Seconde bataille du poste-frontière de Dehiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Seconde bataille du poste-frontière de Dehiba

Informations générales
Date -
Lieu Wazzin (Libye) et Dehiba (Tunisie)
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Flag of Libya.svg Conseil national de transitionFlag of Libya (1977–2011).svg Jamahiriya arabe libyenneFlag of Tunisia.svg Tunisie
Commandants
InconnuInconnuRachid Ammar
Forces en présence
Plusieurs milliers d'hommesInconnuesInconnues
Pertes
3 morts[1]8 morts[2]1 civil blessé[3]

Guerre civile libyenne de 2011

Batailles

1re Benghazi · El Beïda · Derna · 1re Tripoli · Misrata · 1re Zaouïa · Djebel Nefoussa (1re Dehiba · 2e Dehiba · Gharyan) · 1re Brega · 1re Ras Lanouf · 1re Ben Jawad · 2e Ras Lanouf · 2e Brega · 1re Ajdabiya · 2e Benghazi · 2e Ajdabiya · 1re golfe de Syrte · 3e Brega · Al Jawf · Front de Misrata (Zliten · Tawarga · 2e Zaouïa · 4e Brega · Fezzan · Birak) · 5e Brega · 3e Zaouïa · 2e Tripoli · 2e Sebha · 2e golfe de Syrte (Syrte) · Offensive de Bani Walid (Tarhounah - Bani Walid)


Intervention militaire de l’OTAN · Opération Ellamy (Royaume-Uni) · Opération Harmattan (France) · Opération Odyssey Dawn (États-Unis) · Opération Mobile (Canada)

Coordonnées 31° 56′ 32″ nord, 10° 39′ 45″ est

Géolocalisation sur la carte : Libye

(Voir situation sur carte : Libye)
Seconde bataille du poste-frontière de Dehiba

La seconde bataille du poste-frontière de Dehiba est une bataille de la guerre civile libyenne qui a lieu du au et oppose les rebelles aux loyalistes. L'armée tunisienne aurait également participé à cette bataille à Wazzin (Libye) et Dehiba (Tunisie). Ces combats auraient fait fuir plus de 5 000 personnes en direction de la Tunisie.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les premiers affrontements débutent le 24 avril lorsque les forces loyalistes commencent à bombarder le poste-frontière avec pour but de le reprendre ; aucune victime n'est cependant signalée.

Le 27 avril, les forces de Mouammar Kadhafi bombardent la ville tandis que l'infanterie tente de prendre les insurgés à revers en passant par le territoire tunisien. Cependant, ceux-ci sont stoppés par l'armée tunisienne sans combats.

Le lendemain, les forces pro-Kadhafi passent à nouveau à l'offensive : les insurgés libyens sont passés de l'autre côté de la frontière, poursuivis par des forces pro-Kadhafi sur plus d'un kilomètre de profondeur en territoire tunisien. Des soldats tunisiens auraient alors pris part aux combats ; des soldats pro-Kadhafi et des insurgés auraient été arrêtés[4]. D'intenses combats ont lieu au début de l'après-midi, mais le poste-frontière est repris par les forces pro-Kadhafi. Les insurgés reprennent le poste-frontière en fin d'après-midi après un violent affrontement au cours duquel huit soldats loyalistes sont tués[2].

Ces combats auraient fait fuir plus de 5 000 personnes vers la Tunisie.

Notes et références[modifier | modifier le code]