Chaussée de la Muette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
16e arrt
Chaussée de la Muette
image illustrative de l’article Chaussée de la Muette
Le début de la rue.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Muette
Début 65, rue de Boulainvilliers et 102, avenue Paul-Doumer
Fin Avenue Ingres et avenue Prudhon
Morphologie
Longueur 340 m
Largeur 20 m
Géocodification
Ville de Paris 6571
DGI 6631

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Chaussée de la Muette
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La chaussée de la Muette est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle prolonge la rue de Passy jusqu'au jardin du Ranelagh. Elle commence au croisement de la rue de Boulainvilliers et de l'avenue Paul-Doumer pour se terminer à l'angle des avenues Ingres et Prudhon.

Elle est desservie par la ligne (9)), à la station La Muette, ainsi que par les lignes de bus RATP 22 52.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle doit son nom à la proximité du château de la Muette[1] situé légèrement au nord de celle-ci. L'origine du nom vient de cette proximité, le nom de « muettes » étant attribué aux maisons servant à conserver les mues de cerfs et à remiser les oiseaux de fauconnerie pendant toute cette période de mue.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue faisait partie des voies de la commune de Passy et fut rattachée à Paris lors de son classement en 1863.

La chaussée se situe dans le prolongement de la rue de Passy dont elle était séparée par une grille. Jusqu'au transfert de ladite grille jusqu'à la station de Passy du chemin de fer d'Auteuil, la rue était située hors de Paris. À la suite de la suppression en 1860 de cette grille, l'aménagement de la chaussée de la Muette fut fini. En 1865, sa portion située juste avant la porte de la Muette fut amputée pour donner naissance aux avenues Raphaël et Prudhon[1].

La chaussée de la Muette est traversée par deux voies ferrées désormais désaffectées qui faisaient partie de la Petite Ceinture (ligne d'Auteuil) et qui permettaient de rejoindre la gare Saint-Lazare[1].

Dans la première partie du XXe siècle, un kiosque se trouvait sur le terre-plein central de la chaussée.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, septième édition, 1963, tome 2, « Chaussée de la Muette » (« L-Z »), p. 169.
  2. Besniée-Delahaye (dir.), « Les nouvelles constructions », La Réforme du bâtiment, 6 avril 1899, disponible sur Gallica.
  3. Raymonde Bonnefous (collab.), Guide littéraire de la France, Hachette, coll. « Bibliothèque des Guides bleus », 1964.
  4. Guide vert Michelin, Michelin, 2010 (ISBN 2067146653 et 9782067146655).