Château de Ventadour (Ardèche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ventadour
Le Château de Ventadour
Image illustrative de l'article Château de Ventadour (Ardèche)
Les ruines du Château de Ventadour
Période ou style Château fort
Début construction XIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Protection  Inscrit MH (1937)
Coordonnées 44° 40′ 12″ N 4° 17′ 13″ E / 44.67, 4.2869444° 40′ 12″ Nord 4° 17′ 13″ Est / 44.67, 4.28694
Pays Drapeau de la France France
Département Ardèche
Commune Meyras

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Château de Ventadour

Le château de Ventadour est un château fort ayant des éléments d'architecture des XIe siècle, XIIe siècle, XVe siècle et XVIe siècle siècles, situé en Ardèche (France), au sud-est du territoire communal de Meyras.

Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce château est situé dans le canton de Thueyts, au-dessus de la confluence entre la Fontaulière et l'Ardèche, sur un éperon rocheux, à 373 mètres d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Ventadour a probablement été construit au XIe siècle alors que le fief de Meyras appartenait aux Solignac. En 1195 le sire de Montlaur épouse Miracle de Solignac et son frère Béraud de Solignac leur abandonne le fief de Meyras. Il revient aux Lévis à la fin du XIVe siècle, et en 1472 le seigneur de Meyras épouse Blanche de Ventadour. Le château ne sera plus habité, et à la Révolution, il fut décrit ainsi :

« Cette vieille masure de château n’a point porté depuis sa destruction, arrivée depuis plus d’un siècle, de revenu ».

Ruines du château de Ventadour à Meyras

Le château de Ventadour fut largement utilisé après la Révolution française comme carrière de pierres[2]. Un tableau de Jules Thibon intitulé Les ruines du château de Ventadour qui date de 1860 et se trouve dans une collection particulière décrit son état au XIXe siècle.

Depuis 1969, il fait l'objet d'une restauration par Pierre et Françoise Pottier et un grand nombre de bénévoles se succédant au fil des ans. Le plan du château est basé sur le modèle des châteaux savoyards, le donjon étant attaché à la muraille. On peut y voir un donjon carré, des tours, deux pigeonniers et une porte fortifiée. Le château est restauré dans le cadre de chantiers Rempart.

Architecture[modifier | modifier le code]

D’après les travaux de recherche effectués et la notice sur le château écrite par Georges Grégoire, la construction la plus ancienne est le donjon carré.

La recherche de l'évolution architecturale du château n'est toujours pas achevée: cette évolution a eu lieu sur au moins 4 siècles, les constructions sont imbriquées et très certainement des modifications ont eu lieu dans "le même siècle"...

Outre l'ouvrage de Georges Grégoire, il existe un livre,(hélas en diffusion très limitée, mais consultable à la BNF) qui décrit très bien le château à son apogée, au 17e siècle. Il s'agit de "Le Château de Meyras, dit de Ventadour- Dessins, plans et interprétation des inventaires" de Philippe Denis (1979). Il n'est pas parfait car de nouveaux dégagements ont été effectués depuis sa parution, mais il a le mérite d'être le seul aussi complet.

La fortification la plus intérieure était accessible par l’intermédiaire d’un pont-levis, la fortification sud avec une seule entrée et la troisième qui entourait complètement le château avait trois portes. La tour carré de son angle nord-ouest est constituée de salles voûtées. La tour carrée de l’angle sud-ouest surmontée de deux échauguettes daterait de travaux du XIVe siècle[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • DAHOUI Serge, Ventadour,Impremta de Montserrat, 1973.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]