Boris Lejeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Boris Lejeune
Image dans Infobox.
Boris Lejeune en 2017.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Kiev
Nationalité
française
Formation
Académie russe des beaux-arts
Activités
Autres informations
Religion
Site web
Distinction

Boris Lejeune est un sculpteur, peintre et poète français né à Kiev en .

Sculpture[modifier | modifier le code]

Le livre Cinq sculptures boulevard Pereire paraît en 1991 aux Éditions de la Différence, avec une introduction de Jean-Marie Le Sidaner[1],[2]. Durant la fin des années 1980, Boris Lejeune réalise plusieurs autres grandes sculptures en bronze de paysages de vignes et de champs.

Boris Lejeune fait partie des douze artistes interrogés par le psychiatre et psychanalyste Thierry Delcourt, dans son essai Au risque de l'art, publié en 2007 aux éditions L'Âge d'Homme[3],[4].

  • En , il réalise la sculpture L'Ange au pied de vigne pour le Domaine de la Romanée-Conti[5]. En bronze, de 2,50 m de hauteur, elle fait face au vignoble.
  • En 2012, il réalise une sculpture de Bernard Stasi, ancien ministre, député de la Marne et président du Conseil régional de Champagne-Ardenne. La sculpture est installée à Épernay, sur la place Bernard Stasi (anciennement place des Arcades)[6].
  • La même année, il participe à l'exposition du Sénat "Les couleurs et les lettres" qui présente 7 artistes russes vivant à Paris, à l'Orangerie du Jardin du Luxembourg à Paris[7].
  • En , une grande sculpture de Jeanne d'Arc est inaugurée à l'ermitage de Bermont, près de Domremy, village natal de Jeanne[8].
  • En 2019 est inauguré à Orange un monument à la mémoire des victimes de la Terreur[9].

Boris Lejeune est peintre en parallèle de son travail de sculpteur. Ses matériaux sont la tempera, le pastel et l'huile. Ses thèmes sont essentiellement les paysages : les successions de plans s'élèvent verticalement et le paysage devient comme une colonne. Ses tableaux se trouvent dans des collections privées et publiques[10],[11].

En 2019, il reçoit le prix Renaissance des arts[12].

Écriture[modifier | modifier le code]

Boris Lejeune a publié plusieurs recueils de poésie aux Éditions de la Différence : Fontes, Fêter le temps et Préface au regard[13].

Quelques années plus tard, il organise une rencontre de poètes russes et français à travers la revue bisanuelle Dépôt.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Qu'est-ce que la beauté ?, essai, Éditions Desclée de Brouwer, 2014
  • Art contemporain : Art ou mystification ?, essais en français et en russe d'Aude de Kerros, Kostas Mavrakis, Boris Lejeune, Christine Sourgins, Marc Fumaroli, Jean Philippe Domecq, Jean Clair et Tatiana Goritcheva, Éditions Russkiy Mir, Saint Petersbourg, 2012
  • Présages, revue, Éditions de la différence, 1994-2007
  • Du pays de la pierre, entretiens entre Boris Lejeune et Guillevic animés par Lucie Albertini, Éditions de la différence, 2006
  • Poètes russes d'aujourd'hui, anthologie bilingue, Éditions de la différence, 2005
  • Préface au regard, poèmes, Éditions de la différence, 2005
  • Les Images et l'Image, essai, Éditions de la différence, 2003
  • Visages antérieurs, essais et photos, Éditions de la différence, 2001
  • Dépôt, revue, Éditions de la différence, 2001
  • Fêter le temps, poèmes, Éditions de la différence, 1999
  • Fontes, poèmes suivis de trois lettres, Éditions de la différence, 1995
  • Terre, Ciel, Visages : Sculptures et photographies à la pointe d'argent de Boris Lejeune, livre d'art, Éditions de la différence, 1995
  • Correspondances, revue, Éditions de la différence, 1993-1994
  • Fragments de parole et de pierre, poèmes, Éditions de la différence, 1992
  • Genèse de l'arbre, poèmes et photographies, Éditions de la différence, 1992
  • Boris Lejeune - Cinq sculptures boulevard Pereire, album, Éditions de la différence, 1991

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Boris Lejeune – Cinq sculptures boulevard Pereire », sur Éditions de la Différence (consulté le 4 novembre 2016)
  2. « Base bibliographique Malraux », sur www.culture.gouv.fr
  3. Thierry Delcourt, Au risque de l'art (lire en ligne)
  4. « Au risque de l'art », sur Editions L'Âge d'Homme
  5. « Tourisme Vosne-Romanée », sur Écho des Communes
  6. « Une stèle sur la place Bernard Stasi », sur L'Hebdo du Vendredi
  7. « Exposition les couleurs et les lettres au Jardin du Luxembourg », sur Le Courrier de Russie
  8. « boris lejeune - Histoire & Patrimoine Bleurvillois », sur histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com (consulté le 6 novembre 2016)
  9. Jean-Marie Dumont, Victimes de la Terreur, un monument en leur mémoire, Famille chrétienne n°2164 du 6 au 12 juillet 2019, p.33.
  10. « Vente exceptionnelle de tableaux de peintres russes, chez SIALSKY - Art-Russe.com », sur www.art-russe.com (consulté le 4 novembre 2016)
  11. « Les collections patrimoniales de la médiathèque Voyelles », sur mediatheque-voyelles.fr
  12. http://cerclerenaissance.info/6.html.
  13. « Bibiliographie », sur Éditions de la Différence
  14. Éditions Desclée de Brouwer, « Desclée de Brouwer », sur www.editionsddb.fr (consulté le 4 novembre 2016)
  15. « Boris Lejeune | Revue Catholica », sur www.catholica.presse.fr (consulté le 4 novembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]