Albert Emon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Emon
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (62 ans)
Lieu Berre-l'Étang (France)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1968-1988
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1963-1968 Drapeau : France CO Berre
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1968-1977 Drapeau : France Olympique de Marseille 152 (41)
1977-1978 Drapeau : France Stade de Reims 006 0(4)
1978-1981 Drapeau : France AS Monaco 102 (33)
1981-1983 Drapeau : France Olympique lyonnais 069 (19)
1983-1986 Drapeau : France Sporting Toulon Var 111 (24)
1986-1988 Drapeau : France AS Cannes 072 (15)
TOTAL 512(136)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1975-1980 Drapeau : France France 008 0(1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1988-1990 Drapeau : France AS Cannes (adj.)
1990-1991 Drapeau : France OGC Nice(adj.)
1991-1992 Drapeau : France OGC Nice 38 (14, 12, 12)
1992-1996 Drapeau : France OGC Nice 149 (54, 45, 50)
1997 Drapeau : France Sporting Toulon 18 (4, 6, 8)
1999-2000 Drapeau : Égypte Égypte (adj.)
2000-2001 Drapeau : France Olympique de Marseille (réserve)
2001-2002 Drapeau : France Olympique de Marseille 23 (8, 5, 9)
2002-2006 Drapeau : France Olympique de Marseille (adj.)
2006-2007 Drapeau : France Olympique de Marseille 62 (28, 16, 18)
2009-2011 Drapeau : France AS Cannes 70 (31, 22, 17)
2012-2013 Drapeau : France AC Ajaccio 20 (4, 10, 6)
2014 Drapeau : France Olympique de Marseille (adj.)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Albert Emon, né le 24 juin 1953 à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône), est un footballeur international et entraîneur français qui évoluait au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Albert Emon est formé à l'Olympique de Marseille où il effectue la plus grande partie de sa carrière de joueur (1968-1978). Il joue pour la première fois sous le maillot de l'OM contre l'AC Ajaccio le 09 janvier 1972 lors de la 20e journée de D1 (1-1). Grâce à ce seul match de la saison, il sera champion de France 2002. Il marque son premier but professionnel le 23 décembre 1973 contre les Girondins de Bordeaux lors de la 20e journée de D1(3-1). Il s'offrira quatre doublés lors de son périple marseillais dont le premier de sa carrière contre le RC Lens. Il voit l'OM soulever la coupe de France 1976 contre l'Olympique lyonnais mais ne jouera pas le match.

Il quitte le club pour prendre la direction du Stade de Reims puis de rejoindre à peine quelques mois plus tard l'AS Monaco avec qui il remporte la coupe de France 1980 en battant l'US Orléans 3-1. Après trois saisons sur le rocher, il rejoint l'Olympique lyonnais en 1981. Il revient deux saisons plus tard du côté de Marseille mais pour signer chez le voisin du Sporting Toulon Var où il reste trois saisons avant de partir terminer sa carrière à l'AS Cannes qu'il aidera à monter en Ligue 1 lors de la saison 1987. Il raccroche les crampons en 1988 mais reste au club. Sélectionné pour la première fois en bleu le 3 septembre 1975 où il est titulaire contre l'Islande, il occupe le poste d'attaquant de l'équipe de France à 8 reprises et marque même un but contre le Luxembourg d'un tir brossé (3-0).

Carrière d'Entraîneur[modifier | modifier le code]

A peine raccroché les crampons qu'il s'assoit sur le banc de touche de l'AS Cannes en tant qu'entraîneur adjoint de Jean Fernandez, son entraîneur la saison précédente. Il suit ensuite Jean Fernandez qui choisit de rejoindre l'OGC Nice deus saisons plus tard mais l'entraîneur ne reste que quelques mois avant d'être remplacé par Jean-Noël Huck dont Emon sera l'adjoint jusqu'à son départ en octobre 1992. C'est là qu'Albert Emon prend la tête de l'OGC Nice jusqu'en 1996 et permet aux aiglons de monter en Ligue 1 lors de la saison 1993-1994. Par la suite il entraîne le Sporting Club de Toulon (1997-1998). La saison suivante, il devient le conseiller sportif de l'EP Manosque jusqu'au 15 novembre 1999 où il devient l'entraîneur adjoint de Gérard Gili qui est nommé sélectionneur de l'Égypte.

Après le départ de Gili en mars 2000, Albert Emon rejoint son club formateur de l'OM où il devient d'abord entraîneur de l'équipe réserve jusqu'en décembre 2001 où il devient entraîneur de l'équipe première par intérim à la suite du départ de Tomislav Ivic. Mais ce n'est pas sa première interim à la tête l'OM, la première fois en 2000, il était accompagné de Christophe Galtier pour effectuer un intérim de dix jours après la démission d'Abel Braga suite à des mauvais résultats du technicien brésilien. A la fin de la saison, il laisse la place d’entraîneur principal et devient l'entraîneur adjoint d'Alain Perrin jusqu'à son départ en janvier 2004. Il reprend alors la tête de l'équipe réserve jusqu'à la fin de saison. La saison suivante il redevient adjoint et voit de nombreux entraîneurs défilés : José Anigo, lui même de nouveau en intérim, Jean-Philippe Durand, Philippe Troussier et Jean Fernandez auprès de qui il a commencé. Au départ de ce dernier, Albert Emon est promu entraîneur pour la saison 2006-2007. En juin 2007, après avoir rempli la mission principale du club (se qualifier en ligue des champions), il négocie une prolongation de son contrat avec Marseille jusqu'à la fin de la saison 2008-2009. Mais il est démis de son poste le 25 septembre 2007, suite à un très mauvais début de championnat (1 seule victoire après 9 journées). Le belge Éric Gerets le remplace. À noter qu'Emon reste tout de même dans le staff de l'OM, comme recruteur (son contrat est même prolongé jusqu'en 2012).

En juin 2009, il est nommé entraîneur de l'AS Cannes qui évolue en championnat National. Suite à une série de mauvais résultats, il est limogé le lundi 31 janvier 2011[1].

En décembre 2012, il succède à Alex Dupont en étant nommé entraîneur de l'AC Ajaccio jusqu'à la fin de saison[2].

Le 20 janvier 2014, il signe à l'OM pour épauler José Anigo dans ses fonctions d'entraîneur[3]. Il restera à l'OM jusqu'à la fin de saison.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Albert Emon au 27 août 2015[4]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B C M B Équipe M B M B
1971-1972 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 1 0 - - - - - - - - 1 0
1972-1973 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 2 0 - - - - - - - - 2 0
1973-1974 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 19 5 - - - - - - - - 19 5
1974-1975 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 37 12 7 2 - - - - - - 44 14
1975-1976 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 32 11 6 0 C3 2 0 Drapeau : France France 5 0 45 11
1976-1977 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 29 6 1 0 C2 2 1 - - - 32 7
1977-1978 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 13 4 1 0 - - - - - - 14 4
1977-1978 Drapeau de la France Stade de Reims 1 6 4 - - - - - - - - 6 4
1978-1979 Drapeau de la France AS Monaco 1 28 12 5 2 - - - Drapeau : France France 2 1 35 15
1979-1980 Drapeau de la France AS Monaco 1 29 10 9 5 C3 3 0 Drapeau : France France 1 0 42 15
1980-1981 Drapeau de la France AS Monaco 1 21 4 5 0 C2 2 0 - - - 28 4
1981-1982 Drapeau de la France Olympique lyonnais 1 30 5 5 1 - - - - - - 35 6
1982-1983 Drapeau de la France Olympique lyonnais 1 30 12 4 1 - - - - - - 34 13
1983-1984 Drapeau de la France Sporting Toulon Var 1 33 3 6 3 - - - - - - 39 6
1984-1985 Drapeau de la France Sporting Toulon Var 1 34 8 1 0 - - - - - - 35 8
1985-1986 Drapeau de la France Sporting Toulon Var 1 36 10 1 0 - - - - - - 37 10
1986-1987 Drapeau de la France AS Cannes 2 33 9 8 1 - - - - - - 41 10
1987-1988 Drapeau de la France AS Cannes 1 30 5 1 0 - - - - - - 31 5
Total sur la carrière 443 120 60 15 - 9 1 Drapeau : France France 8 1 520 137

Liste des matches internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux de Dimitri Payet
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. 25 février 1979 Parc des Princes, Paris, France Drapeau : Luxembourg Luxembourg 2-0 3 - 0 Qualification Euro 1980[6].

Statistiques d'Entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Albert Emon comme entraîneur (màj : 27/08/2015)
Saison Club Division Pays Matchs Victoires Nuls Défaites  % Victoires
1991 - 1992 OGC Nice D2 Drapeau de la France 38 14 12 12 36,84
1992 - 1993 OGC Nice D2 Drapeau de la France 24 12 6 6 50,00
1993 - 1994 OGC Nice D2 Drapeau de la France 43 18 18 7 41,86
1994 - 1995 OGC Nice D1 Drapeau de la France 41 12 10 19 29,26
1995 - 1996 OGC Nice D1 Drapeau de la France 41 12 11 18 29,26
Total OGC Nice 187 68 57 62 36,36
1997 - 1998 Sporting Toulon D2 Drapeau de la France 18 4 6 8 22,22
Total Toulon Var 18 4 6 8 22,22
2001 - 2002 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 23 8 5 9 34,78
2006 - 2007 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 52 26 12 14 50,00
2007 - 2008 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 10 2 4 4 20,00
Total Olympique de Marseille 85 36 21 27 42,35
2009 - 2010 AS Cannes National Drapeau de la France 43 17 14 12 46,15
2010 - 2011 AS Cannes National Drapeau de la France 27 14 8 5 64,28
Total AS Cannes 70 31 22 17 44,28
2012 - 2013 AC Ajaccio Ligue 1 Drapeau de la France 20 4 10 6 20,00
Total AC Ajaccio 20 4 10 6 20,00
Total Carrière 453 227 118 101 50.90

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il est Champion de France 1972 avec l'Olympique de Marseille et voit son club remporter la Coupe de France en 1972 puis 1976 sans jouer les finales.

Avec l'AS Monaco par contre, il remporte la Coupe de France 1980 contre l'US Orléans 3 buts à 1.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur, il est champion de France de deuxième division 1994 avec l'OGC Nice.

Il est finaliste de la Coupe de France 2007 avec l'Olympique de Marseille mais s'inclinent contre le Paris SG 2-1. Il est également vice-Champion de France lors de la saison 2006-2007.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Albert Emon démis de ses fonctions », sur ascannes.org,‎
  2. L1 - Ajaccio : Albert Emon succède à Alex Dupont sur RTL, 21 décembre 2012
  3. « OM : Albert Emon, nouvel entraîneur adjoint de José Anigo », sur eurosport.fr,‎
  4. Statistiques de Albert Emon sur footballdatabase.eu
  5. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  6. France 3-0 Luxembourg

Liens externes[modifier | modifier le code]