Ungersberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ungersberg
L'Ungersberg vu du château de Bernstein.
L'Ungersberg vu du château de Bernstein.
Géographie
Altitude 901 m[1]
Massif Massif des Vosges
Coordonnées 48° 21′ 46″ nord, 7° 21′ 31″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Ungersberg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Ungersberg

Le Ungersberg est un sommet vosgien qui culmine à 901 mètres d'altitude, à l'ouest du village de Reichsfeld dans le Bas-Rhin[1]. Le Club vosgien a érigé la tour Héring en son sommet, offrant ainsi une large vue sur la plaine d'Alsace et les sommets avoisinants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ungersberg signifie en alsacien la « montagne des Hongrois ».

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Ungersberg est compris entre la vallée de l'Andlau et le val de Villé. Depuis le sommet on peut observer une grande partie de la plaine d'Alsace jusqu'à la Forêt-Noire, ainsi que de nombreux sommets des Vosges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première rencontre du Bundschuh le 23 mars 1493[modifier | modifier le code]

Le Bundschuh (le « soulier à lacets ») est le nom générique d'un ensemble de soulèvements paysans coordonnés centrés sur la région du Rhin supérieur. La première réunion documentée de meneurs de ce mouvement s'est faite au sommet de l'Ungersberg, le .

Le sommet de l'Ungersberg a probablement été choisi comme point de convergence de nombreuses juridictions dans une Alsace morcelée.

Ce courant de réformes, à l'origine de l'émergence d'une conscience alsacienne, s'est achevé pour la basse Alsace, dans un bain de sang, non loin de là, à Scherwiller, le .

Tour Héring[modifier | modifier le code]

La tour Héring a été édifiée par le Club vosgien en 1894. Elle est dédiée au premier président du Club vosgien de la section de Barr, E. Héring.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Carte IGN classique » sur Géoportail.