Colombe Schneck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schneck.
Colombe Schneck
Colombe Schneck à la foire du livre 2010 de Brive la Gaillarde.JPG

Colombe Schneck à la foire du livre 2010 de Brive-la-Gaillarde

Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Colombe Schneck, née le [1], est une journaliste française de radio, une écrivain sélectionnée et récompensée par plusieurs prix littéraires et une réalisatrice de documentaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colombe Schneck est née à Paris[2] en 1966. Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris[3] et titulaire d'une maîtrise de Droit public de l'université Paris 2[réf. souhaitée].

Elle a été journaliste à Arrêt sur images de 1995[4] à 1999[réf. souhaitée][5], l'émission de décryptage des médias de Daniel Schneidermann, avant de rejoindre en 2000[réf. souhaitée] le groupe Canal+ (NPA Midi et Soir, L'Appartement[6], etc.) et plus particulièrement i>Télé, la chaîne d'information en continu du groupe, où elle a animé i>media de 2001 à 2007[4].

De septembre 2006 à juin 2009[4], elle produit et présente également J'ai mes sources, une émission quotidienne consacrée aux médias diffusée sur France Inter du lundi au vendredi de h 35 à 10 h.

De septembre 2009 à juin 2012[réf. souhaitée], elle produit et présente l'émission littéraire Les liaisons heureuses le samedi après-midi sur France Inter en partenariat avec Le Monde des Livres, après avoir été chroniqueuse dans l'émission Le Fou du roi sur cette même radio[7]. Depuis septembre 2012, elle écrit une chronique littéraire quotidienne diffusée sur France Inter.

Dans son roman, La Réparation (2012), elle restitue une partie de l'histoire de sa famille disparue à Auschwitz[2],[8]. Ce livre est traduit en italien et en polonais, il est en cours de traduction en allemand, hollandais et chinois.

En 2013, elle obtient une résidence d'écriture à la Villa Médicis à Rome et une bourse mission Stendhal, décernée par l'Institut Français et effectuée à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie.

En janvier 2015 sort son livre Dix-sept ans, dans lequel elle revient sur l'I.V.G. qu'elle a subie à cet âge[9], narration déclenchée à la suite de l'influence d'une autre écrivaine, Annie Ernaux[9], qui avait elle aussi raconté plusieurs décennies plus tard son avortement, dans son ouvrage publié en 2000 L'Événement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Nucléaire, un si long silence, Riff production, diffusion la CInquième, janvier 1999
  • Quand je suis tombé dans la télévision, Riff productions, diffusion La Cinquième juin 1999
  • Femmes Suspectes, Elzevir productions, diffusion sur Arte sur le 28 novembre 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Schneck, Colombe », notice d'autorité personne n°FRBNF12851097, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le 26 mars 1991, mise à jour le 6 avril 2006
  2. a et b Pascale Frey, « Colombe Schneck, lettres aimées », Elle, no 3490,‎ , p. 4 (chapitre Elle Paris) (ISSN 0013-6298)
  3. (fr) Yves Harté, « Colombe, le moineau du PAF », Médias, no 14,‎ (ISSN 1768-0565, lire en ligne)
  4. a, b, c et d Sa biographie, sur le site de France Inter.
  5. (fr) Yoanna Sultan-R'bibo, « Les médias dans l'œil... des médias », Stratégies, no 1482,‎ , p. 22 (ISSN 0180-6424, lire en ligne)
  6. (fr) Sébastien Homer, « Canal+ prône le cocooning », L'Humanité,‎ (ISSN 0242-6870, lire en ligne)
  7. (fr) Archives 2006 du Fou du roi sur le site officiel de France Inter
  8. La Réparation, de Colombe Schneck: réussite ou ratage?, Alexandre Fillon et Baptiste Liger, L'Express.fr, 27 août 2012
  9. a et b « Colombe Schneck. Pilule passée », article journal Libération, du 06 janvier 2015.
  10. (fr) Stéphanie O'Brien, « Deux Femmes Deux destins », sur Madame Figaro,‎
  11. Lauréats, site officiel de l'Académie Française.
  12. http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1590
  13. Lauréats, sur le site officiel de la SGDL.
  14. Prix Messardière 2014.
  15. Article journal Libération, du 24 mai 2014.