Bob Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hope.
Bob Hope
Description de cette image, également commentée ci-après
Bob Hope en 1984.
Nom de naissance Leslie Townes Hope
Naissance
Eltham, Londres (Angleterre)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 100 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Profession Acteur

Bob Hope, né Leslie Townes Hope le à Londres (Angleterre) et mort le à Los Angeles (Californie), est un acteur, chanteur et humoriste américain d'origine britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Bob Hope dans Le Mystère du château maudit (1940).

Après une série de courts métrages, Bob Hope partage la vedette de Big Broadcast of 1938 de Mitchell Leisen avec W. C. Fields, Martha Raye et Dorothy Lamour, et de College Swing de Raoul Walsh avec George Burns et Gracie Allen la même année. La série de sept films En route pour de 1940 à 1962 avec Bing Crosby et Dorothy Lamour (celle-ci remplacée par Joan Collins dans le dernier opus), avec en guests Anthony Quinn, Dean Martin et Jerry Lewis, Zsa Zsa Gabor et Peter Sellers entre autres, lui assura notamment une immense popularité.

Bob Hope et Dorothy Lamour dans En route vers Bali (1952).

Grand séducteur de l'écran, il eut pour partenaires, le plus souvent dans des comédies romantiques et absurdes exploitant les veines de l'exotisme et de la parodie (de western, de film noir...), Betty Hutton, Signe Hasso, Eva Marie Saint, Anita Ekberg, Paulette Goddard, Virginia Mayo, Joan Fontaine, Madeleine Carroll, Jane Wyman, Katharine Hepburn, Rhonda Fleming, Lana Turner, Michèle Mercier et Yvonne De Carlo, Hedy Lamarr, Lucille Ball, Rosemary Clooney, Jane Russell (en Calamity Jane !) et Elke Sommer.

Il participe aussi à un film de Dean Martin et Jerry Lewis, composant ailleurs face à George Sanders, Mickey Rooney, Fernandel, Vincent Price. Il s'essaie bien sûr au drame, par exemple dans Beau James, biographie du politicien Jimmy Walker.

Drôles d'espions de John Landis constitue son adieu au cinéma en 1985, et il effectue ses dernières apparitions à la télévision dans les séries Les Routes du paradis et Les Craquantes en 1988 et 1989 et dans un téléfilm de Noël au côté de Macaulay Culkin en 1991.

Divers[modifier | modifier le code]

Bob Hope distrayant des soldats américains en 1944.
  • Bob Hope anima notamment les cérémonies de remise des Oscars du cinéma à vingt reprises.
  • Humoriste de talent, il fut envoyé en mission pour accompagner les soldats américains lors des difficiles moments de la guerre du Viêt Nam.
  • Il joua au golf avec onze présidents américains, un privilège honorifique sans égal dans le monde du spectacle. À son décès, il reçut de nombreux et chaleureux éloges aux États-Unis.
  • Il possédait une villa au style futuriste dessinée par l'architecte John Lautner surplombant Coachella. Elle compte une piscine, un grand parc, 2170 m² d'espace intérieur où trône un rocher au milieu du salon et une fresque de Garth Benton inspirée de l'imaginaire du Douanier Rousseau[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970 à 1990[modifier | modifier le code]

Hope (à gauche) avec Nancy Reagan et le président américain Ronald Reagan en 1981.

Producteur[modifier | modifier le code]

Étoile de Bob Hope sur le Hollywood Walk of Fame.

Hommages[modifier | modifier le code]

L'USNS Bob Hope (en) dans le port de la baie de Souda en Crète.
  • L'aéroport Bob-Hope de Burbank en Californie a été nommé ainsi en 2003, peu de temps après la mort de l'acteur.
  • Un navire du Military Sealift Command porte son nom, le USNS Bob Hope (T-AKR-300) (en). Lancé en mars 1997 et entré en service en novembre 1998, il s'agit de la tête de série de la classe Bob Hope (en)[2].
  • La récompense Bob Hope Humanitarian Award a été créé pour récompenser un artiste ou un artisan de la télévision américaine ayant démontré son engagement par son action humanitaire. Il est remis, lorsqu'accordé, à l'occasion de la remise des prix Emmy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bénédicte Burguet, « À vendre, caprice seventies », Vanity Fair n°1, juillet 2013, pages 134-135.
  2. (en) Bob Hope Class Large, Medium-Speed, Roll-On Roll-Off Ships, USA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]