Anne de Lévis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anne de Lévis
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Catherine de Montmorency (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Anne de Lévis de Ventadour
Henri de Lévis
Charles de Lévis, 4.Duc de Ventadour (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Blason de la famille Lévis-Ventadour.svg
blason

Anne de Lévis[1], 2e duc de Ventadour (vers 1569 - ), est un militaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne de Lévis est le deuxième fils de Gilbert III de Lévis, comte puis 1er duc de Ventadour, baron de Cornillon et pair de France, et de Catherine de Montmorency, fille du connétable Anne.

Lorsqu'il succède à son père Gilbert III de Lévis, en 1591 comme gouverneur du Limousin, Anne de Lévis s'était déjà illustré en Flandres en 1581 auprès du duc d'Alençon.

Anne de Lévis était un ardent partisan d'Henri IV : il écrasa des forces de la Ligue à Limoges, puis encore en 1591 près de Souillac dans le Quercy. En août 1594 il entreprend le siège de la ville du Puy avec quatre à cinq mille soldats, mais se retire après quelques semaines.

Il fut également comte de La Voulte, pair et lieutenant-général pour le roi Henri IV en Languedoc. Il est fait chevalier de l'ordre du Saint-Esprit à la promotion du .

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa le , à Alès, Marguerite de Montmorency (1572-1660), sa cousine germaine, fille d'Henri Ier de Montmorency, connétable de France, et d'Antoinette de La Marck, fille elle-même de Robert IV de La Marck. Trois de leurs fils furent successivement évêque de Lodève. Elle lui donne :

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il convient de faire une mise au point succincte sur les origines de la maison de Lévis ou Lévy, car les deux orthographes sont indifféremment employées dans les anciens documents : la première répondant à l'histoire, et la seconde à la légende. C'est en effet du fief de Lévis (de Saint-Nom-de-Lévy, le pays fut appelé Lévy-Saint-Nom, pour prendre l'appellation actuelle de Lévis-Saint-Nom, localité située entre Chevreuse et Versailles, dans les Yvelines) que cette famille tire son nom.
  2. Louis Paris, « Histoire de l'abbaye d'Avenay », Travaux de l'Académie nationale de Reims, vol. 62, nos 3-4,‎ 1876-1877 (lire en ligne, consulté le ). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article.