John Moore-Brabazon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Moore-Brabazon
Brabazon in plane in 1909.jpg

John Moore-Brabazon à bord d'un Voisin en 1909

Fonctions
Membre du Parlement du Royaume-Uni
Membre de la Chambre des Lords
Titre de noblesse
Baron Brabazon de Tara (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Longcross (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
31e Parlement du Royaume-Uni (d)
34e Parlement du Royaume-Uni (d)
36e Parlement du Royaume-Uni (d)
33e Parlement du Royaume-Uni (d)
32e Parlement du Royaume-Uni (d)
37e Parlement du Royaume-Uni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armes
Grade militaire
Lieutenant-colonel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions

John Theodore Cuthbert Moore-Brabazon, né à Londres le et décédé à Longcross dans le Surrey le , 1er baron Brabazon de Tara, est un pionnier de l'aviation et un homme politique anglais membre du parti conservateur, devenu également un expérimenté skipper.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant au Trinity College (Cambridge), il travailla en été comme mécanicien bénévole pour Charles Rolls, et fit ensuite un apprentissage à Paris chez le constructeur français Darracq.

Il pilota également parfois des voitures de course, remportant en 1907 à l'âge de 23 ans le Circuit des Ardennes (Formule Kaiser), sur une Minerva à Bastogne (le 25 juin).

Il fut reconnu en 1929 par le Royal Aero Club comme étant le premier aviateur anglais, pour un vol de 460 m réalisé le devant la presse.

Au cours de la Deuxième guerre mondiale, le gouvernement britannique avait décidé de consacrer toute l'industrie aéronautique du royaume à la production de guerre, et de copier les modèles américains pour l'aviation civile ; conscient toutefois que cette politique industrielle mettrait le pays à la traîne à la fin des hostilités, le gouvernement Churchill chargea en 1943 John Moore-Brabazon de présider une commission pour l'inventaire des besoins civils du Commonwealth d'Après-guerre.

Cette « Commission Brabazon » remit un rapport suggérant la fabrication de quatre types d'appareils (sur cinq mis à l'étude). Le Type I était un long-courrier transatlantique de grande taille, le Type II un cargo, le Type III un moyen-courrier destiné aux escales entre les diverses cités de l'Empire britannique, et le Type IV un avion à réaction atteignant une vitesse de croisière de 800 km/h. Le rapport insistait sur l'importance industrielle des Type I et IV, ce dernier modèle pouvant donner à l'industrie britannique une avance dans la propulsion par réaction[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. H.F. King, « The Story of the Brabazon: A Comprehensive Appraisal of Britain's Greatest Airliner: Vicissitudes/ Development: Prototype and Operational Versions Studied. », Flight,‎ (lire en ligne).