Alexis Gloaguen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gloaguen.
Alexis Gloaguen
Alexis Gloaguen.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Alexis Gloaguen est un écrivain et philosophe français né le 19 avril 1950 à Plovan (Finistère). Il passe une grande partie de son enfance en Nouvelle-Calédonie (dans les îles Loyauté).

Rentré à Brest, il y mène ses études secondaires et entame en 1970 des études de philosophie à l'Université de Bretagne occidentale, qu'il terminera à Clermont-Ferrand. Il enseigne cette discipline à Quimper, à Lannion, puis à Vannes de 1978 à 1992.

En 1992, il part avec sa famille à Saint-Pierre-et-Miquelon pour lancer le Francoforum, nouvel institut de langue française tourné vers le Canada et les États-Unis. Il en est, pendant huit ans, le premier directeur et, par une action diversifiée en faveur de la francophonie, participe à la diversification économique de Saint-Pierre et Miquelon, après le moratoire sur la pêche à la morue de 1993 (qui muera en 1997 sous la forme d'une politique de quotas).

Il enseigne la philosophie et l’histoire et géographie au Lycée Emile Letournel (en) à Saint-Pierre, puis rentre en 2010 et s'installe en Centre-Bretagne.

À son retour en France, il devient une personnalité bien plus médiatique que par le passé, bénéficiant d'une notoriété conférée par son expérience saint-pierraise et par son nouvel et illustre éditeur Maurice Nadeau ; invité régulièrement sur des chaînes de radio ou de télévision importantes ou intervenant dans des revues, des festivals culturels, des documentaires ou des reportages. Ainsi, ses œuvres Les Veuves de verre (2010), consacrée aux grandes villes d'Amérique du Nord, qui le fascinent et qu'il a longtemps côtoyées, et La Chambre de Veille (2012), composée dans le sémaphore de l'île d'Ouessant, où il réside durant quatre mois (en guise de "sas", dit-il lui-même, après ses dix-huit années d'isolation et de recul à Saint-Pierre-et-Miquelon), font l'objet d'une notable promotion médiatique. En 2012, il obtient le prix Xavier-Grall pour son livre Les Veuves de verre, aux éditions Maurice Nadeau.

Le 28 mars 2013, Alexis Gloaguen, lors d'une journée professionnelle "Archives et Écriture", organisée à Rennes par Livre et Lecture en Bretagne, rencontre l'archiviste Jérôme Allain. De leur conversation naîtra le projet, mis en œuvre dès l'automne suivant, de traiter et de classer ses brouillons et ses archives. Ce travail, mené avec Jérôme et Fanny Allain, consistera, grâce avec des approches entièrement nouvelles, à jeter un autre regard sur le processus d'écriture. Au-delà des différents états d'un texte, il s'agit de retrouver sur les pages les traces matérielles des circonstances qui les ont vu naître.

En septembre 2014 est publiée l'œuvre Digues du ciel, qui se veut être la continuité de Les veuves de verre, dans l'élan de la composition d'une suite cohérente" et spécifique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Le Versant noir, éditions Mona Kerloff, 2006
  • Oiseaux de cendre, Le Signor, 1979
  • L'Espadon, Publideb, 1974.
Récits de voyage et écrits de nature
  • Locuon (livre d'artiste avec Sylvain Girard), Editions de la Loutte, 2016
  • Digues de ciel, Maurice Nadeau, 2014
  • La Chambre de Veille (édition revue et augmentée d'une postface de Marc Le Gros), Maurice Nadeau, 2014
  • Jardins du premier jour (livre d'artiste avec Pierre Pitrou), Les Moyens du Bord, 2013
  • La Chambre de Veille, Maurice Nadeau, 2012
  • Les Veuves de verre, Maurice Nadeau, 2010
  • Les Plumes de la terre, Éditions Mona Kerloff, 2006
  • Petit Nord, Citadel Road Éditions, 2006
  • L’Heure bleue, Blanc Silex, 2004
  • Le Roc et la Faille, Blanc Silex, 2001
  • Envol de l'ours, Dana, 1998
  • La Folie des saules, Calligrammes, 1992
  • Le Pays voilé, Calligrammes, 1990
  • Une Passerelle de sable, La Rivière Echappée, 1990
  • Traques passagères, Calligrammes, 1989
  • Dérive en phares, Le Signor, 1979
Essais sur l'art
  • Visages antérieurs, avec Boris Lejeune, La Différence, 2001
  • Soleil du Nord, sur le peintre Jean-Claude Roy, Somogy, éditions d’art, 1999
  • Terre, Ciel, Visages, sur le sculpteur Boris Lejeune, La Différence, 1995
  • Eugène De Bie : biographie d'un peintre belge, Éditeurs d'Art Associés, 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]