Buttes Chaumont (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buttes Chaumont.

Buttes Chaumont
La demi-station direction Louis Blanc.
La demi-station direction Louis Blanc.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 19e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 43″ nord, 2° 22′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : 19e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 19e arrondissement de Paris)
Buttes Chaumont

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Buttes Chaumont
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 507 867 (2013)
Historique
Mise en service 13 février 1912 (M)(7)
3 décembre 1967 (7)(7bis)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 23-13
Ligne(s) (7bis)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 26 71
(7bis)

Buttes Chaumont est une station de la ligne 7 bis du métro de Paris, située dans le 19e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée en lisière méridionale du parc des Buttes-Chaumont, à grande profondeur sous la rue Botzaris, au débouché de la rue du Plateau. Orientée selon un axe nord-est/sud-est, elle s'intercale entre les stations Bolivar et Botzaris.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le , soit un an après la mise en service de branche Louis Blanc - Pré-Saint-Gervais de la ligne 7 en raison des difficultés de construction du tunnel à travers d'anciennes carrières. Jusqu'alors, les trains la traversaient sans y marquer l'arrêt.

Dans les projets initiaux, sa localisation est un temps envisagée sous la rue Manin, au niveau de la Fondation Adolphe-de-Rothschild, mais la présence des studios Gaumont (aujourd'hui disparus) sur la rue du Plateau et la rue Carducci conduit à préférer l'emplacement actuel afin d'en assurer la desserte[1].

Elle doit sa dénomination au parc des Buttes-Chaumont, réalisé par l'ingénieur Jean-Charles Alphand et inauguré en 1867 lors des dernières années du règne de Napoléon III. Il s'agit d'un jardin à l'anglaise imitant un paysage de montagne (rochers, falaises, torrents, cascades, grotte, alpages, belvédères).

Le , la station est cédée à la ligne 7 bis, laquelle résulte de la séparation de la branche du Pré-Saint-Gervais, isolée du restant de la ligne 7 sous la forme d'une ligne autonome depuis lors.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le 6 mai 2008[2].

En 2013, elle a vu entrer 507 867 voyageurs, ce qui la place à la 299e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[3],[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose d'un unique accès attenant au parc des Buttes-Chaumont, débouchant sur le tronçon de rue Botzaris compris entre la rue Fessart et la rue du Plateau. Constitué d'un escalier fixe, il est orné d'un candélabre Dervaux.

Les quais de la station étant parmi les plus profonds du métro de Paris, le double escalier symétrique qui les relie aux tourniquets présente un nombre assez important de marches (149 par escalier, hauteur des marches : 165 mm, soit un dénivelé total de 24,58 m)[réf. nécessaire]. Du fait de cette importante profondeur, certains paliers entre les volées d'escaliers sont parmi les rares du réseau à être équipés de sièges, de style « Akiko » cyan en l'occurrence, les assises n'étant ordinairement disposées que sur les quais.

Quais[modifier | modifier le code]

Buttes Chaumont est une station de configuration particulière : du fait de son importante profondeur et de son édification au sein d'un terrain instable, ses deux voies à quais latéraux sont séparées par un piédroit central, le tout reposant sur des puits de 2,50 mètres au-dessus du sol ferme sur lesquels ils prennent appui. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les pieds-droits, la voûte, les tympans et les débouchés des couloirs. Présents uniquement du côté de chaque quai, les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges de style « Motte » sont de couleur jaune.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 26 et 71 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le métro aux Buttes Chaumont », sur plateauhassard.blogspot.fr (consulté le 28 décembre 2014).
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 2 mai 2019)
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]