Bataille de Tawarga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant la Libye
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et la Libye.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bataille de Tawarga
Informations générales
Date 11-13 août 2011
Lieu Tawarga, Libye
Issue Victoire rebelle
Belligérants
Drapeau de la Libye Conseil national de transition Flag of Libya (1977-2011).svg Jamahiriya arabe libyenne
Commandants
Drapeau de la Libye Ibrahim Halbus
Drapeau de la Libye Abdul Hassan
Drapeau de la Libye Ali Ahmed al Sheh
Flag of Libya (1977-2011).svg Inconnues
Pertes
Drapeau de la Libye
15 morts[1]
85 blessés
1 char T-55 détruit
Flag of Libya (1977-2011).svg
4 morts[2]
60 capturés

Guerre civile libyenne

Batailles

1re Benghazi · El Beïda · Derna · 1re Tripoli · Misrata · 1re Zaouïa · Djebel Nefoussa (1re Dehiba · 2e Dehiba · Gharyan) · 1re Brega · 1re Ras Lanouf · 1re Ben Jawad · 2e Ras Lanouf · 2e Brega · 1re Ajdabiya · 2e Benghazi · 2e Ajdabiya · 1re golfe de Syrte · 3e Brega · Al Jawf · Front de Misrata (Zliten · Tawarga · 2e Zaouïa · 4e Brega · Fezzan · Birak) · 5e Brega · 3e Zaouïa · 2e Tripoli · 2e Sebha · 2e golfe de Syrte (Syrte) · Offensive de Bani Walid (Tarhounah - Bani Walid)


Intervention militaire de l’OTAN · Opération Ellamy (Royaume-Uni) · Opération Harmattan (France) · Opération Odyssey Dawn (États-Unis) · Opération Mobile (Canada)
Coordonnées 31° 59′ 05″ nord, 15° 02′ 45″ est

La bataille de Tawarga est une bataille de la guerre civile libyenne opposant les forces fidèles à Mouammar Kadhafi à la rébellion libyenne du 11 au 13 août 2011 dans la ville de Tawarga.

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre civile libyenne de 2011.

Ville stratégique, des tireurs d'élite et de l'artillerie de l'armée gouvernementale y étaient implantées, menaçant Misrata.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les rebelles lancent une offensive sur la ville le 11 août appuyés par 3 à 6 chars et avec le soutien aérien de l'OTAN.

Après deux jours de combats, elle est occupée par les forces du CNT le 13 août qui en chassent les khadafistes.

Références[modifier | modifier le code]