Charles de Calabre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles de Calabre
Armoiries Anjou Calabre.svg

Armoiries de Charles d'Anjou, duc de Calabre : Parti en 1 d'Anjou-Sicile, en 2 de Jérusalem, à la bourdure d'Argent.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 30 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Conjoints
Enfants
Jeanne Ire de Naples
Marie de Calabre
Charles Martel de Calabre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles d'Anjou (né en 1298 à Naples et mort le ), fils de Robert le sage, roi de Naples et de Yolande d'Aragon, est duc de Calabre de 1309 jusqu'à sa mort en 1328.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père le nomma vice-roi de Naples en 1318 quand il partit secourir Gênes. En 1325, il tenta de conquérir la Sicile, mais sans succès. Florence l'appela et lui donna la seigneurie pour qu'il la défende, mais il se montra plus habile à prélever des taxes qu'à attaquer les ennemis. En 1325, il entama la construction de la chartreuse de San Martino, sur les hauteurs de Naples.

Il mourut jeune, le , et avant son père.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse, en 1316, Catherine de Habsbourg[1] (1295 † 1323), fille d'Albert Ier de Habsbourg, empereur germanique, et d’Élisabeth de Tyrol, qui meurt le . Le couple n'a pas d'enfant de ce mariage.

Il se remaria à Paris le 11 janvier 1324 avec Marie de Valois (1309 † 1328), fille de Charles de France, comte de Valois et de Mahaut de Châtillon, et eut :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roselyne Forbin d'Oppède, La Bienheureuse Delphine de Sabran et les saints de Provence au XIVe siècle, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie,‎ (lire en ligne).

Références et notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]