Claude Delécluse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Delécluse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité

Claude Delécluse est une parolière française, née à Paris en [1] et décédée le .

Elle a signé notamment des chansons de Jean Ferrat, Juliette Gréco, Isabelle Aubret, Léo Ferré, Fabienne Thibault et Hugues Aufray.

Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (89e division).

Compositions[modifier | modifier le code]

Après avoir travaillé dans un premier temps auprès d’Édith Piaf, durant les années 1950, Claude Delécluse signe en 1958 Sans l’amour de toi pour Michèle Arnaud et Si l’amour est un pêché pour André Dassary. Cette dernière chanson est reprise la même année par Juliette Gréco. Dès 1960, Claude Delécluse fournit des textes à Dalida, dont notamment Les régates de San Francisco et Guitare flamenco.

C’est avec Jean Ferrat que la carrière de Claude Delécluse atteint son sommet avec des titres tels que Les amants de Vérone, Deux enfants au soleil, Le bonheur en 1970 ou Une vie en 1973. Durant cette période Claude Delécluse écrit également pour Jacqueline Dulac, par exemple Lorsqu’on est heureux en 1966, Le lion en 1970 ou Dans le cœur des poètes en 1973.

Depuis le tout début de sa carrière Claude Delécluse a cosigné un grand nombre de ses chansons avec Michelle Senlis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédérick Blais, « Claude Delécluse » (consulté le 16 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Joubrel, Jean Ferrat : de la fabrique aux cimes, Les Belles Lettres, Paris ; Presses universitaires de Valenciennes, Valenciennes, 2008 (rééd.), 238 pp. (ISBN 978-2-251-44347-8) ; texte remanié de :
  • Bruno Joubrel, Jean Ferrat. L'œuvre enregistré d'un témoin de son temps, thèse de doctorat de musicologie soutenue à l’université Paris 4, 1996, Référence : 95PA040185
  • Jean-Dominique Brierre, Jean Ferrat, l’Archipel, Paris, 2003, 308 pp. (ISBN 2-8418-7450-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :