Henri de Lévis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri de Lévis
Fonctions
Chanoine
Cathédrale Notre-Dame de Paris
à partir de
Vice-roi de Nouvelle-Espagne
-
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Fratrie
Autres informations
Membre de
Blason de la famille Lévis-Ventadour.svg
Blason

Henri de Lévis, prince de Maubuisson, comte de la Voulte, seigneur de Cheylard, Vauvert et autres lieux, né en 1596 au château de Ventadour, à Moustier-Ventadour en Corrèze, et décédé le à Paris, est un militaire, puis un religieux. Lieutenant général du roi Louis XIII en Languedoc, allié des Condé, il est vice-roi de la Nouvelle-France de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Anne de Lévis, 2e duc de Ventadour (1569-1622) et de Marguerite de Montmorency (1577-1660), il devint le 3e duc de Ventadour et pair de France.

Il est le petit-fils de Gilbert III de Lévis, comte puis duc de Ventadour, gentilhomme de la chambre du Roi, gouverneur du Limousin, et celui de Henri 1er de Montmorency, duc de Montmorency, connétable de France, maréchal de France, gouverneur du Languedoc.

En , il épouse, au château de La Voulte (07), Marie-Liesse de Luxembourg (née le au château de Pougy, en Champagne, et décédée le au carmel de Chambéry), princesse de Tingry, fille du duc Henri de Piney-Luxembourg (1583-1616). Le mariage ne sera jamais consommé, car il a 27 ans, et son épouse, 12 ans seulement.

En 1625, il achète à son oncle, le duc Henri II de Montmorency, la vice-royauté de la Nouvelle-France, dans le but de financer des missions jésuites.

En 1627, il crée la compagnie du Saint-Sacrement.

Le , il cède son titre de duc à son frère, le marquis d'Annonay, et il entre en prêtrise.

En 1634, son épouse fonde un couvent de Carmélites à Chambéry. Puis, le , elle entre au couvent de Carmélites d'Avignon.

En 1650, Henri de Lévis devient chanoine de Notre-Dame de Paris. Il achèvera sa vie comme directeur général des séminaires.

Par sa dénomination, la ville québécoise de Lévis lui rend hommage, ainsi qu'au chevalier François-Gaston de Lévis, héros de la Bataille de Sainte-Foy (1760).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]