Michelle Senlis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michelle Senlis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Michelle Senlis est une auteur et parolière parisienne née en 1933[1]. Elle a signé notamment des chansons de Jean Ferrat, Juliette Gréco, Fabienne Thibault et Hugues Aufray.

Compositions[modifier | modifier le code]

Édith Piaf fut la première, en 1955, à interpréter une chanson écrite par Michelle Senlis, en collaboration avec Catherine Sauvage, intitulée C’est à Hambourg. Peu après, Michelle Senlis écrit pour la même interprète Les amants d’un jour en 1956, et Comme moi en 1958, sur des musiques de Marguerite Monnot.

Depuis le tout début de sa carrière, elle a cosigné un grand nombre de ses chansons avec sa compagne de vie, Claude Delécluse, entre autres en La Belle Amour 1959 pour Léo Ferré. Ce titre n’a cependant jamais été enregistré en studio par lui.

En 1963, elle écrit entre autres C’est un jour à Naples pour Dalida et Rachel pour Juliette Gréco, ainsi que Quatre cent enfants noirs pour Christine Sèvres.

En 1967, en collaboration avec Francis Lai, elle écrit une chanson interprétée par Jacqueline Dulac, Venise sous la neige.

Mais c’est avec Jean Ferrat que la collaboration est la plus fructueuse et durable. Parmi la trentaine de chansons écrites pour lui par Michelle Senlis, on retiendra C’est beau la vie, Les derniers Tziganes, Les nomades, À moi l’Afrique, et enfin Mon vieux. Elle a aussi écrit pour d’autres interprètes, notamment Fabienne Thibault pour qui elle a composé Comme les enfants, ou encore Noëlle Cordier, Georgette Lemaire, Mireille Mathieu, Régine et Jacques Hustin, et tout dernièrement elle a repris la plume pour écrire à Isabelle Aubret, probablement la dernière, intitulée Elle a refermé le piano.

Mis à part cette dernière chanson, elle s'est consacrée exclusivement à la peinture ces vingt dernières années, exposant dans le monde entier.

Elle publie en 2016 un recueil de poésies, Du cœur à l'aubier, dédié à sa compagne, Claude Delécluse, décédée en 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Senlis, Michelle, sur le site auteurscompositeurs.com du 18 décembre 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Joubrel, Jean Ferrat : de la fabrique aux cimes, Les Belles Lettres, Paris ; Presses universitaires de Valenciennes, Valenciennes, 2008 (rééd.), 238 pp. (ISBN 978-2-251-44347-8) ; texte remanié de :
  • Bruno Joubrel, Jean Ferrat. L'œuvre enregistré d'un témoin de son temps, thèse de doctorat de musicologie soutenue à l’université Paris IV, 1996, Référence : 95PA040185
  • Jean-Dominique Brierre, Jean Ferrat, l’Archipel, Paris, 2003, 308 pp. (ISBN 2-8418-7450-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]