Univers d'Aliens vs. Predator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain image illustrant la littérature pour la jeunesse
image illustrant la bande dessinée image illustrant le jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant un film américain, la littérature pour la jeunesse, la bande dessinée et le jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Aliens versus Predator est un ensemble de films, romans, bandes dessinées et de jeux vidéo mêlant des personnages de l’univers d'Alien à ceux de l’univers de Predator.

Présentation[modifier | modifier le code]

À l'origine, il y a deux films de science-fiction. Alien - Le huitième passager de Ridley Scott sort sur les écrans en 1979. Ce premier film pose les bases de l'univers : la créature appelée Xénomorphe, la compagnie Weyland-Yutani et des humains qui colonisent l'espace. Le deuxième film, Aliens le retour de James Cameron en 1986, développe cet univers : les marines coloniaux font leur apparition et le scénario permet d'en savoir un peu plus sur la compagnie et le mode de vie du Xénomorphe.

L'année suivante sort sur les écrans Predator. Dirigé par John McTiernan, l'histoire de ce film est contemporaine à sa sortie. Un commando d'élite est confronté, lors d'une mission dans la jungle, à une créature extraterrestre dont le passe-temps favori est la chasse d'autres formes de vie intelligente.

Deux ans plus tard, en 1989, Dark Horse Comics publie une bande dessinée qui met en scène les deux monstres de l'espace. D'autres rencontres des deux créatures sont ensuite réalisées avec des personnages aussi divers que Terminator, Superman, RoboCop ou Batman. L'idée se répercute de façon subtile dans le second film de Predator en 1990. Dans la scène finale du film, est visible un crâne de Xénomorphe dans la salle des trophées du vaisseau spatial des Predators.

En 2004 sort finalement sur les écrans le long métrage Alien vs. Predator de Paul W. S. Anderson qui réunit pour la première fois à l'écran les deux monstres. Une suite au film est ensuite produite en 2008 sous le titre Aliens vs. Predator: Requiem.

Plan de lecture[modifier | modifier le code]

Date Titre Réalisateur / Studio / Auteur Année
1730 Aliens versus Predator 2: Primal Hunt (prologue) Monolith Productions 2001
2004 Alien vs. Predator Paul W. S. Anderson 2004
2004 Aliens vs. Predator: Requiem Colin Strause, Greg Strause 2008
2230 Aliens versus Predator 2: Primal Hunt Monolith Productions 2001
2231 Aliens versus Predator 2 Monolith Productions 2001

Principaux événements[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

Charles Weyland découvre un signal étrange émanant d'une pyramide au cœur de l'Antarctique. Il constitue une équipe archéologique faite de scientifiques, spécialistes de la glace et de mercenaires. Charles Weyland est malade et veut marquer l'histoire par cette découverte. Il s'avère que ce signal est un piège des Predators qui cherchent du gibier pour les Facehuggers afin de commencer une nouvelle chasse à l'Alien. La chasse a failli mal tourner car la reine Alien manque de s'échapper. L'équipe est décimée par les « monstres » et les « chasseurs ». Weyland sera la dernière victime des Predators. Alexa Woods, dernière survivante humaine et le Predator survivant s'allient pour combattre les Aliens. La pyramide est détruite, les Aliens de ce temple également.

Le Predator, gravement blessé, est rapatrié à bord de son vaisseau mère qui attendait en orbite. Le Predator ayant en réalité été infecté par un Facehugger dans la pyramide, un Chestbuster éclot (c'est donc un Alien issu d'un Predator, le Predalien). Le Predalien se glisse dans un Chasseur Predator, petit vaisseau de chasse qui se sépare du vaisseau mère (cette scène n'est visible que dans la version non censurée de AVP: Requiem, c'est pourquoi le vaisseau paraît assez petit quand il s'écrase par rapport à sa taille d'origine vue dans AVP). Le Predalien met l'équipage du vaisseau en difficulté et celui-ci s'écrase près d'une petite bourgade américaine. Une multitude de Facehuggers issus d'un élevage contenu dans le vaisseau se répand dans la nature, générant une multitude d'Aliens aux environs de la ville puis en ville (par hôtes humains).

Sur sa planète d'origine, un Predator voit le journal de bord du vaisseau attaqué par le Predalien et décide de venir sur Terre afin d'en faire un trophée de chasse. Les Aliens étant trop nombreux et trop puissants, la Garde nationale des États-Unis décide d'atomiser la ville (incluant le Predator, le Predalien, et tous les Aliens). Peu de temps après, Yutani Corporation, spécialisée dans les technologies de pointe, se rapproche de Weyland Industries.

2230-2231[modifier | modifier le code]

Environ un demi-siècle après les événements de Aliens et Alien³, la Weyland-Yutani Corporation guidée par les informations trouvées dans le Derelict, découvre la planète LV-1201 infestée de xénomorphes ainsi que les restes d'une ancienne civilisation extraterrestre. Cette civilisation a notamment laissé sur place un temple dans lequel un artefact permet de contrôler les Aliens mais une série d'incidents met rapidement en péril la nouvelle colonie qui est finalement détruite. Par la suite, la compagnie Weyland-Yutani fait faillite et est rachetée par une société concurrente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]