Rory Gallagher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallagher.
Rory Gallagher
Description de cette image, également commentée ci-après
Rory Gallagher en décembre 1971 à Hambourg
Informations générales
Nom de naissance William Rory Gallagher
Naissance
Drapeau de l'Irlande Ballyshannon, Irlande
Décès (à 47 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Londres, Angleterre
Activité principale Guitariste, Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Blues, blues rock, rhythm and blues, rock 'n' roll, folk, skiffle
Instruments Guitare, guitare basse, mandoline, saxophone, harmonica
Années actives 1966 - 1995
Labels Polydor
Buddah Records
Chrysalis Records
Castle
Capo Records
Site officiel rorygallagher.com

Rory Gallagher, prononcé en français : [rɔːri ˈgæləhər], (né le à Ballyshannon en Irlande, mort le à Londres, Angleterre) est un guitariste, chanteur, compositeur et producteur irlandais de blues rock, connu pour être le fondateur du groupe Taste et pour sa carrière solo.

Il débute comme guitariste professionnel à l'âge de quinze ans, dans le sextuor « Fontana », mais peu de temps après, il le quitte pour créer le groupe Taste, en 1966. Après avoir sorti deux albums, le groupe se sépare et Rory Gallagher poursuit sa carrière en solo en 1971 avec un album homonyme. Pendant les années 1970, il atteint la renommée en Europe avec ses albums Deuce, Blueprint et Tattoo.

Durant les années 1980, il ne publie que trois albums à cause de problèmes de santé dus à une consommation excessive d'alcool. De plus, à la fin de la décennie, il développe une aviophobie, qu'il ne peut contrôler que par la consommation de calmants. Lesdits médicaments et la consommation d'alcool lui abiment le foie à tel point qu'il doit subir une transplantation hépatique en urgence. L'opération est une réussite, mais son organisme rejette l'organe. Après des semaines de soins intensifs, il décède à Londres à l'âge de 47 ans.

Rory Gallagher est considéré comme l'un des musiciens les plus influents de l'histoire et l'un des meilleurs guitaristes de blues rock[réf. nécessaire]. Les ventes de ses disques sont estimées à plus de 30 millions d'exemplaires à travers le monde[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Rory Gallagher grandit avec son jeune frère Dónal à Derry, en Irlande du Nord, au sein d'une famille républicaine. Il découvre le jazz et le blues grâce aux émissions de radio de l'US Navy, basée à proximité. À la suite des troubles en Irlande du Nord, la famille Gallagher se réfugie à Cork d'où était originaire la mère de Rory[2]. Il passe donc sa jeunesse à Cork et apprend la guitare dès l’âge de huit ans. Il donne ses premiers concerts à l'âge de dix ans et gagne un concours de jeunes talents à Cork à 12 ans. Il abandonne l'école, puis passe musicien professionnel à quinze ans. Rory Gallagher joue également du saxophone, de la mandoline, de l'harmonica

Son premier groupe est un orchestre de bal de six musiciens, le « Fontana Show Band » qui deviendra « The Impact », mais sa carrière commence véritablement vers 1967 au sein du groupe « Taste », dont il est le chanteur-guitariste. Taste devient le plus gros groupe de Cork et décide ensuite de s'implanter à Belfast où il assure les premières parties de nombreux groupes tels que John Mayall, Cream, Fleetwood Mac, Jethro Tull, etc. Le groupe produit trois albums studio Taste First enregistré en juillet 1967 en Allemagne, Taste et On the Boards, et deux albums live, le Live at Montreux[3] lors du Montreux Jazz Festival et le Live at the Isle of Wight, tiré d'un concert donné au festival de l'île de Wight et sorti longtemps après la scission du groupe en 1970.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Après la séparation de son groupe Taste le 24 octobre 1970, Rory Gallagher décide de continuer sa carrière et se met à la recherche de nouveaux membres pour former son groupe en janvier 1971. Il va à partir de là jouer sous son nom (ses groupes s’appellent « Rory Gallagher Band »), c'est le début de sa carrière dite solo. Dans son groupe Rory engage comme bassiste l'Irlandais Gerry McAvoy, qu'il connaît depuis 1967. En effet McAvoy joue dans le groupe de rock Deep Joy qui est dans la même agence que Rory et le groupe a déjà effectué plusieurs première parties de Taste en Irlande et à Londres. Pour compléter le groupe Rory Gallagher choisit Wilgar Campbell comme batteur lui aussi membre du groupe Deep Joy. C'est avec ce groupe que Rory Gallagher enregistra ses deux premiers albums, le premier homonyme Rory Gallagher sorti en 1971 et Deuce aussi sorti en 1971. Le premier des trois albums live de Rory Gallgher, Live in Europe, fut également enregistré avec ce groupe. En Juin 1972 la phobie de l'avion de Wilgar Campbell l’empêche de continuer la tournée avec le groupe et il doit le quitter.

Aussitôt, il est remplacé par Rod De'Ath qui est une connaissance de Gerry McAvoy, avec qui il partage une collocation à Londres. Rod De'Ath quitte son groupe Killing Floor pour rejoindre celui de Rory. Peu de temps après le trio est rejoint par le pianiste de Killing Floor, Lou Martin, qui partage aussi la collocation avec McAvoy et Rod De'Ath, c'est le début du quartet. Le groupe entre en studio en décembre 1972 pour enregistrer Blueprint qui sort en 1973. La même année, il enregistre Tattoo, son cinquième album. Le sixième album studio Calling Card est enregistré au Musicland de Munich en 1976 et coproduit par Roger Glover, le bassiste de Deep Purple .

En 1977, Rory n'étant pas content de son nouvel album qu'il a enregistré à San Francisco, décide de ne pas sortir cette album qui aurait dû s'appeler Torch. L'album sonne trop studio et pas assez live pour Rory, et le clavier de Lou Martin lui pèse et prend trop de place, il ne se sent plus assez libre sur ces chansons. L'environnement de Rory a joué un rôle important dans l'annulation de l'album. De plus en plus connu il va souffrir de sa notoriété, il est nostalgique de ses premières tournées dans un van où le groupe s'occupait parfois lui-même de l'installation de son matériel. L’ambiance change au sein du groupe : Lou Martin et Rod De'ath, originaires du même groupe, partagent les chambres d'hôtels pendant les tournées, ce qui va les éloigner de Rory qui lui fait chambre avec Gerry McAvoid. Sans animosité Rory décide après l'annulation de l'album de se séparer de Lou Martin et Rod'ath : C'est la fin du quartet et le retour au trio, le clavier n'étant pas remplacé. Rory avait besoin de changement, de trouver une autre alchimie pour son groupe, le style des albums va changer et devenir plus "brut" en se rapprochant plus du style de l'époque. L'album annulé Torch est sortie en 2011 sous le nom Note from San Francisco, il contient un live enregistré à San Francisco et l'album studio qui comprend notamment cinq chansons qui seront présentes sur l’album suivant Photo-Finish réenregistré avec le nouveaux groupe alors sans clavier.

Après la fin du contrat qui lie Rory Gallagher avec Chrysalis, il crée son propre label Capo Records. Avoir son propre label donne à Rory une liberté artistique totale. Le premier album qu'il enregistre sur le label est Defender en 1987 qui tranche avec le dernier album Jinx sorti cinq ans plus tôt. Après le dernier album Fresh Evidence sorti en 1990, Gerry McAvoid décide de quitter le groupe l'année suivante pour pouvoir se consacrer à ses propres projets et faire évoluer sa carrière. Il est resté pendant vingt ans au service de Rory Gallagher et de ses différents groupes en restant dans l'ombre du guitariste. Rory et Gerry très bon amis ne se quittent pas fâchés. Le batteur Brendan O'Neil, qui suivait Rory depuis 10 ans, quitte également le groupe. Ils rejoignent Dennis Greaves pour reformer le groupe Nine Below Zero.

Pour les remplacer Rory choisit le batteur Richard Newman, le bassiste David Levy, et Jim Leverton au clavier suppléé par John Cooke qui a participé à l'album Defender. C'est le dernier groupe de Rory avec lequel il n'enregistrera aucun album.

Rory Gallagher continua sa carrière avec différents musiciens jusqu'à sa mort en 1995. Il sortit en tout 11 albums studio et 3 lives notamment  Blueprint et Tattoo en 1973, Irish Tour en 1974, Against the Grain en 1975 dont la pochette montre sa vieille Fender Stratocaster élimée, et Calling Card en 1976. De nombreuses compilations sont également sorties après sa mort.

Ses concerts lui firent rencontrer le succès jusqu'en Amérique, et en Europe continentale où il fut très populaire (en Allemagne notamment). Il est porté en idole dans son pays d'origine, l'Irlande, où il rassemble les fans, malgré le conflit.

Il fait son premier passage à l'Olympia (à la Taverne) le 30 mars 1971. Cet excellent concert a été filmé pour l'émission POP 2 présenté par Patrice Blanc-Francard. En 1972, il est élu « Meilleur musicien de l'année » par le magazine Melody Makers, et son album Live in Europe entre dans le « Top Ten » aussi bien en Grande-Bretagne qu'au niveau international.

À la suite du départ de Mick Taylor des Rolling Stones il est pressenti pour le remplacer, mais c’est finalement Ron Wood qui prend la place.

Il est mort au King's College Hospital à Londres le 14 juin 1995, des suites de complications après une transplantation du foie (due aux effets secondaires de certains calmants, lithium peut-être, dont la prise fut consécutive au stress induit par 200 concerts par an). Si l'opération fut un succès, son corps affaibli ne put endiguer la progression d'un virus contracté alors. Il avait 47 ans, n'avait pas d'enfant et n'était pas marié[4].

Évolution musicale[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Rory Gallagher a baigné toute son enfance dans la culture folklorique irlandaise. Il se passionne pour le blues, mais aussi pour le rock d'Eddie Cochran, d'Elvis Presley et de Chuck Berry. Quand Muddy Waters vint enregistrer en Angleterre et qu'on lui demanda avec qui il aimerait jouer il cita tout de suite Rory Gallagher.

Gallagher fut certainement un des plus grands guitaristes de son époque mais surtout un des plus originaux. Il avait en effet réussi à articuler ses chorus dans une rythmique sous-jacente, ce qui fait que lorsqu'il partait en solo on avait toujours l'impression qu'un guitariste rythmique jouait derrière lui. Cette technique terriblement exigeante fait que Gallagher n'a eu que très peu de successeurs, sauf peut-être Stevie Ray Vaughan, Angus Young d'AC/DC, ou Tommy Emmanuel, dans un autre style musical.

Gallagher fut un extraordinaire virtuose. Parti d'un rock-blues assez rustique dans Taste, il a su très tôt assimiler des influences diverses dans son jeu pour en faire un des plus complets du rock. De plus en plus hard dans les années 1980 (le cataclysmique live "Stage Struck"), il a toujours su garder une sensibilité très bluesy qui le démarque des autres guitar heroes.

À partir de Photo-Finish, en 1978, le son de Rory augmente systématiquement en volume et en puissance. Néanmoins, comme d'autres grands guitaristes des années 1970, il reviendra au blues dès 1987 sur l'album Defender, et surtout sur Fresh Evidence où l'on peut entendre des cuivres, de l'accordéon, de la mandoline et de la national-steel. Sur le disque posthume, Wheels Within Wheels, on peut même y retrouver du flamenco.

Éloges[modifier | modifier le code]

« L'homme qui m'a ramené au blues »

— Eric Clapton

« La mort de Rory m'a vraiment touché. Je l'ai apprise juste avant de monter sur scène, et elle a miné la soirée. Je ne peux pas dire que je l'ai bien connu, mais je me rappelle l'avoir rencontré une fois dans nos bureaux, et nous avons parlé une bonne heure. C'était un si gentil type et un grand guitariste[5]. »

— Jimmy Page

« Dans une interview de Jimi Hendrix , à la question : « Qu'est-ce que ça vous fait d'être le meilleur guitariste du monde ? », il répondit : « Je ne sais pas, demandez à Rory Gallagher. » [6]. »

— Jimi Hendrix

« Jouer sur scène à Los Angeles avec lui me fit l'un des plus grands frissons de ma vie[5]. »

— Slash

« Un bel homme et un incroyable guitariste. C'était un homme très sensible et un grand musicien[5]. »

— The Edge

Hommages[modifier | modifier le code]

  • À Ballyshannon, en Irlande (lieu de naissance de Rory Gallagher), un cinéma porte son nom, et un musée réunit des objets lui ayant appartenu et des textes sur sa vie.
  • À Dublin, dans le quartier de Temple Bar, une petite ruelle porte le nom de Rory Gallagher Corner avec, sous la plaque, une Fender accrochée.
  • À Cork, la bibliothèque municipale porte son nom. À Cork toujours, une place porte son nom sur laquelle se situe un petit mémorial en son honneur.
  • En France, une rue porte son nom, dans la commune de Ris-Orangis (Essonne), dans laquelle se trouve par ailleurs une salle de concert, Le Plan, dans laquelle il donna son dernier concert.
  • Jacques Stotzem sort en 2015 To Rory, un album acoustique en hommage à Gallagher.

Matériel souvent employé[modifier | modifier le code]

Guitare Fender Stratocaster série 1961 de Rory Gallagher.
  • Guitare Fender Stratocaster série 1961, toujours la même, très reconnaissable par l'usure avancée de son vernis « Sunburst ». Rory l'avait achetée pour 100£ à Cork, et en a amélioré les composants par la suite. À noter que le son unique de cette stratocaster est dû à la défectuosité d'un micro, usé par les ans, que Rory trouva tellement original qu'il n'y toucha plus. Elle est toujours en possession de son frère Donal. Un modèle de série s'inspirant de cette guitare est commercialisé par Fender depuis 2005.
  • Guitare Burns Bison speciale bottleneck (Marquée club juillet 1967)
  • Guitare Fender Telecaster de 1967 pour le jeu au bottleneck.
  • Amplificateur Vox AC30, à l'époque de Taste et pendant les années 1970, il l'abandonnera au profit d'amplificateur Marshall dans les années 1980 puis reviendra progressivement au Vox AC30 jusqu'à sa mort.
  • Amplificateur Marshall Jmp 2203
  • Amplificateur Fender Bassman tweed 1954
  • Trebble booster utilisé pratiquement en permanence dans le Canal normal du Vox AC30.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie solo[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations, albums post-mortem[modifier | modifier le code]

  • 1974 : In The Beginning
  • 1975 : Sinner... and Saint
  • 1976 : Take It Easy Baby
  • 1992 : Etched In Blue
  • 1995 : A Blue Day For The Blues
  • 1999 : BBC Sessions
  • 2003 : Wheels Within Wheels
  • 2005 : Big Guns: The Very Best of Rory Gallagher
  • 2006 : Live at Montreux
  • 2008 : The Essential
  • 2010 : The Beat Club Sessions
  • 2011 : Notes from San Francisco (1 cd live à San Francisco 1979, 1 cd studio de 1978)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Irish Tour '74
  • DVD Live At Rockpalast (regroupant 3 concerts donnés pour la télévision allemande)
  • Shadow Play (3 DVD) 5 concerts en Allemagne de 1976 à 1990
  • DVD Live at Cork Opera House
  • DVD Live at Montreux
  • 1994-Live au festival interceltique de Lorient

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Coghe Jean-Noël, Rory Gallagher, Castor Music,Paris, 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Riding Shotgun - Prologue: Can't believe it's True »
  2. magazine Rock'n Folk n° 564, août 2014
  3. Rory s'est produit par la suite en solo quatre fois dans le cadre de ce festival : 1975, 1977, 1979 et 1994
  4. Article de L'Humanité à ce sujet
  5. a, b et c UK Guitarist 265 / The Rory Gallagher Story, BBC Radio 2
  6. (en) https://www.facebook.com/bbcnews, « Rock star Rory Gallagher's guitar up for auction - BBC News », sur BBC News (consulté le 15 janvier 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]