Pierre Pachet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Pachet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Enfants
Yaël Pachet
François Pachet (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinction

Pierre Pachet, né en 1937 et mort le à Paris, est un écrivain et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

De parents juifs d'origine russe[1][réf. insuffisante], il est le père de Yaël Pachet et du scientifique François Pachet (en), ainsi que l'oncle de Colombe Schneck, écrivaine et journaliste[2] et d'Antoine Schneck, photographe.

Professeur des universités, il a publié des ouvrages consacrés à la littérature (Le Premier Venu, Les Baromètres de l'âme, Un à Un), au rêve (Nuits étroitement surveillées, La Force de dormir), aux soubresauts de l'Europe de l'Est (Fiodorov et Mourjenko - Camp n°389/36, Le Voyageur d'Occident, Conversations à Jassy).

Une partie de son œuvre est autobiographique (Autobiographie de mon père, Adieu).

Il est par ailleurs, depuis les années 1970 et jusqu'à la crise qui conduit au départ de l'équipe du journal, membre du comité de rédaction de La Quinzaine littéraire, bimensuel au format tabloïd fondé par Maurice Nadeau.

Outre des comptes rendus de livres, il y publie une chronique mensuelle intitulée Loin de Paris.

Il reçoit le prix Roger-Caillois 2011.

Il est membre de la direction éditoriale d'En attendant Nadeau.

Il meurt le 21 juin 2016[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Du bon usage des fragments grecs (Le nouveau commerce, Paris, 1976)
  • Le Premier Venu. Essai sur la politique baudelairienne. (Denoël, Les Lettres nouvelles, Paris, 1976)
  • De quoi j'ai peur. Essai. (Gallimard, Paris, 1980)
  • Nuits étroitement surveillées. Études psychologiques. (Gallimard, Paris, 1981)
  • Fiodorov et Mourjenko - Camp n°389/36. (Seuil, L'Histoire immédiate, Paris, 1982)
  • Le Voyageur d'Occident (Gallimard, Paris, 1983)
  • Autobiographie de mon père (Belin, Paris, 1987 - Autrement, Paris, 1994), (ISBN 2-86260-491-7)
  • La Force de dormir. Études sur le sommeil en littérature. (Gallimard, Paris, 1988)
  • Les Baromètres de l'âme. Naissance du journal intime. (Hatier, Brèves/Littérature, Paris, 1990 - édition revue et augmentée, Poche/pluriel, 2001)
  • Un à Un. De l'individualisme en littérature - Michaux, Naipaul, Rushdie. (Seuil, Paris, 1993)
  • Le Grand Âge (Le temps qu'il fait, Cognac, 1993)
  • Conversations à Jassy (Maurice Nadeau, Paris, 1997), (ISBN 2-86231-141-3)
  • L'Œuvre des jours (Circé, Belval, 1999)
  • Adieu (Circé, Belval, 2001)
  • Aux Aguets. Essais sur la conscience et l’histoire. (Maurice Nadeau, Paris, 2002)
  • L'Amour dans le temps. Essai autobiographique. (Calmann-Lévy, Paris, 2005), (ISBN 2-7021-3569-2)
  • Loin de Paris. Chroniques 2001-2005. (Denoël, 2006)
  • Devant ma mère. Récit autobiographique. (Gallimard, 2007), (ISBN 978-2-07-078323-6)
  • Sans amour. (Denoël, 2011), (ISBN 220-7-11-056-7)
  • L'Ame bridée : essai sur la Chine aujourd'hui. (Le Bruit du temps, 2014), (ISBN 978-2-35873-065-5)
Collectifs


Références[modifier | modifier le code]

  1. Belin 1987.
  2. Colombe Schneck, Dix-sept ans, Paris, Grasset, , 91 p. (ISBN 9782246856085)
  3. « L’écrivain et essayiste Pierre Pachet est mort • Brèves, Pierre Pachet, Simone Weil, Cioran, Littérature • Philosophie magazine », sur www.philomag.com (consulté le 21 juin 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le numéro 702 de la revue Critique, publié en novembre 2005 aux éditions de Minuit, est consacré à Pierre Pachet. Intitulé Pierre Pachet, les occasions de la réflexion, il comprend des textes de Michel Deguy, Vincent Descombes, Florence Dumora, Patrick Hochart, Frédéric Lefebvre, Claude Lefort, Claude Mouchard, Thomas Pavel, ainsi qu'un texte de Pierre Pachet, Parler tout seul.

Publiée en juin 2007, la dix-huitième livraison de la revue Les Moments littéraires, toute dévolue aux écritures de l'intime, est consacrée à Pierre Pachet.

Liens externes[modifier | modifier le code]