Connie Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Connie Francis.
Connie Stevens en 2005

Connie Stevens (née le ) est une actrice et chanteuse américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Concetta Rosalie Anna Ingoglia à Brooklyn (New York), elle est la fille de Peter Ingoglia (un musicien connu sous le nom de Teddy Stevens) et de la chanteuse Eleanor McGinley.

Connie reprit le nom de scène de son père. Après le divorce de ses parents, elle vécut chez ses grands-parents. À huit ans, elle commença à aller à l'école catholique. L'acteur John Megna est son demi-frère.

Elle forma un petit groupe de chanteurs appelé The Foremost ; les trois autres vocalistes devinrent aussi célèbres sous le nom de The Lettermen. En 1953, Stevens partit pour Los Angeles avec son père. À seize ans, elle remplaça l'alto dans le trio féminin The Three Debs. Elle entra dans une école professionnelle (L'École de Chant et de Danse de Georgia Massey à Leona Valley), commença à chanter professionnellement et apparut dans quelques pièces du théâtre local.

The Three Debs s'en débarrassèrent pour "comportement non-professionnel" alors qu'elles se trouvaient à Las Vegas. Ironiquement, Connie Stevens était à l'aube d'une grande carrière, alors que les deux autres Debs allaient sombrer dans l'obscurité.

Stevens commença à faire des "extras" pour le cinéma. Elle joua dans 4 séries B, puis Jerry Lewis la remarqua dans Dragstrip Riot et l'engagea pour Rock-A-Bye Baby (1958). Peu après, elle fut prise sous contrat par Warner Brothers.

De 1959 à 1962, elle joua 'Cricket Blake' dans la série télévisée policière Hawaiian Eye, rôle qui la rendit célèbre. Le 26 août 2003, dans le Larry King Live de CNN, elle a raconté qu'étant sur le plateau de Hawaiian Eye on lui avait annoncé qu'Elvis Presley l'appelait au téléphone. Elle n'y croyait pas, mais c'était bien Elvis, qui l'invitait à une fête, disant qu'il passerait la prendre personnellement chez elle. Ils eurent une aventure ensemble, et elle déclare qu'ils restèrent bons amis.

Son premier album Concetta sortit en 1958. Les chansons Blame It On My Youth, Looking For A Boy et Spring Is Here eurent un certain succès. Elle donna la réplique à James Garner dans un épisode de la série télévisée de western Maverick titré "Two Tickets to Ten Strike", et après plusieurs apparitions dans la série à succès de la Warner Bros. 77 Sunset Strip, elle enregistra le hit Kookie, Kookie, Lend Me Your Comb, un duo inédit avec une des stars de la série, Edward Byrnes. Elle obtint également un hit avec le single Sixteen Reasons (1961). D'autres chansons notables furent Why'd You Wanna Make Me Cry?, Mr. Songwriter et Now That You've Gone.

Stevens estima en 1962 qu'elle devait être augmentée, et le studio la mit provisoirement sur la touche. Elle était aussi mécontente de n'avoir pu auditionner pour le rôle principal de la comédie musical à venir My Fair Lady. Son conflit avec la Warner Bros. fut néanmoins réglé assez tôt pour lui permettre d'être la star du sitcom Wendy And Me (1964- 1965) avec George Burns. Celui-ci (qui était aussi le producteur de l'émission) jouait un voisin plus âgé qui regardait ses exploits à la télévision et les commentait de temps en temps pour les spectateurs.

Elle joua aussi dans des films pour l'été, et fut la star de la production de Neil Simon pour Broadway : Star Spangled Girl avec Anthony Perkins.

Connie Stevens eut deux époux, l'acteur James Stacy (mariage en 1963- divorce en 1967) et le chanteur Eddie Fisher (mariage en 1967 - divorce en 1969). Elle est la mère des actrices Joely Fisher and Tricia Leigh Fisher.

Dans les années 1970, Stevens chanta the Ace Is The Place pour les publicités de Ace Hardware TV (Californie) et fut souvent invitée au Dean Martin Celebrity Roast. Au printemps 1977, elle apparut dans un des deux pilotes pour The Muppet Show, et en 1986 elle figura régulièrement dans la série télévisée Rowdies. Elle fit aussi de nombreuses apparitions dans les émissions de Bob Hope pour les troupes, notamment son show de Noël depuis le Golfe Persique en 1988.

Au début des années 1980, elle reçut une reconnaissance tardive et inattendue comme sexe-symbole, particulièrement auprès des adolescents mâles, qui considéraient la beauté naturelle de cette femme plus âgée comme une alternative rafraichissante à l'apparence fade et récurée des pin-ups de l'époque. Son rôle de professeur sexy dans Grease 2 (1982) fut un facteur important de sa nouvelle gloire. Plus important encore fut le téléfilm de 1981 Side Show, où elle avait une scène de séduction avec un adolescent, un moment marquant qui anticipa d'autres scénarios de ce type dans les années 1980.

Parmi d'autres œuvres charitables, elle fonda "the Windfeather project", destiné à attribuer des bourses d'études à des amérindiens. En 1991, elle reçut le "Lady of Humanities Award" de l'Hôpital Shriners et le "Humanitarian of the Year Award" de la part des "Sons of Italy" de Washington DC.

Stevens développa sa propre ligne de cosmétiques, Forever Spring, et dans les années 1990 ouvrit un spa sous son nom à Los Angeles (The Connie Stevens Garden Sanctuary Day Spa). Elle devint alors une des femmes les plus riches d'Hollywood, elle qui était au bord de la banqueroute au milieu des années 1980.

En 1994, elle sortit son premier disque depuis des années, Tradition: A Family at Christmas, avec ses deux filles.

En 1997, elle écrivit, dirigea et produisit un documentaire intitulé A Healing, au sujet des infirmières de la Croix-Rouge dans la Guerre du Vietnam. Il remporta l'année suivante le titre de Meilleur Film au Festival International de Santa Clarita.

Elle a aussi chanté dans des nightclubs et à Las Vegas.

Connie Stevens a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame, au n° 6249 de Hollywood Boulevard, et une autre sur le Star Walk de Palm Springs.

Le 23 septembre 2005, la Guilde des Acteurs l'a élue pour deux ans secrétaire-trésorière (le second poste le plus important), en remplacement de James Cromwell, qui ne se représentait pas. Elle obtint 68,2 % du vote national, contre 31,8 à Lee Garlington.

Elle possède des maisons à Beverly Hills, Palm Springs et New York City.

Elle fait actuellement ses débuts comme réalisatrice d'un film qu'elle a écrit Saving Grace B. Jones.

Les deux Connies[modifier | modifier le code]

  • Elle est souvent confondue avec la chanteuse Connie Francis, également italo-américaine, prénommée Concetta, née dans la région de New-York en 1938. Toutes deux ont eu leurs succès dans les charts au tournant des années 1960.
  • Sa chanson Sixteen Reasons apparaît dans la bande-son du film de David Lynch Mulholland Drive.

Filmographie[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :