Audi A4 Quattro Drapeau de l'Allemagne Audi Audi A4 Quattro Non décerné
1996 Drapeau de l'Autriche A1 Ring Édition annulée
Palmarès de la 2e Coupe du monde des voitures de tourisme
Coupe du monde pilote Coupe du monde équipe
Saison Pilote Équipe Voiture Équipe Voiture
2018 Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini Drapeau de l'Italie BRC Racing Team Hyundai i30 N TCR Drapeau de la France M Racing-YMR Hyundai i30 N TCR

Victoires[modifier | modifier le code]

1re Coupe du monde (1993-1995)[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pilote Total
1 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Paul Radisich 3
2 Drapeau de l'Italie Emanuele Pirro 1
Drapeau de l'Allemagne Frank Biela 1
Constructeurs
Constructeur Total
1 Drapeau de l'Allemagne Audi 2
Drapeau des États-Unis Ford 2

2e Coupe du monde (2018-)[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pilote Total
1 Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini 5
2 Drapeau de la France Jean-Karl Vernay 4
Drapeau de la Suède Thed Björk 4
3 Drapeau de la France Yvan Muller 3
4 Drapeau de l'Argentine Esteban Guerrieri 2
Drapeau du Royaume-Uni Robert Huff 2
Drapeau de la France Yann Ehrlacher 2
5 Drapeau de la Hongrie Norbert Michelisz 1
Drapeau de l'Espagne Pepe Oriola 1
Drapeau de la Belgique Frédéric Vervisch 1
Drapeau de la France Aurélien Comte 1
Drapeau du Maroc Mehdi Bennani 1
Drapeau du Royaume-Uni Gordon Shedden 1
Drapeau de l'Italie Kevin Ceccon 1
Drapeau de la Slovaquie Mat'o Homola 1
Constructeurs
Constructeur Total
1 Drapeau de la Corée du Sud Hyundai 13
2 Drapeau de l'Allemagne Audi 6
3 Drapeau du Japon Honda 4
4 Drapeau de l'Allemagne Volkswagen 3
6 Drapeau de la France Peugeot 2
7 Drapeau de l'Espagne CUPRA 1
Drapeau de l'Italie Alfa Romeo 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le WTCC devient le WTCR en 2018 : nouvelles règles, davantage de voitures », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 10 décembre 2017)
  2. a b c d et e « WTCR rules in short », sur fiawtcr.com (consulté le 10 avril 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]