Canton de Lanslebourg-Mont-Cenis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Lanslebourg-Mont-Cenis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement(s) Saint-Jean-de-Maurienne
Chef-lieu Lanslebourg-Mont-Cenis
Conseiller général Rozenn Hars
2011-2014
Code canton 73 16
Disparition 2015
Démographie
Population 2 689 hab. (2012)
Densité 4,3 hab./km2
Géographie
Superficie 618,8 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton de Lanslebourg-Mont-Cenis est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Savoie et la région Rhône-Alpes.

Il disparait en 2015 à la suite du redécoupage cantonal de 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

La canton de Lanslebourg-Mont-Cenis, correspond à la partie supérieure de la vallée de l'Arc, communément appelée Haute-Maurienne. Il débute en amont des gorges de l'Arc, surplombant les forts de l'Esseillon.

Le canton comprend les communes de Bramans, Sollières-Sardières, Termignon, Lanslebourg, Lanslevillard, Bessans, et enfin Bonneval-sur-Arc, il s'étire sur 40 km de long. Le canton est délimité au nord par le massif de la Vanoise, au sud, par l'Italie, et communique avec le parc national italien du Grand Paradis sur sa frontière orientale. La totalité du canton est incluse dans le parc national de la Vanoise et de son aire optimale d'adhésion. Canton de grande dimension, il est la porte historique d'accès au Piémont via le col du Mont-Cenis.

Canton de grande superficie, malgré une population relativement faible de 2670 habitants permanent, il semble que le re découpage cantonal en cours d'instruction le rattache prochainement aux cantons de Modane et Saint-Michel-de-Maurienne, afin de garantir l’application du principe d'équilibre démographique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Lanslebourg-Mont-Cenis regroupe les communes suivantes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bessans 73040 CC Haute Maurienne Vanoise 128,08 343 (2014) 2,7
Bonneval-sur-Arc 73047 CC Haute Maurienne Vanoise 82,72 251 (2014) 3
Bramans 73056 CC de Haute Maurienne Vanoise 92,26 432 (2014) 4,7
Lanslebourg-Mont-Cenis 73143 CC de Haute Maurienne Vanoise 93,61 645 (2014) 6,9
Lanslevillard 73144 CC de Haute Maurienne Vanoise 39,84 469 (2014) 12
Sollières-Sardières 73287 CC de Haute Maurienne Vanoise 33,31 188 (2014) 5,6
Termignon 73290 CC de Haute Maurienne Vanoise 149,03 402 (2014) 2,7

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1860 1871 Cyrille Richard[1] Droite -Avocat
-Maire de Saint-Jean-de-Maurienne (1860-1862, 1865-1870 et 1874-1876)
1871 1873
(démission)[2]
Lucien Molin   Avocat à Chambéry
1873[3] 1880 Cyrille Richard Droite -Avocat
-Maire de Saint-Jean-de-Maurienne (1860-1862, 1865-1870 et 1874-1876)
1880 1886 Alexandre Valloire Républicain Maître d'hôtel à Lanslebourg
1886 1890
(démission)[4]
Maurice Cimaz Droite Notaire à Lanslebourg (Termignon)
1890 1897 Alexandre Valloire Républicain Maître d'hôtel à Lanslebourg
1897 1917
(démission d'office)
Charles Jouart Républicain Avocat à Saint-Jean-de-Maurienne puis Sous-Préfet
Député (1895-1902)
1917 1940 Cosme Gravier
(1873-1946)
URD Notaire - Maire de Lanslebourg
Nommé conseiller départemental en 1942[5]
1945 1949 Joseph Richard Rad.-RGR Négociant à Chambéry
1949 1955 Emile Gravier RPF puis
DVD
 
1955 1961 M. Colon DVD  
1961 1973 Emile Gravier MRP puis
Centriste
 
1973 2004 René Girard UDR puis
UDF
Maire de Bramans (1966-2001)
2004 2015 Rozenn Hars UMP Ancien maire de Termignon
Vice-Présidente déléguée du Conseil Général
Elue en 2015 dans le Canton de Modane
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1982 1990 1999
2 1962 4272 574
(Sources : Nombre retenu à partir de 1990 : Population sans doubles comptes)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cote LH/2319/92 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  2. Journal officiel de la République française, édition du (lire en ligne).
  3. Journal officiel de la République française, édition du (lire en ligne).
  4. Journal officiel de la République française, édition du ([1]).
  5. Journal officiel de la République française, édition du , (lire en ligne).