Rue de Passy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e arrt
Rue de Passy
Image illustrative de l’article Rue de Passy
Rue de Passy vue de la place de Costa-Rica.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Muette
Morphologie
Longueur 700 m
Largeur 20 m
Historique
Dénomination 1867
Ancien nom Grande rue de Passy
Route départementale no 2
Géocodification
Ville de Paris 7015
DGI 7087

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Passy
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de Passy se situe dans le 16e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle mène de la chaussée de la Muette (près du jardin du Ranelagh) à la place de Costa-Rica (près du palais de Chaillot).

Elle est desservie par la ligne (6), à la station Passy et par la ligne (9), à la station La Muette.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte ce nom car c'était la rue principale de l'ancienne commune de Passy.

Historique[modifier | modifier le code]

Précédemment appelée « grande rue de Passy », cette voie de l'ancienne commune de Passy est annexée à la voirie de Paris par un décret du 23 mai 1863 comme partie de la « route départementale no 2[1] ».

Elle prend sa dénomination actuelle par un arrêté 26 février 1867[2].

La vieille rue de Passy prend, quant à elle, à cette même époque, le nom de « rue Raynouard ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Longue de 700 mètres, c'est une rue très commerçante où se trouve le seul cinéma de l'arrondissement (en 2010)[Passage à actualiser]. On y trouve aussi une grande galerie commerçante : Passy Plaza.

  • No 13 : ici habitait le photographe Séraphin-Médéric Mieusement.
    • No 18 : cinéma Majestic Passy (anciennement Royal Passy, puis quelques temps Broadway, est devenu un commerce avant de redevenir un cinéma).
  • No 67 : mairie de la commune de Passy entre 1836 et les années 1870[4].
  • No 80 : Magasin Franck et fils. Il s'agit d'une boutique de prêt-à-porter féminin fondée en 1897 par une Lorraine, Emma Franck (dont la petite-cousine, davantage fortunée, créa les Galeries Lafayette). Le magasin s'appelle à l'origine Les Galeries parisiennes et ne compte qu'une petite boutique avec, au fond d'une cour, un atelier qui réalise en moins de 24 heures les commandes faites par les clients. Rencontrant le succès — Emma Franck invente les quinzaines promotionnelles puis les soldes en un jour —, la boutique s'agrandit et devient une institution du quartier. À son terme, elle couvre une surface de 2 700 m2 et possède également des départements mode homme et arts de la table. L'entreprise familiale, que dirigeait alors Michel Franck, est vendue en 1994 au Bon Marché, bien que Franck et fils poursuive ses activités de vente de vêtements[5]. La boutique ferme ses portes le 2 juillet 2016 et est remplacée par une annexe de la Grande Épicerie du Bon Marché[6] depuis fin 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rue de Passy », www.v2asp.paris.fr.
  2. Géraldine Texier-Rideau et Michäel Darin (dir.), Eric Alonzo (collab.), Places de Paris, XIXe-XXe, préface de Bertrand Delanoë, Action artistique de la ville de Paris, coll. « Paris et son patrimoine », 2003, 275 p.
  3. Catalogue de la 27e Exposition d'Amiens de 1885, organisée par la Société des Amis des arts de la Somme, p. 12.
  4. « Mairie du 16e arrondissement » (consulté le 19 avril 2017).
  5. Ariane Bavelier, « Michel Franck, la musique au cœur », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », samedi 20 et dimanche 21 mai 2017, p. 37, www.lefigaro.fr.
  6. Philippe Bertrand, « Franck et Fils va céder sa place à une deuxième Grande Épicerie du Bon Marché », 24 juin 2016, www.lesechos.fr.