Championnat de France de football National 2009-2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
National 2009-2010
Description de l'image LogoNationalFFF.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FFF
Édition 13e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date 7 août 2009-21 mai 2010
Participants 20 clubs
Statut des participants Professionnel et amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 3e échelon
Niveau supérieur Ligue 2 2009-2010
Niveau inférieur CFA 2009-2010
Palmarès
Tenant du titre FC Istres
Vainqueur Évian Thonon Gaillard
Promu(s) Évian Thonon Gaillard
Stade de Reims
ES Troyes AC
Relégué(s) AS Moulins
SO Cassis Carnoux
Hyères FC
CS Louhans-Cuiseaux
Meilleur joueur Laurent David
Meilleur(s) buteur(s) Cédric Fauré (25)

Navigation

Le Championnat de France de football National 2009-2010 a vu la victoire d'Évian Thonon Gaillard FC.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

À l'issue de l'édition précédente, la Direction nationale du contrôle de gestion a prononcé la rétrogradation administrative de plusieurs clubs pourtant maintenus sportivement[1].

Le FC Sète, en liquidation judiciaire[2], ne repart pas pour une nouvelle saison de National. Selon le règlement de la Fédération française de football, c'est alors le 2e meilleur des groupes de Championnat de France amateur (CFA) qui obtient une promotion ; place qui échoit au Stade Plabennecois Football.

À l'image de Sète, la rétrogradation administrative frappe également le Football Club Libourne-Saint-Seurin[3] et le Besançon Racing Club[4]. Dans ce cas là ce sont respectivement le Fréjus Saint-Raphaël FC et l'AS Moulins qui les remplacent. Le FC Libourne-Saint-Seurin n'ayant pas gagné en appel devant le CNOSF a décidé de ne pas faire de recours devant le tribunal administratif et donc de jouer en CFA pour cette saison[5], tandis que le Besançon Racing Club perd son recours devant le tribunal administratif[6] et repart en CFA.

À l'occasion du passage du Championnat de France de football National 2008-2009 au Championnat de France de football National 2009-2010, Olympique Croix de Savoie a décidé de changer et moderniser son nom et entité pour devenir Évian Thonon Gaillard Football Club, avec pour objectif la montée en ligue 2 et l'élargissement de son budget.

Club
  •      Statut professionnel
En National
depuis
Provenance Classement
2008-09
Budget (en M)[7]
2009/10
Paris FC 2006 CFA 6e 2.8
Stade de Reims 2009 Ligue 2 20e (L2) 6
Amiens SC 2009 Ligue 2 18e (L2) 4.5
FC Rouen 2009 CFA 1er (CFA D) 3.1
US Créteil-Lusitanos 2007 Ligue 2 9e 3
EFC Fréjus SR 2009 CFA 2e (CFA B) 2.5
AS Cannes 2001 Division 2 4e 4.1
ES Troyes AC 2009 Ligue 2 19e (L2) 7.5
Hyères FC 2009 CFA 1er (CFA B) 1.2
AS Beauvais 2006 CFA 10e 2.2
Aviron Bayonnais FC 2008 CFA 13e 0.95
Évian Thonon Gaillard FC 2008 CFA 5e 4
Rodez AF 2007 CFA 15e 1.7
AS Moulins 2009 CFA 2e (CFA C) 1.3
SO Cassis-Carnoux 2008 CFA 14e 1.1
Stade Plabennecois Football 2009 CFA 2e (CFA D) 0.82
FC Gueugnon 2008 Ligue 2 11e 2
CS Louhans-Cuiseaux 2005 CFA 16e 1.4
Pacy VEF 2008 CFA 8e 1.4
US Luzenac 2009 CFA 1er (CFA C) 0.9

Compétition[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point. En cas d'égalité, et contrairement à ce qui se passe pour les divisions entièrement professionnelles, les clubs sont départagés à la différence de buts particulière.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Évian Thonon Gaillard FC 82 38 25 7 6 61 28 +33
2 Stade de Reims (R) 71 38 21 8 9 63 30 +33
3 ES Troyes AC (R) 71 38 19 14 5 64 31 +33
4 US Créteil-Lusitanos 63 38 19 6 13 48 36 +12
5 Pacy VEF 60 38 17 9 12 60 41 +19
6 Paris FC 58 38 16 10 12 51 43 +8
7 AS Beauvais 56 38 15 11 12 50 48 +2
8 ÉFC Fréjus St-Raphaël (P) 54 38 14 12 12 44 34 +10
9 AS Cannes 53 38 13 14 11 37 37 0
10 US Luzenac (P) 53 38 15 8 15 51 48 +3
11 Aviron Bayonnais 50 38 13 11 14 41 47 -6
12 FC Rouen (P) 50 38 12 14 12 47 43 +4
13 Amiens SC (R) -1 50A 38 14 9 15 55 54 +1
14 Stade Plabennecois (P) 50 38 13 11 14 41 55 -14
15 Rodez AF 45 38 12 9 17 41 46 -5
16 FC Gueugnon 42 38 11 9 18 41 47 -6
17 AS Moulins (P) 38 38 9 11 18 37 57 -20
18 SO Cassis Carnoux 36 38 9 9 20 41 58 -17
19 Hyères FC (P) 35 38 7 14 17 32 55 -23
20 CS Louhans-Cuiseaux -5 16B 38 5 6 27 18 85 -67

Promotions et relégations

Abréviations

Victoire à 3 points.

  • En cas d'égalité de points, les équipes sont départagées à la différence de buts particulière.
Notes
A Incluant un point de pénalité à Amiens pour un crachat sur un officiel par un supporter[8].
B Louhans-Cuiseaux est amputé de 5 points à la suite d'une mauvaise gestion financière[9].

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats — mise à jour : 17 juin 2010
Résultats (▼dom., ►ext.) AMI BAY BEA CAN CAS CRE ETG FRE GUE HYE LOU LUZ MOU PAC PAR PLA REI ROD ROU TRO
Amiens 0-1 2-1 0-1 1-0 4-2 0-0 2-1 0-0 3-0 8-1 2-2 3-1 1-2 2-1 5-1 0-1 2-1 0-0 0-0
Bayonne 2-0 1-2 0-1 2-0 1-1 0-1 0-0 3-1 0-0 3-0 2-2 4-0 1-1 2-0 2-1 0-3 0-1 4-2 0-0
Beauvais 4-1 2-2 3-2 4-0 1-0 1-4 1-1 2-1 2-1 0-0 4-1 0-0 0-1 1-1 2-1 2-0 2-0 1-1 2-2
Cannes 2-2 3-0 2-0 1-0 0-1 0-0 1-1 0-1 0-1 2-0 2-1 1-1 0-0 2-1 0-0 0-0 2-1 3-1 0-3
Cassis Carnoux 1-2 1-1 0-1 1-0 0-1 3-0 1-1 3-1 1-0 2-0 3-3 1-2 2-3 1-1 1-1 1-2 0-0 4-0 1-2
Créteil 1-0 2-1 3-0 1-0 2-1 0-1 1-1 1-0 1-1 2-0 3-0 3-1 4-1 1-0 0-0 0-1 0-2 0-1 1-1
Évian TG 1-0 5-0 1-0 3-0 1-0 3-0 1-0 3-1 4-1 3-0 2-0 1-1 2-1 0-1 5-2 2-1 1-0 1-1 1-1
Fréjus 2-4 3-0 0-1 0-1 2-1 1-0 3-1 2-0 1-1 0-1 3-0 1-1 1-2 3-0 0-0 2-0 1-1 2-0 2-2
Gueugnon 2-0 4-0 1-0 3-3 3-0 0-2 0-1 0-1 2-0 3-0 2-0 0-1 1-3 2-0 0-0 0-2 4-3 1-0 1-2
Hyères 2-2 1-1 1-1 2-1 1-2 0-4 0-2 2-0 1-1 1-2 0-2 2-0 1-3 0-0 2-2 3-1 1-1 2-1 2-3
Louhans-Cuiseaux 0-0 1-4 1-2 0-0 2-0 0-2 0-2 2-2 0-0 0-1 1-2 0-3 0-6 0-0 1-3 0-2 3-2 0-2 0-5
Luzenac 1-0 0-1 2-1 0-1 0-2 4-1 1-1 0-1 2-0 4-0 5-0 3-0 2-1 0-0 3-1 0-2 2-1 2-2 1-1
Moulins 2-2 0-2 1-3 0-1 1-1 1-0 1-0 1-2 0-0 1-0 0-2 0-2 0-3 3-1 1-1 1-1 2-0 2-2 1-1
Pacy/Eure 6-0 0-0 1-1 3-0 3-0 1-2 1-1 1-0 1-0 0-0 2-0 0-1 3-0 1-1 2-1 0-2 2-1 0-1 1-1
Paris FC 2-1 2-0 0-0 1-1 2-3 2-1 3-1 0-0 2-0 2-1 2-0 2-0 1-5 2-0 4-2 1-2 4-2 2-1 2-2
Plabennec 0-3 0-1 3-1 1-1 2-1 2-0 0-1 1-0 2-1 0-0 1-0 0-0 2-0 2-1 0-3 0-4 2-1 1-0 3-0
Reims 5-0 1-0 3-0 0-0 5-0 1-2 0-1 0-1 2-2 1-1 2-0 4-2 3-2 4-1 2-1 1-2 3-0 1-1 1-0
Rodez 1-2 2-0 2-1 2-0 1-1 0-1 0-1 1-0 1-1 0-0 2-1 1-0 1-0 1-1 0-1 3-1 2-0 1-0 1-2
Rouen 3-1 4-0 1-1 1-1 0-0 1-1 1-3 2-1 1-1 2-0 7-0 0-1 2-1 1-0 0-3 0-0 0-0 1-1 2-0
Troyes 1-0 0-0 4-0 2-2 2-0 2-1 4-0 1-2 3-1 2-0 2-0 1-0 2-0 2-0 1-0 5-0 0-0 1-1 1-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Statistiques[modifier | modifier le code]

Leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Évian Thonon Gaillard Football Club Stade de Reims Espérance Sportive Troyes Aube Champagne Évian Thonon Gaillard Football Club Union sportive Créteil-Lusitanos Évian Thonon Gaillard Football Club Union sportive de Luzenac

Classement des buteurs 2009-2010[modifier | modifier le code]

Position Nom Pays Club Buts
1 Cédric Fauré Drapeau de la France France Stade de Reims 25
2 Yassin El-Azzouzi Drapeau de la France France Pacy VEF 23
3 David Pollet Drapeau de la Belgique Belgique Paris FC 20
4 Mathieu Duhamel Drapeau de la France France US Créteil 16
- Tristan M'Bongo Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo US Luzenac 16
6 Jérôme Lafourcade Drapeau de la France France ES Troyes AC 15

Meilleur joueur[modifier | modifier le code]

Laurent David du Stade plabennecois obtient le Trophée du meilleur joueur du National. Ce trophée, décerné par la fédération, se base sur les votes des entraîneurs à l'issue de chaque rencontre de championnat[10].

Affluences et stades[modifier | modifier le code]

Affluences moyennes par club[11] :

Club Stade Capacité Moyenne de spectateurs
Amiens Stade de la Licorne +12 097, 5 515
Bayonne Stade Didier Deschamps +03 500, +0660,
Beauvais Stade Pierre Brisson +10 178, 1 811
Cannes Stade Pierre de Coubertin +12 800, 2 240
Cassis Carnoux Stade Marcel Cerdan +02 000, +0280,
Créteil Stade Dominique-Duvauchelle +12 150, +0543,
Évian Thonon Gaillard Stade Joseph Moynat +03 600, 1 767
Fréjus Stade Pourcin +02 500, 1 625
Gueugnon Stade Jean Laville +13 800, 1 957
Hyères Stade Perruc +01 410, +0646,
Louhans-Cuiseaux Parc des Sports de Bram +10 000, 1 020
Luzenac Stade Paul Fédou +01 000, +0900,
Moulins Stade Hector Rolland +02 800, 1 223
Pacy VEF Stade Pacy-Ménilles +02 000, +0641,
Paris FC Stade Charléty +20 000, +0446,
Plabennec Stade de Kervéguen +05 000, 1 168
Reims Stade Auguste-Delaune +21 668, 7 866
Rodez Stade Paul-Lignon +06 000, 2 317
Rouen Stade Robert Diochon +12 018, 3 816
Troyes Stade de l'Aube +21 877, 6 709

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erwann Penland, « DNCG : l'hécatombe en national », sur foot-national.com,‎
  2. XS, « Sète en liquidation judiciaire », sur football365.fr,‎
  3. « Libourne rétrogradé ! », sur francefootball.fr,‎
  4. « Verdict de la DNCG : Le BRC rétrogradé en CFA2 », sur hebdodebesancon.com
  5. AFP, « Libourne-Saint-Seurin c'est fini », sur sport.fr,‎
  6. AFP, « Besançon évoluera en CFA », sur sport.fr,‎
  7. « Ordre d'idée sur les budgets », sur footnat.com/forum
  8. Farid Ahnache, « Un point Ferme en moins pour Amiens », sur foot-national.com,‎
  9. Erwann Penland, « DNCG : Cinq points en moins pour Louhans Cuiseaux », sur foot-national.com,‎
  10. « Laurent David élu meilleur joueur du National », sur fff.fr,‎
  11. « Nombre de spectateurs à domicile », sur foot-national.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]