Chronologies des séries Alien et Predator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sagas Alien et Predator reprennent les œuvres des séries de films des franchises Alien et Predator qui se déroulent dans le même univers de fiction.

Présentation[modifier | modifier le code]

À l'origine, il y a deux films de sciences fiction. Alien - Le huitième passager de Ridley Scott sort sur les écrans en 1979. Ce premier film pose les bases de l'univers : la créature appelée Xénomorphe, la compagnie Weyland-Yutani et des humains qui colonisent l'espace dans un contexte plutôt réaliste. Le deuxième film, Aliens le retour de James Cameron en 1986, développe cet univers : les marines coloniaux font leur apparition et le scénario permet d'en savoir un peu plus sur la Compagnie et le mode de vie du Xénomorphe.

L'année suivante sort sur les écrans Predator. Dirigé par John McTiernan, l'histoire de ce film est contemporaine à sa sortie. Des humains, un commando d'élite pour être exact, sont confrontés, lors d'une mission dans la jungle, à une créature extraterrestre dont le passe-temps favori est la chasse.

Deux ans plus tard, en 1989, Dark Horse Comics publie une bande dessinée qui mettra en scène les deux monstres de l'espace. Ce premier cross-over de l'éditeur (d'autres suivront avec des personnages aussi divers que Terminator, Superman, RoboCop ou Batman) a un succès retentissant, à tel point que l'idée se répercute de façon subtile dans le second film de Predator qui, lui, anticipe de sept ans : Predator 2. Dans la scène finale du film, on voit en effet un crâne de Xénomorphe dans la salle des trophées du vaisseau spatial des Predators.

C'est en 2003, que les deux créatures se retrouveront confrontées dans le même film, un court métrage de Sandy Collora nommé Batman: Dead End. Ce fan-film largement diffusé sur le net voit s'affronter Batman, le Joker, des Aliens et une horde de Predators. L'année suivante sort enfin sur les écrans le long métrage Alien vs. Predator de Paul W. S. Anderson. Ce film est considéré comme une adaptation du jeu vidéo Aliens versus Predator sorti en 1999. Ils apparaissent aussi en 2006 dans I.M.P.S - The Relentless : Chapter 1, un film fait par des fans de la série Star Wars.

Plan de lecture[modifier | modifier le code]

Date Titre Réalisateur/Studio/Auteur Année
0000 Prometheus (prologue) Ridley Scott 2012
1730 Aliens versus Predator 2: Primal Hunt (prologue) Monolith Productions 2001
1987 Predator John McTiernan 1987
1997 Predator 2 Stephen Hopkins 1990
2004 Alien vs. Predator Paul W. S. Anderson 2004
2004 Aliens vs. Predator: Requiem Colin Strause, Greg Strause 2008
2010 Predators Nimród Antal 2010
2093 Prometheus Ridley Scott 2012
2117 Predator, Minuit à jamais (roman) John Shirley 2007
2117 Predator, Valeurs familiales (roman) Michael Jan Friedman 2009
2122 Alien Ridley Scott 1979
2179 Aliens, le retour James Cameron 1986
2179 Aliens: Colonial Marines Gearbox Software 2013
2179 Alien³ David Fincher 1992
2189[NB 1] Aliens versus Predator (Campagne du Marine) Rebellion 2000 AD 1999
2230 Aliens versus Predator 2: Primal Hunt Monolith Productions 2001
2231 Aliens versus Predator 2 Monolith Productions 2001
2381 Alien, la résurrection Jean-Pierre Jeunet 1997
2381 Aliens, Péché originel (roman) Michael Jan Friedman 2007
2381 Aliens, Guerre génétique (roman) Diane Carey 2007
2381 Aliens, Poudrière (roman) Diane Carey 2008
2381 Alien, No exit (roman) Brian Evenson 2011

Dates indéterminées[modifier | modifier le code]

  • Comics
Articles détaillés : Aliens et Predator.
  • Roman
    • 1999 : Aliens : La ruche terrestre de Steve Perry. Il se situerait juste après le film Aliens, le retour, mais a dû être réédité en changeant notamment les noms à la suite du film Alien 3, qui l'invalidait. Il ne respecte malgré tout pas la chronologie de la série, car on y raconte l'apocalypse terrestre à la suite de l'arrivée des Aliens apportés par l'armée, et l'abandon de la planète Terre. De fait, les suites de ce livre n'ont pas été traduites en français.

Ligne du temps[modifier | modifier le code]

Dates indéterminées[modifier | modifier le code]

Les Pilotes (aussi appelés "ingénieurs", "Space jockeys" ou tout simplement "Jockeys"), race très ancienne et implantée dans de nombreux mondes de la galaxie, créent les Aliens[1]. Un Pilote arrive sur Terre et utilise le liquide noir (une arme biochimique créée par les Pilotes) pour déconstruire son ADN et créer les humains. Sur LV-223, les Pilotes n'arrivent pas à contrôler les Aliens qui les forcent à fuir et en infectent plusieurs qui mourront le thorax perforé[2]. Un de leur vaisseau s'écrase sur LV-426 quand le Pilote meurt en donnant naissance à un Alien. Des nids d'Aliens disséminés seront trouvés sur certains de ces mondes[3]. Mais, avant les humains, des Predators finissent par en trouver, et commencent un élevage d'Aliens afin d'obtenir des reines. Cela leur permet de construire les aires de chasse et de les alimenter en Aliens, pour les rites de passage des jeunes Predators.

-3000[modifier | modifier le code]

Une civilisation ancienne située en Antarctique vénère comme des dieux les Predators. Ils ont construit une pyramide sous leur direction. Cette pyramide est en réalité une prison pour une reine Alien. Les humains s'offrent en sacrifice dans cette pyramide, permettant aux Predators de chasser des Aliens. C'est un rite de passage pour les jeunes Predators.

-2000[modifier | modifier le code]

Une chasse tourne mal. Les jeunes Predators n'ont pas réussi à tenir tête aux Aliens qui finissent par s'échapper de la pyramide. Ils se reproduisent par centaines. Le dernier Predator n'a pas d'autre choix que de s'autodétruire en provoquant une explosion qui mettra fin à cette infection et par delà même à la civilisation. Les survivants se dispersent et fondent ainsi plusieurs grandes cultures terrestres antiques.

1715[modifier | modifier le code]

Les Predators sont déjà coutumiers de la chasse à l'homme sur Terre, en plus de la chasse à l'Alien dans leurs temples. Un Predator affronte un pirate : le capitaine Raphaël Adolini. Ce dernier, alors qu'il se battait en duel avec le Predator, est mortellement touché par une balle qu'un membre de son équipage a tirée. Sur le point de mourir, Adolini fait don de son pistolet au Predator[4]. Ce dernier inhumera Adolini avec une arme de son propre arsenal.

1730[modifier | modifier le code]

Les Predators découvrent la planète LV-1201, où les space jockeys ont implanté des Aliens. Les Predators y découvrent une pyramide et un artefact qui contrôle les Aliens ; ils décident donc de s'établir sur la planète pour étudier l'objet. Mais huit mois plus tard, les Aliens échappent à leur contrôle et l'un d'eux est infecté.

1904[modifier | modifier le code]

Les occupants d'une station de pêcheur de baleine située en Antarctique disparaissent mystérieusement : ils ont été pris à partie dans une chasse des Aliens par les Predators.

1973[modifier | modifier le code]

Charles Bishop Weyland crée Weyland Industries, société de télécommunications.

1987[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Predator.

Une équipe des forces spéciales américaines se retrouve confrontée à un Predator lors d'une mission de sauvetage au Guatemala. Le major Alan « Dutch » Schaefer est le seul rescapé de cette équipe.

1997[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Predator 2.

Canicule et guerre des gangs font rage à Los Angeles. Le lieutenant Mike Harrigan constate que des crimes rituels sont perpétrés sur des membres de gangs. Il finira par découvrir que l'auteur de ces crimes est un Predator qu'il devra affronter et dont il viendra à bout. En récompense de sa victoire, Harrigan se voit offrir un pistolet à silex datant de 1715 par un autre Predator. Ce dernier n'est autre que celui ayant affronté Raphaël Adolini en 1715.

2004[modifier | modifier le code]

Charles Weyland découvre un signal étrange émanant d'une pyramide au cœur de l'Antarctique. Il constitue une équipe archéologique faite de scientifiques, spécialistes de la glace et de mercenaires. Charles Weyland est malade et veut marquer l'histoire par cette découverte. Il s'avère que ce signal est un piège des Predators qui cherchent du gibier pour les Facehuggers afin de commencer une nouvelle chasse à l'Alien. La chasse a failli mal tourner car la reine Alien manque de s'échapper. L'équipe est décimée par les « monstres » et les « chasseurs ». Weyland sera la dernière victime des Predators. Alexa Woods, dernière survivante humaine et le Predator survivant s'allient pour combattre les Aliens. La pyramide est détruite, les Aliens de ce temple également.

Le Predator, gravement blessé, est rapatrié à bord de son vaisseau mère qui attendait en orbite. Le Predator ayant en réalité été infecté par un Facehugger dans la pyramide, un Chestbuster éclot (c'est donc un Alien issu d'un Predator, le Predalien). Le Predalien se glisse dans un Chasseur Predator, petit vaisseau de chasse qui se sépare du vaisseau mère (cette scène n'est visible que dans la version non censurée de AVP: Requiem, c'est pourquoi le vaisseau paraît assez petit quand il s'écrase par rapport à sa taille d'origine vue dans AVP). Le Predalien met l'équipage du vaisseau en difficulté et celui-ci s'écrase près d'une petite bourgade américaine. Une multitude de Facehuggers issus d'un élevage contenu dans le vaisseau se répand dans la nature, générant une multitude d'Aliens aux environs de la ville puis en ville (par hôtes humains).

Sur sa planète d'origine, un Predator voit le journal de bord du vaisseau attaqué par le Predalien et décide de venir sur Terre afin d'en faire un trophée de chasse. Les Aliens étant trop nombreux et trop puissants, le gouvernement décide d'atomiser la ville (incluant le Predator, le Predalien, et tous les Aliens).

Peu de temps après, la société Yutani spécialisée dans les communications de pointe se rapproche de la société Weyland

2010[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Predators.

Un petit groupe de militaires, mercenaires et tueurs parmi les plus dangereux de la Terre, se retrouvent prisonniers sur une planète extraterrestre inconnue pour découvrir qu'ils sont les proies d'une chasse rituelle organisée par une classe de jusque-là inconnue ( Bad Bloods). A l'issue d'une chasse fertile en rebondissements et en découvertes (révélant notamment que ces créatures chassent de manière continue en traquant parfois même leurs propres congénères, ce qui explique leur nom), seuls un mercenaire et une sniper survivront après avoir tué les trois Predators organisateur de cette chasse.

2012[modifier | modifier le code]

Peter Weyland crée la Weyland Corporation.

2050[modifier | modifier le code]

Les humains commencent à coloniser l'espace. La Weyland Corporation devient très active dans ce domaine.

2092[modifier | modifier le code]

Naissance d'Ellen Ripley à Olympia sur la Lune.

2093[modifier | modifier le code]

Arrivée du Prometheus sur LV-223. Seul un message radio provenant du Pr Shaw parvient à la Terre, où elle annonce la perte du Prometheus et de son équipage.

2111[modifier | modifier le code]

Naissance d'Amanda « Amy » Ripley, fille d'Ellen L. Ripley

2122[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alien.

Lors de son trajet de retour entre Thedus et la Terre, un vaisseau remorqueur transportant une cargaison de minerais, le Nostromo, est dévié de sa trajectoire par l'ordinateur de bord, qui a reçu un signal d'alerte émis depuis le planétoïde LV-426. Les sept membres de l'équipage sont réveillés afin de découvrir ce qui est à la source de cette émission. Ils découvrent sur place l'épave d'un vaisseau extraterrestre inconnu et l'officier Kane est incubé par un Facehugger. Kane mourra quelques heures plus tard lors de l'éclosion de l'Alien ( sous sa forme d'un Chestburster).

Alors que l'équipage tente de traquer la créature née de Kane, les astronautes découvrent qu'ils ont désormais affaire à une créature immense et extrèmement agressive, qui les élimine inexorablement les uns après les autres. L'officier Ripley découvre également que la Weyland-Yutani, compagnie propriétaire du Nostromo avait prémédité l'arrêt du Nostromo sur LV-426 et qu'elle avait anticipé la découverte d'une créaturen prometteuse pour les besoins de la défense. Au bout de quelques heures, Ripley est la seule survivante du Nostromo, et n'a d'autre choix que de détruire le vaisseau avant de s'enfuir à bord de la navette de secours. Elle parvient également à tuer la créature qui s'était glissée avec elle dans le vaisseau, avant de se placer en hyper-sommeil.

2157[modifier | modifier le code]

LV-426 est colonisée par des colons de la Weyland-Yutani Corporation. La terraformation se poursuit pendant plus de 20 ans avec pour centre, Hadley's Hope. Faute d'informations de la part du Nostromo, aucun signe de vie extraterrestre n'est repéré, et la colonie se développe sans incidents.

2175[modifier | modifier le code]

Weyland-Yutani ferme le centre de détention Fury 161 de la planète minière Fiorina 16. Une poignée de prisonniers demande à rester sur la planète sous la direction d'un agent de la Weyland Corporation.

2177[modifier | modifier le code]

Mort d'Amanda « Amy » Ripley, fille d'Ellen L. Ripley à l'âge de 66 ans, sans enfant.

2179[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Aliens, le retour et Alien 3.

La navette de secours Narcissus est retrouvée, et Ripley est réveillée 57 ans après avoir échappé à l'Alien. Elle devra comparaître devant une commission pour justifier la destruction du Nostromo. Elle apprend du coup la colonisation de la planète sur laquelle elle a découvert le Facehugger, et fait part des dangers que court la colonie. Les responsables de la compagnie ignorent ses allégations, et lui retirent sa licence de vol.

Trois mois plus tard, une famille de colons découvrent un vaisseau étrange sur LV426, et l'infestation commence lorsque le père de famille qui n'est autre que le père de Newt, est attaqué par un Facehugger puis ramené à Hadley's Hope.

Le mois suivant, un bataillon de marines coloniaux est affrété pour le sauvetage de la colonie qui ne répond plus. Ripley accepte de faire partie du voyage en tant que consultante, et embarque avec les marines sur l'USS Sulaco.

La mission ne se passe pas comme prévu. Ripley devra prendre part à la bataille et combattre de nombreux Aliens ainsi que leur reine. Burke, l'avocat et représentant de la compagnie Weyland-Yutani, a reçu l'ordre de ramener un Alien sur Terre, mais Ripley fera tout pour l'en empêcher. La station Hadley's Hope est finalement détruite et Ripley parvient à retourner à bord du Sulaco en compagnie de Newt (l'enfant survivant d'Hadley's Hope), du caporal Hicks ( survivant des marines) et de Bishop (androïde à l'effigie de Charles Bishop Weyland et attaché scientifique de la mission). Elle y retrouve la reine Alien qui s'est accrochée à la navette de transport, et parvient à l'éjecter dans l'espace après un combat dantesque.

Son répit est de courte durée, car peu de temps après le décollage du Sulaco, un oeuf placé là par une personne inconnue ( la Reine Alien ? Bishop ? ) éclot et donne naissance à un superfacehugger capable d'infecter deux proies, mais surtout, de donner naissance à une nouvelle Reine alien.

Le Sulaco est rapidement endommagé par un incendie déclenché par l'Alien, et les survivants sont évacués dans une capsule EEV qui vient s'abimer sur la planète minière Fiorina 16, à proximité du centre Fury 161.

Ripley est à nouveau la seule survivante de son équipage, et le Superfacehugger qui s'était glissé dans l'EEV infeste un chien (ou un bœuf selon la version) donnant naissance à un Alien plus rapide et plus agile que ceux rencontrés jusqu'à présent. Ripley, elle aussi infestée (par une Reine) découvre que la Compagnie cherche à s'approprier l'embryon qu'elle porte, et dans une course contre la montre, parvient à éliminer le "Dogalien" avec l'aide des prisonniers du centre, avant de suicider pour emporter avec elle le dernier alien répertorié par la compagnie.

Bishop 2, second androïde à l'image de Charles Bishop Weyland (quoique son sang soit rouge), n'a pas pu empêcher le suicide de Ripley mais récolte néanmoins son sang. La prison est définitivement fermée et Morse, le seul survivant, commence à rédiger ses mémoires pour raconter ce qui lui est arrivé.

2230-2231[modifier | modifier le code]

Environ un demi-siècle après les évènements de Aliens et Alien³, laWeyland-Yutani Corporation guidée par les informations trouvées dans le Derelict, découvre la planète LV-1201 infestée de xénomorphes ainsi que les restes d'une ancienne civilisation extraterrestre.

Cette civilisation a notamment laissé sur place un temple dans lequel un artefact permet de contrôler les Aliens mais une série d'incidents met rapidement en péril la nouvelle colonie qui est finalement détruite.

Par la suite, la compagnie Weyland-Yutani fait faillite, et est rachetée par une société concurrente.

2350[modifier | modifier le code]

À la suite du déclin de l'industrie des androïdes, une nouvelle génération d'êtres artificiels est créée : les Autons, des êtres artificiels créés par des êtres artificiels, les Synthétiques. Ils se rebellent mais sont massacrés. Une poignée survivra. Comme Call par exemple dans le quatrième film.

2371[modifier | modifier le code]

Des fonds sont débloqués pour entreprendre le clonage d'Ellen Ripley à partir de l'échantillon de sang récolté par Bishop 2. Ce programme doit servir à récupérer la reine Alien qui était en elle au moment de sa mort sur Fiorina 16.

2379[modifier | modifier le code]

Création du premier clone (raté) de Ripley.

2381[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alien, la résurrection.

Le huitième clone de Ripley est une réussite. Les chirurgiens arrivent à extraire l'embryon Alien de son organisme. Ripley 8 a des facultés surhumaines, héritées de l'Alien. Un vaisseau pirate, le Betty, débarque sur l'USM Auriga pour y livrer une marchandise humaine qui servira à l'incubation pour la création, et l'étude des Aliens nés de la Reine.

Mais tout tourne mal. Les Aliens s'échappent, et les pirates du Betty doivent faire alliance avec le clone de Ripley ainsi que quelques survivants de l'Auriga pour combattre la nouvelle menace extra-terrestre. L'Auriga étant programmé pour retourner sur Terre, les survivants doivent trouver un moyen de le détruire avant qu'une infestation inévitable ne commence. Suite aux manipulations génétiques du clone de Ripley, la reine Alien arrête de pondre et accouche d'un hybride mi-Alien, mi-Humain. L'Auriga est finalement détruit et la lignée des Aliens issus de LV-426 est éradiquée. Le Betty se pose en catastrophe sur Terre, plus de nouvelles de son équipe, ni du clone de Ripley.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Campagne du Marine se passe 10 ans après Aliens, le retour soit en 2189 (malgré l'erreur faite dans le briefing qui dit que la campagne se situe en 2145 soit 34 ans avant Aliens, le retour)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse soutenue dans Aliens vs. Predator 2 au sujet du lien entre Pilotes (Space jockeys) et Aliens, et dans Prometheus qui marque le lien entre Pilotes et humains
  2. Les hologrammes et l'amoncellement de cadavres dans Prometheus
  3. Cf. jeu Aliens vs. Predator 2 : présence d'une ruche naturelle et d'une ruche artificielle
  4. Cf. le pistolet à silex offert au héros humain vainqueur à la fin de Predator 2, son origine est expliquée dans un comic

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]