Chenpi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chenpi
Image illustrative de l'article Chenpi
Chenpi du Xinhui.

Lieu d’origine Chine
Date dynastie Song
Utilisation alimentation humaine, médecine traditionnelle chinoise
Type de produit pelure de mandarine

Le chenpi (chinois simplifié : 陈皮 ; pinyin : chénpí), aussi appelé couramment jupi (chinois : 橘皮 ; pinyin : júpí ; littéralement : « peau d'orange »)[1], est une pelure de mandarine utilisée comme condiment traditionnel dans la cuisine chinoise et la médecine traditionnelle. Il est mis à vieillir, stocké à l'abri de l'humidité. En bouche, il a un goût légèrement sucré avant de devenir âcre et l'arrière-goût est amer.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition de collecter les pelures d'agrumes remonte à la dynastie Song et dure depuis 700 ans. Le chenpi était très populaire jusqu'aux dynasties Ming et Qing. Il était transporté par navire jusqu'aux provinces étrangères par des marchands du Xinhui dans la province du Guangdong. À cause de ses propriétés médicinales, Ye Gui (1667-1746), un célèbre médecin durant la dynastie Qing, le prescrivait dans un traitement appelé « décoction aux deux remèdes anciens » (二陈汤, èr chén tāng). Le commerce du chenpi a apporté la prospérité aux paysans du Xinhui ainsi qu'aux personnes s'occupant de la transformation et de la logistique de cette chaîne de production alimentaire. Toutefois, il y a eu un déclin dans le marché au cours des années 1990 mais depuis décembre 2002, avec le soutien du Bureau de l'Agriculture du Xinhui et de la Fédération du Commerce, les producteurs ont participé à la création d'une association industrielle du chenpi. Le chenpi a regagné en popularité depuis.

Production[modifier | modifier le code]

Pelures de mandarine séchées par le Soleil

Le chenpi du Xinhui est renommé pour sa méthode de production particulière. L'accent est mis sur la méthode d'épluchage et de stockage. Il est aussi possible de reproduire ces techniques chez soi[2].

Les mandarines sont lavées puis soigneusement épluchées de sorte que le jus du fruit ne détériore pas la qualité des pelures. Elles sont ensuite mises à séchées au soleil. Puis, elles sont stockées dans un endroit sec et frais ou à l'abri de l'air et remises à séchées régulièrement. Après plusieurs années de vieillissement, la pelure se change en chenpi.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Pelure de mandarine séchée.

Les pelures entières d'agrumes sont disponibles sur la plupart des herboristeries et les boutiques de produits de spécialité. Certains magasins vendent aussi de la poudre de pelure ou des capsules[3].

À partir de l'année 2010, les aires résidentielles et commerciales se sont développées en Chine. De nombreuses terres agricoles, en particulier celles du Xinhui, se sont rétrécies ce qui affecte le commerce des agrumes du Xinhui et l'approvisionnement en chenpi. C'est l'un des facteurs majeurs à la hausse de son prix[4].

Le prix du chenpi croit avec son âge. D'après les données de la fin de l'année 2014, le chenpi du Xinhui d'un an coûte environ 140 dollars hongkongais par kilogramme et environ 600 à 800 dollars hongkongais pour du chenpi vieux de 10 ans. Le chenpi stocké pendant plus de 20 ans peut atteindre presque 24 000 yuan par kilogramme. Du chenpi de 65 ans coûte même jusqu'à 23 000 yuan par tael ((zh)両). Le prix de gros du chenpi atteint 40 à 70 dollars hongkongais par livre*[5],[6].

Le chenpi de grande taille avec une peau rouge foncée, un intérieur blanc, avec beaucoup d'huile essentielle dans sa chair et une fragrance lourde et âcre est de la meilleure qualité[7].

En général, un chenpi vieilli est de plus haute qualité. C'est aussi la raison pour laquelle il est appelé chenpi, ce qui signifie littéralement « vieille pelure ». Puisque les produits de Xinhui sont de meilleure qualité grâce à un bon approvisionnement en agrumes, ils sont souvent appelés xinhui chenpi (新会陈皮, xīnhuì chénpí) ou guang chenpi (广陈皮, guǎng chénpí). Il est normalement émincé avant d'être servi et présenté dans sa forme brute[8].

Composition chimique[modifier | modifier le code]

Le chenpi contient des huiles volatiles, de la nobilétine, de l'hespéridine, de la néohespéridine, de la tangéritine, de la citromitine, de la synéphrine, du carotène, de la cryptoxanthine, de l'inositol, de la vitamine B1 et de la vitamine C[9]. L'herbologie traditionnelle chinoise emploie des extraits alcooliques de diverses pelures du genre Citrus pour améliorer la santé, notamment celles de la mandarine (Citrus reticulata ‘Blanco’) et de l'orange amère (Citrus aurantium).

Utilisation[modifier | modifier le code]

En cuisine[modifier | modifier le code]

Abalones à la vapeur garnies de pelures de mandarine.

Après avoir mis le chenpi à tremper dans de l'eau froide jusqu'à ce qu'il ramollisse, les pelures sont légèrement brossées. Elles ne devraient pas baigner dans l'eau pendant plus d'une demi-heure pour éviter qu'elles ne perdent leur saveur.

Le chenpi est parfois employé dans certains tong sui, notamment dans la soupe de haricots rouge ou celle de haricot mungo. Il est utilisé pour préparer le poulet croustillant à l'orange du Hunan[10]. Il sert aussi à garnir des gâteaux de lune ou parfumer du vin. Boire une infusion de chenpi serait aussi bénéfique pour les maux de gorge. Puisque ilaide pour les problèmes d'appétit et de digestion, il existe des plats célèbres telles que le porridge de chenpi (陈皮粥, chénpí zhōu), le canard au chenpi (陈皮鸭, chénpí yā) et le pigeon au chenpi (陈皮鸽松, chénpí gēsōng)[11].

En médecine traditionnelle chinoise[modifier | modifier le code]

Le chenpi est un ingrédient courant de la médecine traditionnelle chinoise. Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est qualifié de « chaud ». Les pelures séchées de fruits sont utilisées pour réguler le qi, fortifier la rate, éliminer l'humidité et aussi traiter les problèmes de distension abdominale, améliorer la digestion et réduire les glaires[12]. Elle résoudrait les problèmes digestifs en éliminant les gaz intestinaux et en soulageant les ballonnements. Le chenpi pourrait aussi améliorer les problèmes de douleur, d'appétit, de vomissements et de hoquet. Ses extraits alcooliques soulageraient les expectorations abondantes[9].

D'après des études pharmacologiques, le chenpi a des propriétés bioactives qui empêchent les contractions des muscles lisses de l'appareil gastro-intestinal, les ulcères gastriques et les sécrétions d'acide gastrique. Il a un effet stimulant sur le muscle cardiaque et augmente la circulation dans les artères coronaires. De plus, il a un effet anti-allergique et des anti-bactériens.

Il y a un médicament célèbre préparé à partir de chenpi et appelé « vésicule biliaire de serpent et poudre de pelure de mandarine » (蛇胆陈皮, shédǎn chénpí). Une de ses fonctions est de traiter les « vents-chauds » qui affectent les poumons humains, qui peuvent causer fièvre, toux, expectoration de glaires et des difficultés à respirer. La poudre pourrait aussi traiter les séquelles de « déséquilibre » du cœur[13].

  • Précautions d'utilisation

Lorsque le chenpi est utilisé avec des caroténoïdes, la toxicité subaiguë orale grimpe. Les aliments riches en carotène comprennent les patates douces cuites, les carottes cuites, les légumes verts foncés cuits (par exemple, les épinards), etc[14]. Il devrait être utilisé avec précaution sur les patients souffrant de vomissements de sang. Une utilisation prolongé à haute dose peut finir par abîmer le qi[15].

La médecine chinoise traditionnelle recommande la prudence lorsque le chenpi est utilisé malgré des « symptômes rouges » tels qu'une langue rouge ou une rougeur du visage. De plus, les femmes enceintes et toutes celles qui connaissent des problèmes menstruels devrait l'utiliser avec précaution. De petites doses peuvent conduire à une inhibition des contractions de l'utérus alors que de fortes doses causeraient leur stimulation[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Phyllis A. Balch, Prescription for Herbal Healing, Penguin (p. 47), (ISBN 9780895298690, lire en ligne)
  2. « 新會廣陳皮網 陳皮 新會陳皮 新會特產 陳皮網 新會柑 新會皮 柑皮 陳皮文化 茶枝柑廣陳皮產地 陳皮原料 陳皮食療 陳皮功效 中藥陳皮 廣東特產 », sur www.xhgcp.com (consulté le 24 mars 2016)
  3. « Citrus peel (chen pi) », sur www.acupuncturetoday.com (consulté le 24 mars 2016)
  4. « 陳皮有價有市 愈老愈值錢 - 東方日報 », sur orientaldaily.on.cc (consulté le 24 mars 2016)
  5. Sharon Lee, « Herb: Dried Tangerine Peel », sur www.chinesesouppot.com (consulté le 24 mars 2016)
  6. « 吳煒龍: 陳皮的價值 », sur 信報 (consulté le 24 mars 2016)
  7. « Chen Pi - TCM Wiki », sur old.tcmwiki.com (consulté le 24 mars 2016)
  8. « Citrus Peel (Chen Pi) », sur www.chineseherbshealing.com (consulté le 24 mars 2016)
  9. a et b (en) Xu Li, Chinese Materia Medica: Combinations and Applications, Elsevier Health Sciences (p. 272-273), (ISBN 1901149021, lire en ligne)
  10. Eileen Yin-Fei Lo, The Chinese Kitchen, New York, New York, 1st, (ISBN 0-688-15826-9), « Poultry and Other Fowl », p. 314
  11. (en) Yanze Liu, Zhimin Wang et Junzeng Zhang, Dietary Chinese Herbs: Chemistry, Pharmacology and Clinical Evidence, Springer Science & Business Media (p. 335-337), (ISBN 9783211994481, lire en ligne)
  12. Yeung.
  13. (en) Chun-Han Zhu, Clinical Handbook of Chinese Prepared Medicines, Paradigm Publications (p.80), (ISBN 9780912111438, lire en ligne)
  14. (en) Yanze Liu, Zhimin Wang et Junzeng Zhang, Dietary Chinese Herbs: Chemistry, Pharmacology and Clinical Evidence, Springer Science & Business Media (p.335-337), (ISBN 9783211994481, lire en ligne)
  15. (en) Eric Brand et Nigel Wiseman, 间明中药学, Paradigm Publications (p.225),‎ (ISBN 9780912111827, lire en ligne)
  16. (en) Phyllis A. Balch, Prescription for Herbal Healing, Penguin (p.47), (ISBN 9780895298690, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :