Circuit automobile des Ardennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le baron Pierre de Crawhez, initiateur du Circuit, et vainqueur de la deuxième édition de celui-ci. Photo 1915.
Circuit des Ardennes 1902. « Tricycles ».
Circuit des Ardennes 1902. Jenatzy devant les débris de sa voiture accidentée.
Pierre de Crawhez, vainqueur du Circuit des Ardennes en juin 1903.
Arrivée de George Heath, vainqueur du Circuit des Ardennes 1904, au contrôle de Bastogne.
Heath sur la ligne d'arrivée (1904).
Victor Hémery, vainqueur du Circuit des Ardennes 1905 sur Darracq.
Arthur Duray, vainqueur du circuit des Ardennes 1906 avec la Lorraine-Dietrich.

Le Circuit des Ardennes est une course annuelle de véhicules motorisés (automobiles, voiturettes et motocycles à deux ou trois roues) créée par le baron Pierre de Crawhez et organisée au départ de la ville de Bastogne en Belgique, de 1902 à 1907.

Il s'agit de la toute première épreuve de ce genre disputée sur circuit routier fermé. Les épreuves se disputaient jusque-là d'une ville à l'autre, mais les accidents trop nombreux, tels que ceux survenus lors de la course Paris-Madrid en 1903, feront progressivement abandonner la formule[1], au profit du rallye balisé – dont le Circuit des Ardennes fait figure de prototype –, et du circuit dédié.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'événement est organisé par l'Automobile-Club de Belgique (à l'initiative de son Président Pierre de Crawhez[2], l'un des trois barons pilotes automobiles en 1897[3],[4]).

La première édition a lieu le jeudi 31 juillet 1902. Les participants sont répartis en cinq catégories, selon le type de véhicule : voitures « lourdes », voitures légères, voiturettes, motocycles et motocyclettes[5]. L'itinéraire relie Bastogne, Longlier, Hamipré et Habay-la-Neuve pour revenir ensuite à Bastogne[6], formant une boucle de 85 km 400, à parcourir six fois pour les voitures et deux fois pour les motocycles. Le baron de Crawhez est le premier à prendre le départ, suivi de cinquante-cinq autres concurrents, qui se lancent l'un après l'autre toutes les minutes. Contrairement à ce que l'on pouvait craindre, la course ne connaît que peu d'accidents, le plus grave étant, lors du premier tour, celui de Jenatzy, dont l'un des pneumatiques éclate, et qui s'en sort par miracle avec quelques écorchures. Trente-trois pilotes parviennent à boucler le parcours. Le vainqueur, catégorie « voitures lourdes », est le Britannique Jarrott qui, à bord de sa Panhard & Levassor, termine l'épreuve – 512 km 400 en tout – en 5 h. 53 m. 39 s, soit à une moyenne de 86,700 km/h. Rigolly remporte la catégorie « voitures légères », au volant d'une Gobron-Brillié[5].

La deuxième édition a lieu le lundi 22 juin 1903. L'interruption forcée de la désastreuse course Paris-Madrid, un mois auparavant, fait en sorte que l'on s'intéresse de plus en plus au Circuit, dont l'itinéraire est identique à celui de la première édition[7].

Vainqueurs du Circuit des Ardennes[modifier | modifier le code]

Palmarès de la course[8]
Année Vainqueur Constructeur Formule Résultats
1902 Drapeau : Royaume-Uni Charles Jarrott Drapeau : France Panhard & Levassor Grand Prix Résultats
1903 Drapeau : Belgique Pierre de Crawhez Drapeau : France Panhard & Levassor Grand Prix Résultats
1904 Drapeau : États-Unis George Heath[9] Drapeau : France Panhard & Levassor Grand Prix Résultats
1905 Drapeau : France Victor Hémery Drapeau : France Darracq Grand Prix Résultats
1906 Drapeau : France Arthur Duray Drapeau : France Lorraine-Dietrich Grand Prix Résultats
1907 Drapeau : Belgique Pierre de Caters Drapeau : Empire allemand Mercedes Grand Prix Résultats
Drapeau : Royaume-Uni John Moore-Brabazon Drapeau : Belgique Minerva Kaiserpreis Résultats

Commémorations[modifier | modifier le code]

Le souvenir du Circuit des Ardennes donne lieu dans la région de Bastogne, à partir de 2002, année du centenaire de la création du Circuit, à des rassemblements d'« ancêtres » automobiles[6]. La manifestation, depuis, se tient tous les trois ans[10].

Circuit des Ardennes françaises[modifier | modifier le code]

Un autre « Circuit des Ardennes », mais des Ardennes françaises celui-là, auquel prennent part entre autres Clément, Duray, Gabriel et Hanriot, et remporté par Théry, s'est tenu en Champagne-Ardenne en 1904[11].


Rallye Automobile du Circuit des Ardennes[modifier | modifier le code]

Un autre rallye « Circuit des Ardennes », mais de vitesse, auquel prennent part les principaux pilote belges est en fait les plus ancien rallye de Belgique. Il se dispute dans la ,régionde Dinant. Cette épreuve a compté pour le championnat de Belgique, d'Europe, et maintenant pour celui de la Communauté Française de la spécialité.

Victoires : 9× Snijers Patrick; 6× Staepelaere Gilbert; 3× Bouche Xavier; 3× Duez Marc; 2× Boon Matthias; 2× Hacquin Georges; 2× Munster Bernard; 2× Nokin Paul; 1× Bertinchamps Pierre-Yves; 1× Bodson Yannick; 1× Bonjean David; 1× Bouvy; 1× Brink Peter; 1× "Carlos"; 1× Collard Olivier; 1× "Didi"; 1× Croes David; 1× de Jong Bert; 1× de Mevius Grégoire; 1× Deferm Hubert; 1× Desy; 1× Droogmans Robert; 1× Dumont Jean-Louis; 1× Hansen Lionel; 1× Loix David; 1× Mayné Jean-Claude; 1× Moortgat Rudolf; 1× Philippart; 1× Steffansson Berndt-Inge; 1× Theunissen Rocco; 1× Tsjoen Pieter; 1× "Pedro"; 1× Van Craenenbroeck Stefan; 1× van de Wauwer Jean-Pierre; 1× Vandezande Michel; 1× Wyngaerts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des rallyes-raids, tel que le Paris-Dakar, seront toutefois encore épisodiquement organisés jusqu'au XXIe siècle, mais dans des régions où les courses sont supposées ne faire aucune victime.
  2. 1903 Motorist (GracesGuide).
  3. Avec Jean et Joseph, tous trois participant ensemble à la "Grande semaine automobile d'été à Spa" en 1897 comportant quatre courses sur quatre journées.
  4. chapitre Les premières courses à Spa-Francorchamps 1896-1899, ouvrage Spa-Francorchamps: histoire d'un circuit de 1896 à nos jours, René Bovy, Théo Galle, Herman Maudoux, éd. Luc Pire, coll. VOYAGES, septembre 2009, 223p. (ISBN 978-2507002510).
  5. a et b Frantz Reichel, « Les courses automobiles. Le Circuit des Ardennes », dans Le Figaro du 1er août 1902.
  6. a et b Yves de Partz, « Le "Circuit des Ardennes" a 100 ans … », archives Le Soir, 28 mars 2002.
  7. « Le Circuit des Ardennes », dans Le Sport universel illustré, n° 363, 5 juillet 1903, p. 431.
  8. Catégorie voitures « lourdes ».
  9. Vainqueur voiturettes le Capitaine H. Genty de la Touloubre, sur Darracq.
  10. Site « Circuit des Ardennes ».
  11. « À Mazagran. Le Circuit des Ardennes » dans Le Sport universel illustré, n° 410, 29 mai 1904, p. 346-352. – En ligne sur Gallica.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Le Capitaine H. Genty de la Touloubre, premier des voiturettes au Circuit des Ardennes 1904 sur Darracq (gare de Bastogne, avant le départ).
Bastogne, Circuit des Ardennes 1906. Voitures au stand.