Guylaine Guy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guylaine Guy, de son vrai nom Guylaine Chailler, est une chanteuse et peintre québécoise née à Montréal le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Guylaine Guy fait ses débuts à Montréal dans le monde effervescent des cabarets en se produisant dans un premier temps Au Faisan doré en 1950 et fut élue en 1952 Miss Radio-Télévision par l'hebdomadaire Radiomonde. Elle œuvra quelques années dans les cabarets montréalais souvent entourée de Jacques Normand et Gilles Pellerin .

Charles Trenet la découvre à Montréal en 1955 et la prendra sous son aile, écrivant des chansons pour elle. Elle fera une entrée remarquée à l'Olympia avec Charles Trenet et Louis Armstrong. S'installant alors définitivement à Paris, elle endisqua plusieurs chansons de Trenet et se produisit au théâtre Bobino. Elle est nommée espoir de l'année 1956, lors de la remise des Triomphes français. Après des tournées en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, Guylaine Guy revient temporairement au Québec. Elle chanta à Montréal lors de l'ouverture de l'Hôtel Reine-Élisabeth (en avril 1958), fit quelques appartions à la télévision et joua le rôle titre d' Irma la douce avec le Théâtre du Nouveau-Monde. En 1963, elle remporte un gros succès au palmarès avec la chanson Salvame Dios. Peu après, elle se tourna vers la peinture et abandonna le métier de chanteuse.

Guylaine Guy est la fille de la chanteuse et comédienne québécoise Lise Bonheur (née Léontine Laurendeau) et la sœur de la chanteuse québécoise Colette Bonheur.


Source[modifier | modifier le code]