Cadaqués

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cadaqués
Blason de Cadaqués
Héraldique
Image illustrative de l'article Cadaqués
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Gérone
Comarque Alt Empordà
Maire Josep Lloret i Parellada (ERC)
Code postal 17488
Démographie
Gentilé Cadaquesenc, cadaquesenca (en catalan)
Cadaquense (en espagnol)
Population 2 612 hab. (2003)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 17′ 20″ nord, 3° 16′ 30″ est
Altitude 13 m
Superficie 2 640 ha = 26,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

Voir sur la carte administrative de Catalogne
City locator 14.svg
Cadaqués

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Cadaqués

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Cadaqués
Liens
Site web http://www.cadaques.cat

Cadaqués est une commune située dans la comarque de l'Alt Empordà dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cadaqués est la commune la plus orientale de l'Espagne continentale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune occupe la plus grande partie de la côte du levant du massif du cap de Creus. Isolée par les montagnes, Cadaqués vit face à la mer et pratiquement séparée, par la terre, du reste de l'Empordà, jusqu'à la fin du XIXe siècle.

Là où se trouve Cadaqués, beaucoup de bandes de pirates venaient autrefois se réfugier après avoir attaqué les navires en haute mer.

La vigne qui l'a enrichie au XVIIIe siècle, l'a pratiquement ruinée avec l'arrivée du phylloxéra au début du XIXe siècle.

Paradoxalement, l'isolement du village devint un facteur de prospérité au début du XXe siècle car les touristes se disséminaient dans les zones d'accès plus facile en ignorant ses coins les plus reculés, ce qui permit de conserver une certaine virginité urbanistique très appréciée actuellement. Cadaqués doit son charme intact à Salvador Dalí qui l'a défendue contre les promoteurs immobiliers.

Le village est présidé par l'église de Santa Maria, qui contient un autel baroque exceptionnel par sa taille et son originalité, et dont les piliers sont soutenus par quatre géants. Le bras de l'un aurait été cassé par le joueur de piano mécanique manchot pendant la guerre civile espagnole qui donna son titre à un film « Les pianos mécaniques » avec Melina Mercouri filmé à Cadaqués en 1964. Elle abrite également un orgue ibérique du XVIIe siècle à transmission mécanique en bois.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Retable de l'église Santa Maria de Cadaqués (par Pau Costa 1665-1727), dédié à Notre-Dame de l’Espérance, de style baroque.
La Casa Serinyana
  • Casa Serinyana, "Casa Blaua" (maison bleue en français) : style moderniste, 1913-15, par Salvador Sallés i Baró. Façade décorée de céramique bleue, et de fer forgé

Musique[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eliseu Meifrèn (ca) (1858-1940) : peintre catalan ayant souvent peint Cadaqués ;
  • Angel Planells (1901-1989) : peintre catalan surréaliste né à Cadaqués ;
  • Salvador Dalí (1904-1989) : artiste catalan, fréquente Cadaqués dès son enfance et s'installe plus tard à Portlligat (une des baies proches) ;
  • Maurice Boitel (1919-2007) : peintre français, vient à Cadaqués tous les étés de 1958 à 1965 ;
  • Henri-François Rey (1920-1987) : écrivain et journaliste français, ayant passé les vingt-cinq dernières années de sa vie à Cadaqués ;
  • Jean Aubert (1921-2011) : écrivain français séjournant tous les ans à Cadaqués.

Photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cadaquès – Collioure/ Jumelage : acte II… », ouillade.eu,‎ (lire en ligne).